Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Lundi 18 Juin 2018 | Créer un compte | Connexion
Extra

Nicolas Dupont-Aignan : "Emmanuel Macron, c'est la vieille politique qui consiste à tromper les gens"

"Cinq ans, c'est long, ne donnez pas les pleins pouvoirs à Emmanuel Macron, diversifiez le Parlement", demande-t-il aux Français.

Avertissement

Publié le
Nicolas Dupont-Aignan : "Emmanuel Macron, c'est la vieille politique qui consiste à tromper les gens"

Invité des 4 Vérités sur France 2 ce vendredi 9 juin, le président de Debout la France, Nicolas Dupont-Aignan, a vivement critiqué Emmanuel Macron et ses premiers pas diplomatiques. "Ce sont de belles images", a déclaré le député de l'Essonne, "mais est-ce qu'on gouverne par des images ou on gouverne par des actes ?", a-t-il demandé, avant de s’attaquer au président de la République. "Je vois que monsieur Macron n'a rien changé sur les travailleurs détachés qui viennent ruiner nos artisans dans notre pays.

Il y a les images...mais est-ce qu'un jour on va gouverner, on va voter en fonction de la réalité des actes ?".

In fine, le maire de Yerres a lancé : "Emmanuel Macron, c'est la vieille politique qui consiste à tromper les gens". "Moi je ne veux pas de ça, et je dis aux Français de faire attention : cinq ans, c'est long, ne donnez pas les pleins pouvoirs à Emmanuel Macron, diversifiez le Parlement", a-t-il prévenu avant le premier tour des élections législatives qui aura lieu ce dimanche 11 juin. 

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par cloette - 09/06/2017 - 09:16 - Signaler un abus Oui cinq ans c'est long

    Cinq de gouvernement par la stratégie, l'image , la Com, pour pouvoir rempiler , ça ne pourra pas marcher, car la situation â changé ( en mal ) , et le heurt avec la réalité pourra être violent !

  • Par assougoudrel - 09/06/2017 - 09:55 - Signaler un abus Le jeunot risque de devenir méchant, car

    il est écrit que Brigitte a des états d'âme, qu'elle serait dépressive à cause des méchancetés dites sur elle dans les réseaux sociaux. Ce qui l'aurait anéantie, ce serait le coup fatal porté par Bélusconi qui a dit qu'elle était la mère de Macron. Des qu'il aura tout gagné, ce dernier fera la chasse à ces salopards. Les français "mangeront chaud", car cinq ans c'est long, mais au moins, ils auront la satisfaction de se venger sur elle pour atteindre son gars. Il fera un loi contre.

  • Par lafronde - 09/06/2017 - 11:14 - Signaler un abus En amont de la Législative, la présidentielle est nuisible !

    Comment la présidentielle, qui est une élection nationale, mais personnelle, peut être nuisible, en aval, à l'élection de la représentation nationale ? Dès l'élection présidentielle faite, un nouvel Exécutif s'installe, qui demande au Peuple une "Majorité pour gouverner". De son point de vue c'est logique. C'est toutefois une inversion du processus démocratique qui veut que le Gouvernement procède du Parlement, comme ce fut le cas lors des alternances de 1986, 1993 et 1997. En voulant éviter la cohabitation, les dirigeants de l'Etat ont subordonné la Législative, élection décentralisée, pluraliste, représentative l'opinion publique dans chaque terroir de France, à une élection centralisée, moins pluraliste et réductrice. Si les citoyens votaient aux Législatives à l'identique de leur vote à la présidentielle, l'ordre des scrutins importerait peu. Le différentiel d'abstention comme le vote "présidentialiste" (le pouvoir dit légitimiste) existent bel et bien, générant de fait une prime à un Gouvernement qui par construction n'a pas encore fait ses preuves. C'est un prime contestable dans son principe, d'autant que cette année le déroulé de la présidentielle est contestable.

  • Par MIMINE 95 - 09/06/2017 - 11:18 - Signaler un abus BEN OUI

    Mais ça "marche", les gens adôôôrent les mensonges du moment que ça les fait rêver, s'indigner ou s'é meuhhh voir.

  • Par J'accuse - 09/06/2017 - 12:26 - Signaler un abus Critiquons Macron, mais dans le respect des institutions

    On ne fera pas l'injure à NDA (ou à Mélenchon) d'ignorer le sens constitutionnel de l'expression "pleins pouvoirs", mais on lui fera l'injure plus grande de vouloir tromper les électeurs en lui donnant un sens qu'elle n'a pas: vouloir obtenir une majorité à des élections, ce n'est pas se faire octroyer les pleins pouvoirs. Les "veaux" vont voter Macron; hé bien, soit: soyons démocrates et acceptons ce que les "veaux" déciderons.

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Je m'abonne
à partir de 4,90€