Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Jeudi 18 Janvier 2018 | Créer un compte | Connexion
Extra

NDDL, SNCF, rentrée politique… : ce qu'il faut retenir de l'interview d'Edouard Philippe

Le Premier ministre était invité sur le plateau des 4 Vérités, sur France 2.

Programme de rentrée

Publié le
NDDL, SNCF, rentrée politique… : ce qu'il faut retenir de l'interview d'Edouard Philippe

Ce 3 janvier, le Premier ministre effectuait sa rentrée médiatique sur France 2. Au-delà des questions liée à l'agression de Champigny-sur-Marne (à lire ici), plusieurs points cruciaux ont été évoqués.

La rentrée du gouvernement : "les priorités pour les deux mois à venir sont exactement les mêmes que celles qui ont animé le gouvernement depuis sa nomination, à savoir la transformation du pays, le respect des engagements pris par le président de la République pendant la campagne" a-t-il expliqué.

"Je veux que chacun des membres du gouvernement sache ce que font les autres, au rythme où ils vont le faire, pour que nous puissions avoir un travail d'équipe, sans couac, cohérent, compréhensible et efficace."

Notre-Dame-des-Landes : "Je sais que cette décision est une décision difficile à prendre, je sais qu'elle sera regardée (..), peut-être impopulaire (...) mais à un moment, il faut en sortir, il y a un moment, il faut prendre des décisions et les assumer", a expliqué le Premier ministre. "La décision, nous la prendrons d'ici la fin du mois de janvier. Mais avant la fin du mois de janvier (...), je veux pouvoir discuter avec l'ensemble des élus concernés, les élus municipaux, les élus régionaux et les parlementaires, à partir de vendredi et la semaine prochaine."

SNCF : "Soit le patron d'une entreprise a ma confiance et auquel cas je le soutiens. Soit il n'a plus ma confiance et auquel cas je le change (…)"S'il ne l'avait plus, il ne serait plus président de la SNCF."

Hébergement d'urgence : "Des conditions d’hébergement plus dignes, permettant une insertion dans la société pour ceux qui ont vocation à obtenir ou qui ont le droit d’asile. C’est cela, l’objectif de la circulaire prise par Gérard Collomb et Jacques Mézard (…) on continue d'ouvrir des places en hébergements d'urgence."

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par kelenborn - 03/01/2018 - 19:34 - Signaler un abus Ah

    NDDL , je tiens le pari que ces connards vont abandonner le projet au mépris de la volonté populaire exprimée par référendum organisé par...l'Etat!! Mais on est dans un pays où la parole de l'Etat ne compte pas plus que la volonté populaire! Ensuite et pour se faire oublier ils évacueront la Zad: les voyous pourront partir en criant "on a gagné" Et il y a un français sur deux pour trouver des vertus à ces guignols! Qu'ils se fassent enculer!

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Je m'abonne
à partir de 4,90€