Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Jeudi 30 Juin 2016 | Créer un compte | Connexion
Extra

Nicolas Sarkozy promet un plan économique "choc" en 2017

Le président des Républicains a détaillé son programme économique : fin de l’ISF, recul de l’âge de départ à la retraite, désendettement…

Préparez-vous !

Publié le
Nicolas Sarkozy promet un plan économique "choc" en 2017

Pas une candidature ? Pourtant, Nicolas Sarkozy a bien donné les détails du programme économique qu’il souhaitait mettre en œuvre en cas de victoire à l’élection présidentielle de 2017. Aux Echos, il promet ‘’un contre-choc’’ fiscal et le désendettement de la France.

Sur la fiscalité, l’ex-chef d’Etat promet des baisses à tous les niveaux : baisse de 10% de l’impôt sur le revenu, suppression de l’ISF, baisse des charges des entreprises. ‘’Il faut par ailleurs aller plus loin et réduire le coût du travail de 13 milliards supplémentaires, avec trois objectifs : passer à zéro charge au niveau du SMIC (...), faciliter la sortie des 35 heures (...) réduire la charge pour les ménages qui ont recours à l’emploi à domicile’’ explique-t-il ajoutant que le CICE devait se transformer en baisses de charges.

Côté chômage, il ne touche pas à la durée d’indemnisation mais annonce une ‘’dégressivité’’ des allocations : ‘’je propose de réduire de 20% les allocations au bout de 12 mois, puis de nouveau de 20% au bout de 18 mois.’’ Nicolas Sarkozy souhaite aussi s’attaquer à la retraite. ‘’Dès l’été 2017, il y aura un projet de loi retraite pour repousser l’âge légal à 63 ans dès 2020 et 64 ans dès 2025. Cela représente près de 20 milliards d’euros d’économies une fois la réforme montée en charge. (...) Je supprimerai le compte pénibilité qui est une usine à gaz et une bombe à retardement en terme de coût pour les entreprises’’ affirme-t-il, soulignant que ce plan ‘’s’appliquera naturellement aux régimes spéciaux.’’

Justement, les fonctionnaires. ‘’Il faudra rétablir la règle du non-remplacement d’un fonctionnaire sur deux partant à la retraite’’ affirme-t-il, proposant aussi d’augmenter la durée de travail de 35 à 37h et même 39h pour ceux qui le souhaitent. ‘’Quant aux enseignants du secondaire, je voudrais augmenter de 25% leur temps de présence dans les établissements. En échange, leur salaire devra être amélioré de 20%.’’

Pour Nicolas Sarkozy, le but est d’économiser ‘’100 milliards d’euros permettant de ramener la dépense publique à 50 % du PIB en cinq ans.’’ Il souhaite ainsi passer le taux moyen de remboursement de l’Assurance maladie de 76 % aujourd’hui ‘’à 73 %, avant prise en charge par les régimes complémentaires’’ explique-t-il. ‘’Il faudra également supprimer l’aide médicale d’Etat, dont le coût dérive depuis 2012 et choque nos compatriotes.’’ Un programme choc, promis par ses concurrents de droite et entamé, en partie, par le gouvernement actuel.
 

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par Camtom - 04/02/2016 - 09:37 - Signaler un abus J'adore la dernière phrase

    J'adore la dernière phrase "programme, en partie, entamé par le gouvernement actuel".... On rit ou on pleure?

  • Par vangog - 04/02/2016 - 09:43 - Signaler un abus Le père Noël Sarko-le-parjure arrive un mois trop tard...

    Noël, c'est déjà passé, Sarko! inutile de te salir ton col blanc... L'homme des promesses foireuses nous rejoue sa petite musique stérile. Il fera d'autant moins qu'il promet beaucoup...les Francais connaissent le bonhomme qui ment beaucoup pour être élu, puis pactise avec l'ennemi de la France. L'avidité du pouvoir lui tord tellement le nez à Sarko-le-tricheur, qu'il en sort toutes les promesses possibles...une véritable avalanche!

  • Par sna-hyper - 04/02/2016 - 11:38 - Signaler un abus il rève .

    Pff ca se fera pas. S'attaquer aux régimes spéciaux ? Ca veut dire passer de l'état d'urgence à l'état de guerre. Daesh c'est rien à coté de la CGT et SUD. La France n'est pas encore prête pour ça, il faudra encore quelques années de socialisme et toucher le fond avant de faire ce genre de réformes.

  • Par Deudeuche - 04/02/2016 - 12:07 - Signaler un abus jusqu'à un prochain changement d'avis

    ou une conviction profonde de Carla Bruni qui ferait tout évoluer. Qu'il prenne sa retraite!

  • Par Ganesha - 04/02/2016 - 12:14 - Signaler un abus Charlot

    Il me semble qu'il y a un film de Charlie Chaplin où Charlot finit par découvrir que la soupe qu'il est en train de manger est constituée à la base par une vieille bottine  baignant dans de l'eau salée !

  • Par Lafayette 68 - 04/02/2016 - 15:00 - Signaler un abus La question est :

    Veut-il le faire (le croit-il?)et... comment le faire ? J'imagine les profs !!! (lycéens dans les manifs , haute sécurité) Et le reste !

  • Par arcole 34 - 04/02/2016 - 15:02 - Signaler un abus UNE CHOSE EST SURE DANS LE VIDE SIDERAL DES AUTRES PARTI

    Concernant leurs programmes politiques l'on peut aisément comprendre que le FNPS et ses alliés de la gauche radicale soviéto-cubaine n'ont que des injures à répondre à ces propositions concrètes de M Sarkozy. La critique étant aisée pour ces gens là, que l'art est difficile . Je suppose que Charlot doit sûrement se trouver dans le camp des détracteurs du seul et unique chef de l'opposition à la gauche sans pour autant oubliés les alliés objectifs du Ps que sont les frontistes de services qui ne sont que les idiots utiles du pouvoir socialiste en complet désarroi pour ne pas dire en pleine déconfiture . A défaut de manger des ortolans , les français eux ne connaissent depuis 4 années de pouvoir PS/FN qu'une soupe amère . Mais heureusement nous allons avoir le Revenu Minimum Universel pour survivre grâce à la grande égérie coluchienne qu'est MLPS et les comptes en Suisse de papa . Quand le burlesque rejoint le tragique de la vie quotidienne des citoyens , ces derniers ne se réfugient plus que dans l'abstention plutôt que d'avaliser les partis de gouvernement et certainement pas les protestataires et défenseurs des gays , beurs que sont les emblématiques Mélanchon et son pendant MLPS.

  • Par Anguerrand - 17/02/2016 - 18:28 - Signaler un abus Quand l'hôpital se moque de la charité FN

    Dans le programme FN il n'y a AUCUNE économie de prévue, mais bien au contraire QUE de nouvelle dépenses, àlors critiquer ce programme c'est se moquer du monde. Le programme du FN etant socialisant, je ne vois pas où ils où ils feraient des économies seules capables de remettre la France sur les rails. Pour Ganesha je ne sais pas où sont les charlots, quand à vangog le mensonge du FN c'est bien d'avoir trahi JMLP qui lui etait libera et de droite. MMLP mérite d'être la patronne du FN, si elle pouvait évincer Philippot et la grosse MLP elle gagnerait certainement les elections.

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Je m'abonne
à partir de 4,90€