Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Vendredi 28 Novembre 2014 | Créer un compte | Connexion
Extra

Un Monopoly géant
dans les rues de Londres

Pour soutenir le mouvement de protestation Occupy London, le street artiste Banksy a eu l'idée d'installer un Monopoly géant en pleine rue, emblème tout trouvé selon lui du système capitaliste.

Money, money, money

Publié le

Le but du Monopoly? S'enrichir un maximum (si possible en coulant ses concurrents). Un jeu de société devenu culte, où les fortunes se font et se défont au gré du hasard. Un coup de dé malheureux et direction la prison, sans passer par la case départ.

Pour l'artiste Bansky, le jeu est un emblème tout trouvé pour dénoncer les dérives du système capitaliste. Le célèbre street-artiste originaire de Bristol a installé fin octobre une version géante du jeu devant la cathédrale St Paul de Londres. Habitué des œuvres "coup de poing", Bansky est ainsi venu participer au mouvement de protestation Occupy London visant à dénoncer les abus du capitalisme financier, comme le fait son cousin américain Occupy Wall Street.

Au centre de l'installation trône la mascotte du jeu : un Uncle Pennybags ruiné et réduit à la mendicité. Autres emblèmes du jeu détournés à des fins artistiques : les célèbres petites maisons en plastique rouge sont estampillées "Tox", en hommage au street-artiste britannique du même nom récemment emprisonné.

L’oeuvre d’art est estimée à plus de 400 000 livres sterling (soit un peu plus de 463 280 euros) et fait déjà figure d’attraction touristique. 

 

 
Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Je m'abonne
à partir de 4,90€