Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Dimanche 24 Juillet 2016 | Créer un compte | Connexion
Extra

Nicolas Sarkozy aux patrons : "Notre pays est en train de sombrer"

L'ancien président de la République s'est exprimé ce mercredi devant la Fondation Concorde afin d'échanger avec des chefs d'entreprises sur Public Sénat.

Grand oral

Publié le
Nicolas Sarkozy aux patrons : "Notre pays est en train de sombrer"

"Le monde a complètement changé, et la dépression à laquelle nous assistons est une réalité démographique", a déclaré le président des Républicains.

Invité à répondre aux questions des patrons réunis par la Fondation Concorde, Nicolas Sarkozy a tout d'abord évoqué brièvement la situation démographique en France et dans le monde : "Notre pays est en train de sombrer, la question est de savoir si l'on peut sauver la France (…) Le monde a complètement changé, et la dépression à laquelle nous assistons est une réalité démographique (…) Dans 30 ans, le troisième pays du monde le plus peuplé sera le Nigéria, il y une impression que la civilisation européenne est en train de s'effondrer, il va falloir changer tout notre modèle (…) Il faut refonder l'Europe, refonder notre système de développement, nous aurons une chance de nous en sortir", a-t-il déclaré, estimant qu'il faut agir "maintenant, avant que cela ne soit vraiment trop tard". 

Interrogé sur la proposition de la Fondation Concorde de geler les recrutements de la fonction publique pour une durée de trois ans, Nicolas Sarkozy a répondu : "Je ne suis pas favorable au gel absolu, car si vous gelez complètement vous gardez les plus anciens et pas forcément les meilleurs, cela n'a pas de sens de mon point de vue, et c'est parfaitement infaisable (…) Vous allez garder des gens qui resteront pour de mauvaises raisons".

"Durant mon quinquennat nous avons supprimé 150 000 poste de fonctionnaires, personne ne l'avait fait avant. Le problème qui s'est posé, est que les collectivités territoriales en ont créé autant (…) La dépense publique pèse pour 57% du PIB, il faut donc aller plus loin, car si l'on supprime 300 000 ou 350 000 postes de fonctionnaires, il faut les faire travailler plus (…) Nous souhaitons passer la durée du travail de 35 à 37 dans la fonction locale et territoriale, c'est une politique extrêmement ambitieuse, nous souhaitons que les collectivités comme l'Etat puissent embaucher dans le privé", a également déclaré Nicolas Sarkozy. 

"La seule mesure de suppression de dépenses ne suffit pas, il faut absolument et simultanément un grand projet de loi de réduction des dépenses publiques et un grand plan de réduction des impôts, car cela ne suffit pas à résoudre le problème de la compétitivité de nos entreprises et nos industries", estime-t-il également. 

"La première des mesures doit être une baisse sans précédent des charges, car autrement la France deviendra un pays de tourisme où l'on ne peut plus rien produire (…) Notre objectif est de mettre la fiscalité des entreprises, puis des particuliers, sur la moyenne des pays européens (…) On ne peut pas être l'un des seuls pays qui a un tel impôt sur le patrimoine (…) Il faut un effort massif de baisse des charges sur l'entreprise et l'agriculture, car le besoin de production agricole va augmenter de 70% dans les années qui viennent", ajoute Nicolas Sarkozy. 

Sur la question de la réforme du droit du travail, le président des Républicains assure qu'il "faut refonder le code du travail en changeant complètement le fonctionnement de la démocratie sociale", prônant la "suppression des délégués syndicaux nommés par une centrale syndicale, pour des délégués élus (…) Pour la durée du temps de travail, il faut la possibilité d'un référendum en entreprise, pour décider à l'intérieur de l'entreprise".

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par Vincennes - 23/03/2016 - 23:25 - Signaler un abus Bizarre qu'Arlantico n'est pas relayé l'interview de SARKO à

    ABIDJAN par cette "harpie" de L.Ferrari sur i TV,.........interview déprogrammé, car Hollande s'exprimait et, reprogrammé pour le lendemain à 18 H.........Très étonné, qu'en me branchant sur iTV à l'heure prévue, l'interview soit déjà terminé car, bizarrement, iTV l'avait avancé d'une demi/heure !!! petit stratagème d'i TV "aux ordres" ..........étonné qu'Atlantico ZAPPE, également, cet interview que l'on peut retrouver sur Google et qui remet, entre autre, les pendules à l'heure sur la Lybie au grand dam d'une FERRARI furieuse , sans un sourire et qui voulait en découdre avant toute chose, comme d'hab

  • Par Deudeuche - 24/03/2016 - 08:49 - Signaler un abus @Vincennes

    Ferrari la dame qui se délectait de son reportage en direct d'Afghanistan où l'on voit un sous-officier américain sauter sur une mine et continuer de hurler des ordres à son groupe alors qu'il vient de perdre ses jambes (avant de s'évanouir). Une sacrée hyène comme les média sociétales en produisent en série. Etant poli et courtois j'éviterai les noms d'oiseaux qui me brûlent les lèvres concernant ces sortes d'individus.

  • Par Vincennes - 24/03/2016 - 10:11 - Signaler un abus @Deudeuche.......pour éviter les noms d'oiseaux

    "hyène" , en effet, lui correspond TB et il y en a un paquet sur le service public dont malheureusement des (Haziza, Ardoin etc) sur Public Sénat, qui se devrait, pourtant ,donner l'exemple + la 5 avec la clique de son ex/Hugues et celles de Lapix/Calvi mais encore BFMTV.....i TV où on pourrait ouvrir un zoo

  • Par langue de pivert - 24/03/2016 - 10:53 - Signaler un abus ☺ Pour ceux que ça intéresse !

    M. Sarkozy : vous avez cru faire une affaire en "arrosant" la C.G.T. (entre autres) pendant l'exercice de votre mandat (loi sur la représentativité syndicale, aout 2008 je crois me souvenir) J'ai voté pour vous 4 fois, je suis plutôt bon client, mais va falloir faire de gros efforts pour que je recommence. Le prochain président doit s'engager, durant sa campagne, à "casser les reins" des syndicats politisés et non représentatifs ! Pas besoin d'envoyer la troupe ! Juste leur couper aides et subventions et l'exorbitant et scandaleux pouvoir de gérer les caisses de retraites de tous les français (pouvoir très lucratif à ce qui se dit :-) Un syndicat doit vivre des cotisations de ses seuls adhérents ou crever ! Il faut favoriser en France l'émergence de vrais syndicats, puissants, apolitiques, responsables et représentatifs des salariés du privé comme du public. S'inspirer des pays européens où ça fonctionne ! (exemple, droits acquis aux profits des SEULS syndiqués du syndicat qui les a obtenus) Sinon en septembre 2017 la France est bloquée http://www.challenges.fr/politique/elections-2012/20120223.CHA3445/les-20-reformes-cles-du-quinquennat-de-sarkozy-notees-en-toute-impartialite.htm

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Je m'abonne
à partir de 4,90€