Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Vendredi 30 Septembre 2016 | Créer un compte | Connexion
Extra

Nigel Farage dit avoir été victime d'une tentative d’assassinat en France

Le leader du Parti pour l'indépendance du Royaume-Uni (UKIP) estime que sa voiture a été "sabotée", ce qui a entraîné un grave accident sur l'autoroute.

Simple accident ?

Publié le
Nigel Farage dit avoir été victime d'une tentative d’assassinat en France

Le leader de l'UKIP, Nigel Farage. Crédit Reuters

Nigel Farage, dans une interview au Mail on Sunday, indique que la police française suspecte que sa voiture a été sabotée, suite à un accident qui a eu lieu en octobre dernier.

Nigel Farage rentrait de Bruxelles au volant de sa Volvo en direction de sa maison du Kent (sud-est de l'Angleterre) quand une roue de sa voiture s'est mystérieusement détachée, alors qu'il était près de Dunkerque. "Une longue partie de la route était en travaux et les voitures allaient dans les deux sens sur le même côté de la chaussée. J'ai soudain réalisé que que je perdais le contrôle mais je n'avais pas de barrière pour stopper la voiture. J'ai ralenti, mis les feux de détresse et une des roues est partie.

J'ai sauté au dessus du mur aussi rapidement que j'ai pu pour m'écarter des camions et autres".

La police, arrivée sur les lieux, a observé que les boulons de la roue étaient dévissés. "La police a fait des vérifications et m'a dit que les boulons d'une roue peuvent parfois être un peu desserrés, mais pas sur les quatre roues en même temps", a-t-il dit. 

Nigel Farage a indiqué à la police de ne pas poursuivre les investigations pour ne pas donner de l'importance à cet incident, bien que les mécaniciens "soient absolument certain" que c'était du sabotage.

 
Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Je m'abonne
à partir de 4,90€