Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Samedi 20 Septembre 2014 | Créer un compte | Connexion
Extra

51% des Français approuvent l'adoption homoparentale

Catholiques pratiquants, quinquagénaires et sympathisants de droite y sont les plus opposés.

Sondage

Publié le

Les partisans de l'adoption par les couples homosexuels augmente. Alors qu'en 2005, 46% des Français se prononçaient en sa faveur, ils sont désormais 51% à l'approuver. C'est ce que démontre une enquête menée par l'Ifop pour les périodiques Femme Actuelle et Enfant Magazine, et publiée ce lundi.

Alors que le mariage gay et l'adoption homoparentale sont au coeur de la campagne présidentielle, les résultats de ce sondage reflètent les opinions des deux candidats favoris :  Nicolas Sarkozy s'y refuse quand François Hollande y est favorable. L'opposition se situe essentiellement à droite de l'échiquier politique : 65% des sympathisants de la droite parlementaire et 70% des sympathisants du FN se montrent hostile à ce type d'adoption.

A noter que 59% de sympathisants du Modem y sont également opposés.

La religion entre également en ligne de compte. L'adoption par des parents du même sexe est rejetée à 78% par les catholiques pratiquants réguliers, à 65% par les pratiquants occasionnels, et à 52% par les non-pratiquants. Enfin, 59% des Français âgés de plus de 50 ans la réprouvent.  

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par Mandos - 05/03/2012 - 16:08 - Signaler un abus Roh les vilains réacs

    En voilà un bien beau sondage référendaire dans la lignée de Yannick Noah personnalité préférée des Français et de l'indémodable "les riches ont-ils trop d'argent?". Il faudrait songer à dresser des listes avec les noms des récalcitrants néo-minoritaires, ces vestiges de siècles d'oppression paternaliste.

  • Par Skagerrak - 05/03/2012 - 17:32 - Signaler un abus papa , maman

    Quel dommage pour un petit de ne pouvoir appeler son papa ou sa maman, selon la situation . Faisons un retour sur nous-même ,souvenons-nous de la tendresse de Maman , la vigueur de Papa qui jouait avec nous . Ces enfants élevés de façon monoparentale , ne ressentiront-ils pas un manque , le complexe de ne pas être comme tout le monde ?

  • Par Diego - 05/03/2012 - 18:49 - Signaler un abus Sondage bidon et désinformation

    Les médias font du forcing pour que l'homosexualité soit considérée comme normale. Combien de films nous balancent un couple homo, ou un enfant homo sans que cela pose de problème à la famille??? Alors que ce genre de situation n'apporte rien au film lui même. L'idée est d'habituer le bon peuple à l'homosexualité. En cela les français imitent les américains. Vivant en Amérique du Sud, Holliwood nous gave de films présentant le jeune américain "normal" comme partouzeur, cocaïnomane et ayant des expériences homo. Ce que beaucoup de gens qualifient ici de "basura" (poubelle).

  • Par Olivierguy - 05/03/2012 - 19:43 - Signaler un abus Voyez plus loin

    @Skagerrak: bien sur qu'il ne pourra pas appeler sa mère mais 'il est orphelin de toutes façons....ne sera t il pas mieux chez des mecs ou des filles que dans un établissement? @Diego: surtout reste en Amérique du sud on a assez d'obscurantistes en France.

  • Par Rochefort89 - 05/03/2012 - 20:05 - Signaler un abus Inscrit dans la constitution?

    changement de société..?. Existe-til des modèles dans d'autres sociétés ( Lévi-Strauss, Héritier ...) Droits de l'homme: "tous les hommes sont égaux en droit" On est donc étonné que le refus du mariage homosexuel ne soit pas inconstitutionnel depuis 1789!!! Konrad Lorenz avait préconisé l'homosexualité comme solution à la surpopulation: raté!!! Le sondage ne sonde pas les musulmans de France... Y-a_t_il un biais? (on dira peut_être qu'il s'agit de statistiques ethniques...)

  • Par Diego - 05/03/2012 - 21:05 - Signaler un abus @ Olivierguy

    Pas de problème, j' y suis très bien. Que tu penses que je sois obscurantiste ou pas je m'en fous!!!!! L'avis des bobos ne m'intéresse pas. D'autre part l'avenir ce sont les pays dit émergents et non pas la vieille Europe en pleine décadence. C'est marrant la propension qu'on les gauchos à traiter ceux qui ne partagent pas leurs idées de fachos, obscurantistes etc vieille méthode stalinienne.

  • Par VeLiVoS - 06/03/2012 - 00:23 - Signaler un abus d'accord avec Diego, Ce sondage est un SCANDALE ..

    car c'est un sujet pour spécialistes et non pour CRÉTINS scotchés devant leur écran et qui n'ont pour avis que ceux qu'on leur donne à ingérer. Il est d'ailleurs à noter que l'IFOP appartient à une certaine Laurence Parisot dont ce n'est pas le 1er sondage sur le sujet : http://annu-art.perso.neuf.fr/medef/050721-liberalisme.htm Á se demander si ... ??? Il est donc regrettable qu'Atlantico rentre dans ce jeu de la propagande du lobby homo. Certes, on peut comprendre que des medias, proches de ce lobby, cherchent à imposer l'adoption pour ces homosexuels (le mot homoparental n'existe pas dans le dico¹) mais je voyais Atlantico plus impartial !! Enfin, il y aura toujours des CONS pour nommer obscurantistes ceux, tels Diego, opposés à l'adoption par les homos. Ces cons n'auront finalement pas plus d'arguments que ça, alors qu'en revanche, il y a bien des raisons de s'opposer à cette adoption : http://unvoyageauliban.bafweb.com/etudeadoptionhomo.htm ¹ : "Rappelons que «homoparental» n’est pas un mot du dictionnaire français, qu’il n’existe aucune famille où deux personnes du même sexe soient les parents de leurs enfants, et que le mot famille est donc ici une imposture"

  • Par Eric de Tor - 06/03/2012 - 01:15 - Signaler un abus Libération asexuelle!

    De toute façon, tant qu'on n'adoptera pas un nouveau mode de reproduction, on perpétuera un modèle aliénant et réactionnaire induisant une hiérarchie entre géniteurs et progéniture. Les solutions sont pourtant connues: - Imposer dans un premier temps un mode reproductif assisté par parthénogenèse. La mono-parentalité génétique doit être la norme ainsi que Rael et ses généticiens y travaillent. - Développer des centres de gestation dotés d'utérus artificiels, comme le propose Anna Smajdor. - Indifférencier l'éducation afin d'annuler le déterminisme du genre comme le réclame la ligue de défense des LGBT pour en finir avec les schémas culturels discriminants. Parallèlement, encourager les techniques de modification corporelle permettant de brouiller l'identité sexuelle. "Tous mutants!" doit être le slogan émancipateur d'une humanité unifiée dans sa "diversitude". - Enseigner l'usage de l'anus comme unique organe du plaisir (le "sexe universel" comme le nomme Beatriz Preciado), les anciens appareils reproductifs, origine de toutes les oppressions, étant voués à l'obsolescence. - À terme, revenir à l'âge d'or du stade amibien. La scissiparité sera le genre humain!

  • Par Septentrionale - 06/03/2012 - 01:54 - Signaler un abus @Eric de Tor

    pour votre humour salutaire décapant amibions nous les uns les autres

  • Par protagoras - 06/03/2012 - 09:59 - Signaler un abus Et le combat cessa faute de combattants

    Quand il n'y aura plus que des homos, il n'y aura plus de bambins à faire adopter par les homos mâles. Triste humanité !!! L'homme, à force de vouloir se soustraire aux lois de la nature, commet le crime d' hybris, autrement dit la démesure, et cela lui sera fatal.

  • Par VeLiVoS - 06/03/2012 - 13:47 - Signaler un abus Communiqué du Collectif pour l'enfant :

    "Selon un sondage IFOP réalisé pour Femme actuelle et Enfant magazine et publié lundi 05/03/12, plus de 8 Français sur 10 seraient favorables à un véritable statut du beau-parent dans les familles recomposées (droit de visites, obligation de subvenir aux besoins des enfants..). Est-ce que 8 Français sur 10 veulent vraiment imposer aux enfants les droits de visite des adultes ayant partagé leur vie ? Un week-end chez mon père, un autre chez ma mère, le troisième chez l’ex de la mère, qui m’a élevé pendant 7 ans, le 4ème chez l’ex de mon père, qui s’est attachée à moi, et comme mon père va bientôt se séparer de son copain, je pense que je devrai aussi bientôt passer des vacances avec cet homme qui a payé la moitié de ma scolarité depuis 2 ans…. « Le fait qu’un adulte partage la vie d’un enfant ne lui donne pas de droit sur cet enfant », commente Béatrice Bourges. « L’enfant a au contraire besoin que les rôles soient clairement identifiés autour de lui et donner un statut à celui qui vit avec son père ou sa mère ne lui apporte rien, sinon la confusion dans un univers déjà troublé par les séparations » ajoute-t-elle. 8 Français sur 10 ont-ils vraiment compris la question ?"

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

En savoir plus
Je m'abonne
à partir de 4,90€