Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Mercredi 19 Septembre 2018 | Créer un compte | Connexion
Extra

Municipales : Benjamin Griveaux et Anne Hidalgo au coude à coude à Paris

La maire de Paris est concurrencée par le porte-parole du gouvernement Benjamin Griveaux, selon un sondage Ifop paru dans le JDD.

Match serré

Publié le - Mis à jour le 17 Septembre 2018
Municipales : Benjamin Griveaux et Anne Hidalgo au coude à coude à Paris

 Crédit ludovic MARIN / AFP / POOL

La bataille pour Paris risque d'être rude en 2020. Alors que la République en marche ambitionne de conquérir la capitale, un sondage Ifop publié par Le Journal du Dimanche montre qu'Anne Hidalgo serait au coude-à-coude avec le porte-parole du gouvernement Benjamin Griveaux.

Si Benjamin Griveaux était le candidat de la République en marche, il recueillerait 23% des voix au premier tour, à égalité avec la liste d'Anne Hidalgo, si le scrutin avait lieu dimanche prochain. Dans cette configuration, la liste Les Républicains-UDI, si elle était conduite par Florence Berthout (maire LR du 5e arrondissement) obtiendrait 21% des suffrages. Derrière, la liste Europe-Ecologie-Les Verts obtiendrait 9%, La France insoumise 7%, le Rassemblement national 6%, et la liste "Parisiennes, Parisiens" de l'ancien conseiller de François Hollande, Gaspard Gantzer, récolterait 4% des voix.

Trois hypothèses de candidature ont été testées à Paris pour La République en marche (LREM) : Benjamin Griveaux (23%) serait en tête, devant le secrétaire d'Etat au numérique Mounir Mahjoubi (20%, il serait troisième derrière Anne Hidalgo et Florence Berthout) et devant Hugues Renson (17%). 

"On observe une tripartition du champ politique dans la capitale. C'est révélateur de la recomposition toujours en cours après le big bang de la présidentielle et des législatives. On est passé d'un match à deux à un match à trois", remarque Frédéric Dabi, le directeur général adjoint de l'Ifop.

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par MIMINE 95 - 16/09/2018 - 14:23 - Signaler un abus GRIVEAUX AU COUDE A COUDE AVEC HIDALGO

    et moi qui croyais que la pollution ne bouffait pas les neurones . Je découvre que le boboîsme parisien est une pathologie !... ben mince alors.

  • Par Baruch - 16/09/2018 - 16:37 - Signaler un abus Pire qu'Hidalgo

    Pire qu'Hidalgo, ce qui n'est pas si simple, il y a le petit Gantzer. Heureusement, il est dans les choux.

  • Par Atlante13 - 16/09/2018 - 17:47 - Signaler un abus Je suis sidéré,

    vraiment indécrottables ces parisiens. Après tout, ils n'ont et n'auront que ce qu'ils méritent.

  • Par Vincennes - 16/09/2018 - 18:12 - Signaler un abus Comme les Parisienes ne veulent plus d'Hidalgo qui serait à

    égalité avec GRIVEAUX (teigneux/prétentieux/imbus de sa petite personne comme Macron) = ils ne veulent aucun des deux !!!

  • Par Yves3531 - 17/09/2018 - 13:36 - Signaler un abus Le parasite professionnel, Julliard....

    sent le vent tourner et devrait se raccrocher à sa nouvelle proie ....

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Je m'abonne
à partir de 4,90€