Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Dimanche 26 Octobre 2014 | Créer un compte | Connexion
Extra

Mort de Jean-Luc Delarue : La fin d'un homme de télé ambitieux

Animateur et producteur à succès dans les années 1990 et au début des années 2000, Jean-Luc Delarue a contribué à la diffusion de nombreuses émissions encore présentes sur nos écrans. Malade depuis 2011, il est mort jeudi soir.

Nécrologie

Publié le

Jean-Luc Delarue avait fait le choix de se retirer du monde médiatique pour vaincre son cancer. Avant l’annonce de son décès, jeudi soir, les rumeurs annonçant la mort de l’animateur de 48 ans avait déjà circulé à tort.

L'homme avait commencé sa carrière en 1986  sur l’ancêtre de M6, TV6 et rejoint la chaîne de radio Europe1 pour animer les matinales et le Top 50. Puis durant les années 1990, il enchaîne les nouveaux projets et présente à partir de 1991 et jusqu’en 1994 La Grande Famille, sur Canal+.

Il rejoint ensuite France 2 où il présente une série d’émissions et créé la même année sa société de production Reservoir Prod.

 Durant ses années sur le service public, il enchaîne les programmes à succès  dont Ca se discute qui ne se terminera qu’en 2009 mais aussi Déjà Dimanche et Déjà le retour (1995). La même année, il s’attaque aussi à la tranche 19-20 de France 2 avec C’est l’heure. En 1998, il présente Jour après Jour en prime-time et obtient même un Sept d’or en 2001. Outre ses émissions, il se consacre à d’autres activités et notamment Reservoir Prod, qui produit des émissions célèbres. En 2001, il ouvre un restaurant de cuisine chinoise à Paris, Le Nubo, et gère dans le même temps l’image et la communication du récent champion olympique de boxe Brahim Asloum.

Connu pour ses dérapages et sa consommation d’alcool et de drogue, il devient la cible des magazines people. En 2007, il insulte les hôtesses d’un avion Air France. Pour empêcher qu’il ne perturbe le vol, le personnel de l’avion finit par lui mettre des menottes et se retrouve dès son retour en garde à vue après les plaintes de trois membres de l’équipage et reconnaît être coupable de '"violences et outrages sur personnes chargées d'une mission de service public et tentative d'entrave à la circulation aérienne". Il est finalement condamné à un "stage de citoyenneté"

Deux ans plus tard, lors de la cérémonie  remise des Globes de cristal, il fait, en direct, une blague douteuse à l’écrivain Yamina Benguigui, aujourd’hui membre du gouvernement Ayrault (en tant que ministre déléguée en charge des Français de l'étranger et de la Francophonie), lui demandant : "Vous voulez que je vous tienne votre Globe... ou vos globes ?".

Il finira par s’excuser publiquement et se réconcilier avec elle. Le 14 septembre de l'année suivant, il est interpellé et placé en garde à vue dans le cadre d’une affaire de stupéfiants, ce qui provoque sa mise à l’écart de France 2. 

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par Roccodu92 - 24/08/2012 - 13:58 - Signaler un abus fausses bonnes idées

    Il était en bien meilleur santé quand il prenait de la cocaïne. Pourquoi l'avoir privé de son carburant?!!!

  • Par ric_anto - 24/08/2012 - 14:05 - Signaler un abus imprécisions

    "Outre ses émissions, il se consacre à d’autres activités et notamment Reservoir Prod, qui produit des émissions célèbres comme Zone interdite, Des racines et des ailes , Envoyé spécial et bien d'autres." > Ce n'est pas tout à fait vrai. Reservoir Prod a réalisé des documentaires pour lesdites émissions, mais Reservoir Prod n'était pas le producteur de Zone Interdite & co !

  • Par slavkov - 24/08/2012 - 16:57 - Signaler un abus déjà vu

    ... la drogue tue parfois, hélas - après l'avoir insulté, humilié, maintenant qu'il est décédé on lui fait des éloges (faux culs - toujours les mêmes), je pense qu'il a du souffrir de sa maladie et de ses "amis" également - rip garçon ...

  • Par yoda - 24/08/2012 - 20:37 - Signaler un abus et maintenant....

    on va lui trouver toutes les qualités du monde..... quelle bande de faux culs.

  • Par géodith - 24/08/2012 - 21:43 - Signaler un abus Quelqu'un de bien...

    Il se taisait et écoutait, lui, ce que les intelocuteurs avaient à dire.... Il était déja remarquable dans la grande famille. Martine Mauléon, décédée elle aussi, cherchait à l'époque à trouver des repreneurs de commerces dans les villages français. 20 ans plus tard, on est au même stade, en pire. Madame Mauléon, Monsieur Delarue, vous m'avez marqué, vous cherchiez à faire avancer la France.

  • Par Gilles - 25/08/2012 - 09:38 - Signaler un abus Oubli

    Comme la politique, ce milieu est impitoyable. Englué dans des problèmes de drogue, l'issue fatale était prévisible !, Comme les autres, il sera bien vite oublié.

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

En savoir plus
Je m'abonne
à partir de 4,90€