Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Vendredi 15 Décembre 2017 | Créer un compte | Connexion
Extra

Nicolas Dupont-Aignan : "Avec moi, tout titulaire d’un RSA travaillera une journée par semaine"

Le candidat à l’Elysée entend soumettre les aides touchées par les chômeurs, mais aussi par les étrangers qui arrivent en France, à certaines contreparties.

2017

Publié le
Nicolas Dupont-Aignan : "Avec moi, tout titulaire d’un RSA travaillera une journée par semaine"

Invité ce lundi sur Europe1, Nicolas Dupont-Aignan a expliqué sa volonté de soumettre les aides sociales à certaines contreparties, en faveur de la collectivité. "Moi je ne vais pas raser gratis", annonce le candidat à l’Elysée. "Dans le système français, il y a beaucoup d’argent de gaspillé", juge le leader de Debout la France. "Avec moi, tout titulaire d’un RSA travaillera une journée par semaine au service de la collectivité pour un travail d’intérêt général. Plus d’allocation sans contrepartie, sans un effort", déclare le député-maire.

Quant aux travailleurs étrangers, ils devront charger leurs droits. "Ils devront travailler cinq ans pour charger leurs droits avant de recevoir des prestations, comme l’a décidé madame Merkel, comme voulait le faire monsieur Cameron", précise Nicolas Dupont-Aignan.  

"Ma présence était importante sur le plateau"

En outre, Nicolas Dupont-Aignan est revenu sur le fait qu'il n'ait pas été invité par la première chaîne de France pour participer au débat des candidats à l’élection présidentielle. "En République, il y a un principe, c'est l'égalité républicaine. Il doit y avoir en pleine campagne officielle un débat avec tous les candidats. Ce n’est pas une chaîne de télé qui doit sélectionner en avance les candidats", estime-t-il, rappelant que TF1 ne l’a pas fait pour les primaires. "Si elle avait pris le critère des sondages, ni Monsieur Hamon, qui était à 2% et ni Monsieur Fillon à l'époque", n'auraient été invités". "Cela veut dire que ce qui est choisi comme critère est un critère absurde".

Il se pourrait même qu’il ne regarde pas le petit écran ce soir. "Je connais par cœur ce qui va être dit. Je n’aime pas les manipulations et les injustices. La plus belle récompense, ce sont les 11 millions de Français qui ont partagé ma vidéo sur ma dénonciation de ce débat (le candidat avait quitté le plateau du 20h de TF1 samedi en signe de protestation, ndlr.)".

S'il avait été sur le plateau, le candidat aurait souligné son positionnement sur l'échiquier politique : "j'aurais dit qu'on n’est pas condamné à continuer avec la politique qui a été menée depuis 20 ans d'un côté et passer pour autant au Front National. Ma présence était importante sur le plateau pour offrir aux Français une voix intermédiaire de rupture raisonnable, tranquille, sérieuse".

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par cloette - 20/03/2017 - 08:58 - Signaler un abus Il a raison

    et aussi en sens inverse, les bénévoles des ONG devraient avoir des compensations financières .

  • Par vangog - 20/03/2017 - 09:53 - Signaler un abus Les onze candidats auraient dû profiter de cette

    tribune publique, si on était encore en démocratie...mais la France gauchiste en est loin...très loin!

  • Par Aldel - 20/03/2017 - 10:01 - Signaler un abus Plutôt convaincant

    Sur les 2 points mentionné dans le titre (sur le RSA) et dans le texte (la dénonciation de l'inégalité de traitement des candidats), il a entièrement raison. Il aurait pu ajouter que si les titulaires du RSA travaillent une journée par semaine à une tâche d'intérêt général, ce n'est pas uniquement pour le bénéfice de la société qui contribue à ce RSA, mais aussi pour le bénéfice du titulaire du RSA lui-même, c'est pour lui une occasion d'être intégré ou réintégré à la société (faire des rencontres, donner du sens au quotidien, etc).

  • Par Aldel - 20/03/2017 - 10:06 - Signaler un abus + Service civil

    J'ai écouté une grande partie de cette émission de ce matin sur Europe-1. J'ai trouvé particulièrement intéressant la proposition d'un service civil de 3 mois. L'idée est proche de celle d'Emmanuel Macron, mais les différences sont sensibles: 3 mois au lieu de 1 mois, service civil au lieu de service militaire. Dommage que cette idée ne soit pas reprise dans ce court article d'Atlantico. Peut-être un jour Atlantico pourrait-il faire un article sur cette question et détailler les propositions des différents candidats sur ce sujet de première importance pour l'avenir de notre pays.

  • Par Alain Proviste - 20/03/2017 - 10:06 - Signaler un abus C'est le bon sens même

    Il faut être aveuglé par l'idéologie des Droits de l'Homme pour ne pas comprendre que verser des allocs sans contrepartie entretient l'assistanat, que ça fait venir de nombreux prestataires, et que c'est ruineux. D'ailleurs nous sommes aveuglés par l'idéologie des Droits de l'Homme CQFD.

  • Par assougoudrel - 20/03/2017 - 10:19 - Signaler un abus Service civil, oui, mais

    à condition de ne pas bidouiller les chiffres du chômage avec. Cela ne doit pas baisser les chiffres du chômage.

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Je m'abonne
à partir de 4,90€