Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Mardi 23 Janvier 2018 | Créer un compte | Connexion
Extra

Mossoul : l'évêché incendié, il n'y a plus de chrétiens dans la ville

Le palais épiscopal de Syriens catholiques de Mossoul a été brûlé par les extrémistes islamiques d'Isil. Les derniers chrétiens ont quitté la ville

Crime

Publié le

La situation des chrétiens en Irak est de plus en plus dramatique. Après les menaces et l'ultimatum des fondamentalistes d'Isil, il n'y a maintenant plus de chrétiens dans la ville de Mossoul, et les extrémistes islamiques pourront en toute liberté piller et détruire.

Cette nuit,  le patriarche de l'Église syro-catholique, Ignace Joseph III Younan a par ailleurs confirmé que le palais épiscopal des Syriens catholiques de Mossoul avait été incendié.

Aujourd'hui, dans l'un des berceaux historiques du christianisme, il n'y a plus un seul chrétien.

Fraternité en Irak a par ailleurs eu la confirmation que la Cathédrale Al Taheera attenante avait elle aussi été incendiée.

Information publiée initialement sur le site Aleteia.org

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par Nap4 - 20/07/2014 - 10:18 - Signaler un abus Religion de paix et de tolérance.

    Il va y avoir une foule dense qui défilera de la Bastille à la République pour dénoncer cet exode forcé.

  • Par sheldon - 21/07/2014 - 00:27 - Signaler un abus " Père, pardonne-leur : ils ne savent ce qu'ils font. "

    2ème des 7 dernières paroles du Christ sur la croix (Luc 23:34). Une église chrétienne bien plus ancienne que beaucoup d'autres disparait dans l'indifférence de leurs frères chrétiens. Je le regrette, et ne suis pas le seul, pour l'humanité. Mais tout ça devrait nous faire réfléchir (je ne parle pas bien sûr de vengeance mais de réflexion sur nous et notre société)

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Je m'abonne
à partir de 4,90€