Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Mardi 28 Juin 2016 | Créer un compte | Connexion
Extra

Nicolas Sarkozy critique François Hollande sur le choix du 19 mars pour commémorer la fin de la guerre d'Algérie

Dans une tribune publiée par nos confrères du Figaro, Nicolas Sarkozy rappelle que même François Mitterrand avait refusé de choisir cette date.

Querelle de dates

Publié le
Nicolas Sarkozy critique François Hollande sur le choix du 19 mars pour commémorer la fin de la guerre d'Algérie

Nicolas Sarkozy préfère la date du 5 décembre qui était celle choisie par Jacques Chirac.  Crédit Reuters

Dans une tribune publiée par nos confrères du Figaro, Nicolas Sarkozy regrette que François Hollande ait choisi le 19 mars pour commémorer la fin de la guerre d'Algérie. A ses yeux, "Choisir la date du 19 mars, c'est entretenir la guerre des mémoires". L'actuel président de la République prononcera un discours devant le mémorial national de la guerre d'Algérie et des combats du Maroc et de la Tunisie, situé au Quai Branly ce samedi. C'est la première fois qu'un chef d'Etat choisi cette date polémique pour commémorer l'évènement.

" Choisir la date du 19 mars, que certains continuent à considérer comme une défaite militaire de la France, c'est en quelque sorte adopter le point de vue des uns contre les autres, c'est considérer qu'il y a désormais un bon et un mauvais côté de l'Histoire et que la France était du mauvais côté", estime-t-il dans les colonnes du Figaro.

Et d'ajouter : " Or chacun sait qu'il n'en est rien, le 19 mars reste au cœur d'un débat douloureux. Le président François Mitterrand, lui-même, refusa catégoriquement de reconnaître cette date pour commémorer la fin de la guerre d'Algérie."

Et Nicolas Sarkozy de préférer l'option prise par son prédécesseur à l'Elysée, Jacques Chirac : " Le président Jacques Chirac avait choisi une date, celle du 5 décembre, pour rendre hommage à tous les morts pour la France de ce conflit. J'ai toujours respecté ce choix, un choix de cohésion et d'unité nationale, car il n'opposait pas deux passés."

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par vangog - 17/03/2016 - 20:19 - Signaler un abus Les massacres et les enlèvements de Harkis par les FLN

    ayant continué, largement après le cessez-le-feu de Mars 1962, cette commémoration de la fin de la guerre d'Algérie est nulle et non avenue, sauf dans l'esprit pervers des gauchistes qui ont méprisé nos alliés Harkis, et ont collaboré avec les assassins et les tortionnaires du FLN...seul le référendum du 1er Juillet 1962 est valable!

  • Par jmpbea - 17/03/2016 - 20:21 - Signaler un abus Le bouffon n'en loupe pas une...

    Deja qu'il met les généraux en prison à Calais...il crache sur les morts d'Algerie....les harkis lui disent merci pour ce moment...les pieds noirs le vomissent....encore des voix pour 2017...

  • Par clint - 17/03/2016 - 21:13 - Signaler un abus Fonctionnaires, CFDT, etc, et maintenant la diversité algérienne

    Que ne ferait on pas pour essayer de se faire réélire ! Mais la gauche a toujours eu des liens privilégiés avec le FLN (transport d'argent, d'armes, etc )

  • Par ANNA - 17/03/2016 - 22:47 - Signaler un abus 19 mars 1962

    Sarkozy a été le premier à se repentir ... Scandaleux cette commémoration et pas à cause de la défaite militaire de la France mais parce que le cessez le feu a été unilatérale et qu'il y a eu un nombre important de français d'Algérie tues après cette date ...

  • Par langue de pivert - 18/03/2016 - 11:49 - Signaler un abus Foutez moi ça dehors ! ☺

    Hollande est en campagne électorale et racole tout ce qu'il peut racoler ! Il sait ce qu'il doit au vote mahométan. Le 19 mars c'est la fin de la guerre et le début du génocide ! Voilà ce que le salopard de l’Élysée célèbrera demain. Le massacre des pieds-noirs et des harkis. Malgré les accords d'Evian, qui prévoyaient la protection des ressortissants de droit français, les psychopathes sans honneur du FNL donnaient libre court à leurs bas instincts ! Les Algérien(ne)s (toutes générations confondues et hors Harkis bien sûr) qui vivent en France depuis 1962 non vraiment aucune fierté ! Qu'ils prennent leurs valises et partent mourir au bled : ils ne manqueront à personne.

  • Par Liberdom - 18/03/2016 - 12:23 - Signaler un abus Un scandale de plus

    Pour exister, le cloporte est près à n'importe quelle ignominie.

  • Par ISABLEUE - 18/03/2016 - 14:08 - Signaler un abus Quelle honte

    pour le massacre des harkis, enterrés vivants par les ex colonisés algériens, qui viennent ensuite comme des toutous en France. QELLE HONTE pour tous les morts, français et harkis. Il en rate pas une celui là, il croit vraiment qu'il va être réélu ?? il nous prend pour des imbéciles ??

  • Par Septentrionale - 18/03/2016 - 18:16 - Signaler un abus Merlinpinpin l'incompétant fidèle à lui-même

    histoire de détourner des vrais problèmes actuels en lâchant une fumée toxique quelconque.

  • Par jmpbea - 18/03/2016 - 19:14 - Signaler un abus Je dirais...

    que c'est plutôt un pet gluant...ca lui ressemble plus non?

  • Par A M A - 20/03/2016 - 15:53 - Signaler un abus il ne s'agit que de célébrer une "infamie".

    Quelque soient la façon de célébrer le 19 mars, cette date marque une "infamie" dont Charles De Gaulle a la responsabilité pleine et entière. Quelque soient les arguments utilisés pour justifier la décision qui a engendré le drame qui s'en est suivie, le résultat n'était qu'une "infamie". Il est amusant de constater les contorsions des uns et des autres pour chipoter sur la date de cette célébration, il ne s'agit que de célébrer une "infamie".

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Je m'abonne
à partir de 4,90€