Jeudi 24 avril 2014 | Créer un compte | Connexion
Extra

Romney et Santorum quasi ex-æquo au caucus de l’Iowa

Les deux candidats républicains, l’un modéré, l’autre ultra-conservateur, n’ont que huit voix d’écart.

Mouchoir de poche

Publié le 4 janvier 2012
 

Cela pourrait bien être un record dans l’histoire des primaires présidentielles américaines. Seules huit voix sépareraient Mitt Romney et Rick Santorum à l’issue du caucus de l’Iowa mardi, le premier vote des primaires américaines du parti Républicain, qui doivent désigner le candidat à la Maison Blanche qui affrontera Barack Obama le 6 novembre prochain.

Pour la petite histoire, c’est l’ancien gouverneur du Massachussetts, Mitt Romney, qui l’emporte avec 30 015 voix, contre 30 008 à Santorum. Soit environ 25% des voix chacun. L’atypique Ron Paul, un temps favori, termine troisième et peut encore maintenir l’espoir de perturber le duel annoncé entre les deux premiers. Newt Gingrich, lui aussi coqueluche des enquêtes d’opinion il y a encore peu, n’obtient que 13% des voix. Loin derrière, les ultraconservateurs Michelle Bachmann et Rick Perry sont distancés.

Romney et Santorum incarnent pourtant deux partis républicains opposés. Romney a dirigé le Massachussetts, un Etat historiquement démocrate, grâce à un discours assez centriste et socialement libéral. Il est notamment favorable à l’avortement. Sa victoire dans l’Iowa, au cœur des Etats-Unis, est étriquée, mais elle est symbolique, dans un Etat qui compte 60% d’habitants évangélistes. Car Romney est mormon, ce qui est un véritable handicap, alors que l’aile conservatrice et chrétienne traditionnelle des républicains pèse lourd.

C’est justement sur cette moitié droite que s’appuie Rick Santorum. Sa deuxième place est presque une surprise, car sa montée dans les sondages ne s’est faite que dans les derniers jours de 2011. Le sénateur de Pennsylvanie est un ultraconservateur et nouvelle coqueluche du Tea Party. La question est désormais de savoir s’il sera en mesure de rallier à sa candidature, à terme, Michelle Bachmann et Rick Perry, tous deux distancés dans l’Iowa. La première a annoncé qu’elle poursuivait l’aventure. Le gouverneur du Texas a dit qu’il retournait dans son Etat pour réfléchir.

Le prochain vote se tient dans le New Hampshire, sur la côte Est traditionnellement plutôt libérale, c’est-à-dire plutôt à gauche. Il ne devrait être qu’une formalité pour Romney. Mais le vote suivant, en Caroline du Sud, un Etat très conservateur, pourrait donner une autre indication de la capacité de Santorum à venir perturber les plans de Romney, toujours placé dans les favoris des sondages depuis le début de la campagne interne républicaine. 

 


Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par ben_stan - 04/01/2012 - 19:05 - Signaler un abus de la démocratie en Amérique

    100 000 votants pour un état de 3 millions d'habitants. Pour moi le vainqueur c'est l'abstention...

  • Par pansted00 - 04/01/2012 - 12:09 - Signaler un abus Hallucinant

    Qu'un candidat se declarant athee ne puisse jamais etre elu president des Etats-Unis est deja assez affligeant , mais qu'un mormom puisse l'eter depasse l'entendement.

Fermer