Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Vendredi 27 Mai 2016 | Créer un compte | Connexion
Extra

Moment de gêne sur Canal + : devant les députés, Najat Vallaud-Belkacem justifie à nouveau son silence

"Ma règle est simple : on ne débat pas avec les ennemis de la République, on les combat, et mon combat est total", a déclaré la ministre de l'Education nationale ce mercredi à l'Assemblée.

Explications

Publié le
Moment de gêne sur Canal + : devant les députés, Najat Vallaud-Belkacem justifie à nouveau son silence

"J’ai refusé de servir la soupe à ce monsieur en lui offrant une tribune supplémentaire", se justifie la ministre.  Crédit Reuters

Pointée du doigt par des responsables de l'opposition mais aussi sur les réseaux sociaux pour être restée silencieuse face aux déclarations polémiques du président de l'ONG BarakaCity, Najat Vallaud-Belkacem a une nouvelle fois justifié sa réserve, ce mercredi à l'Assemblée nationale.

Dimanche 24 janvier sur le plateau du "Supplément" de Canal +, Idriss Sihamedi avait expliqué devant la ministre de l'Education nationale "ne pas serrer la main aux femmes", avant de refuser de condamner clairement l'Etat islamique. 

"J’ai refusé de servir la soupe à ce monsieur en lui offrant une tribune supplémentaire (…) Ma règle est simple : on ne débat pas avec les ennemis de la République, on les combat, et mon combat est total.

Il exclut tout dialogue artificiel et toute mise en scène", a déclaré Najat Vallaud-Belkacem ce mercredi devant les députés, regrettant une "polémique dérisoire". Dans un entretien accordé au journal Le Parisien et publié mardi 26 janvier, la ministre avait dénoncé "un petit jeu nauséabond consistant à inviter des gens infréquentables pour faire du buzz".

 
 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par clint - 27/01/2016 - 15:32 - Signaler un abus Qui était mieux placée qu'elle pour lui répondre !

    Marocaine (on ne perd pas cette nationalité), musulmane, défendant des positions très laïques dans son ministère face aux dérives potentielles du christianisme : théorie du genre, atteinte au droit à l'avortement, adoption par les couples homosexuels, etc, etc, elle avait vraiment tout pour apprendre à cette personne que la "morale salafiste" est incompatible avec la République française ! Dommage ! Dommage aussi car on ne peut décemment pas maintenant en demander plus à des imams de France qu'à une ministre de la République !

  • Par de20 - 27/01/2016 - 16:23 - Signaler un abus Madame. Il fallait quitter le

    Madame. Il fallait quitter le plateau, faute de quoi le silence devient complaisant a l égard du grand nombre dont vous êtes la representente. On n a desormais plus de mal a imaginer avec quelle obédience seront observées les minutes de silence á venir dans vos écoles. C EST UNE FAUTE grave qui sans ambage vous appelle á la demission: si tant soit peu le sentiment Republicain et l amour de France vous animent encore .

  • Par Lafayette 68 - 27/01/2016 - 16:25 - Signaler un abus Lamentable

    que dire de plus ?

  • Par l'enclume - 27/01/2016 - 16:48 - Signaler un abus Arrêtez svp de nous prendre pour des cons.

    "Ma règle est simple : on ne débat pas avec les ennemis de la République, on les combat. Si ce barbu est un ennemi de la République. QUE FAIT-IL ENCORE EN FRANCE. Dehors la crapulerie nauséabonde qui d'après ce que j'ai lu, sont loin, très loin d'être des anges. A ce niveau, c'est de la complicité.

  • Par vangog - 27/01/2016 - 16:54 - Signaler un abus Dehors les barbures!

    Celui qui a invité cet ennemi de la République, tel qu'il s'est toujours affiché, en présence d'une ministre de la République a-t-il été viré? Cela serait la preuve qu'elle combat sincèrement les ennemis de la République, la Marocaine...

  • Par kaprate - 27/01/2016 - 21:04 - Signaler un abus Nullité crasse et faiblesse complice

    A la médiocrité (ses fautes de français sont impardonnables, surtout à son poste), à l'amateurisme (elle ne connaît pas ses dossiers et récite bêtement les textes qu'on lui donne sans répondre aux questions), on doit ajouter la lâcheté et la soumission (...cet épisode en plus du coup du voile qu'elle portait lors de sa visite officielle au Maroc)... La démission de Mme Taubira ne l'inspire-t-elle pas?

  • Par de20 - 27/01/2016 - 23:04 - Signaler un abus DESORMAIS du cote obscure,

    DESORMAIS du cote obscure, clairement elle a basculée et desormais répondra au nom d " Ignoble salle âme qui sėme"

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Je m'abonne
à partir de 4,90€