Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Jeudi 29 Septembre 2016 | Créer un compte | Connexion
Extra

Monsanto condamné en appel pour l'intoxication d'un agriculteur

Le géant mondial des pesticides a été condamné en appel ce jeudi pour l'intoxication d'un agriculteur français il y a plus de dix ans.

Responsabilité

Publié le
Monsanto condamné en appel pour l'intoxication d'un agriculteur

En mai 2015, le groupe avait ainsi assuré que son produit "n'était pas dangereux". Crédit Reuters

En 2004, Paul François, agriculteur à Bernac (Charente), s'était intoxiqué après avoir inhalé des vapeurs de Lasso, un herbicide utilisé pour le maïs. En 2012, après huit années de bataille judiciaire, Monsanto avait été reconnu "responsable" de cette intoxication en première instance. Le géant américain des pesticides avait alors été condamné à "indemniser entièrement" Paul François, partiellement handicapé depuis son intoxication. Monsanto avait décidé de faire appel de ce jugement.

Le groupe avait ainsi assuré que son produit "n'était pas dangereux" et que "les dommages invoqués n'existent pas", lors d'une audience en mai 2015. Victime de graves troubles neurologiques, l'agriculteur de Bernac combat sans relâche pour faire reconnaître en France la toxicité de ces produits.

Interdit à la vente dans l'hexagone depuis 2007, cet herbicide avait bien été considéré comme dangereux. Plusieurs pays avaient déjà prononcé son interdiction avant cette affaire : le Canada dès 1985, la Belgique depuis 1992 ou encore la Grande-Bretagne.

 
 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par vangog - 10/09/2015 - 15:46 - Signaler un abus Interdit, dès 1985, au Canada!

    Le responsable est l'état français, qui n'a pas suivi les recommandations des pays les plus protecteurs pour leur population. Il est vrai que c'étaient les socialos, à l'époque, et qu'ils ne sont pas réputés pour leur réactivité ( voir la Chlordecone en Guadeloupe-Martinique...voir le sang contaminé, et l'absence de réaction de Fabius)1...de plus, le Canada est un pays libéral, suspect selon les gauchistes...le principe de précaution ne fonctionne pas, pour les gauchistes, dans ces cas-là!

  • Par zen aztec - 11/09/2015 - 09:26 - Signaler un abus bizarre...

    ....personne ne parle des homologations que Monsento a obtenu auprès des différents ministères de l'agriculture,il faut savoir qu'aucun produit phytosanitaire ne peut être commercialisé sans ces homologations qui coûtent très cher aux firmes. Ensuite le paysan en question est un connard qui a été mettre son nez dans son appareil de traitement en pleine chaleur,a ses dires...

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Je m'abonne
à partir de 4,90€