Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Vendredi 24 Novembre 2017 | Créer un compte | Connexion
Extra

Un ministre britannique tacle Emmanuel Macron et évoque un Brexit sans accord

Liam Fox, ministre du Commerce, a estimé que le président français avait "totalement tort".

Bisbilles européennes

Publié le
Un ministre britannique tacle Emmanuel Macron et évoque un Brexit sans accord

Partie de poker entre la France et le Royaume-Uni ? Vendredi, Emmanuel Macron a estimé au terme du conseil européen de Bruxelles que les Britanniques étaient "encore loin du compte" sur la facture du Brexit. Si Theresa May assure que Londres paiera, elle laisse planer le doute quant au montant que le pays donnera à Bruxelles. "Le problème aujourd'hui de Theresa May, c'est que celles et ceux qui ont prôné le Brexit n'ont jamais expliqué au peuple britannique quelles en étaient les conséquences" a expliqué le locataire de l'Elysée. 

Sur le scénario d'une sortie de l'UE sans accord, le chef de l'Etat a indiqué que la Première ministre britannique ne l'avait évoqué "à aucun moment" lors du Conseil européen.

"Qu'il y ait du bruit, du bluff, des fausses informations des uns et des autres acteurs secondaires ou spectateurs de cette discussion, c'est si je puis dire la vie des affaires ou la vie des médias" a-t-il déclaré.

Une sortie qui a été moyennement du goût du ministre britannique du Commerce. Invité de la chaîne ITV, Liam Fox a ainsi affirmé que le président français avait "totalement tort" et que Londres ne bluffait pas quant à une possibilité de Brexit sans accord. Pour le ministre, ce scenario ne serait d'ailleurs pas une "catastrophe".

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par Atlante13 - 23/10/2017 - 16:31 - Signaler un abus Le petit français

    oublie qu'i ne joue plus dans la cour de la maternelle.

  • Par fasanan - 23/10/2017 - 16:56 - Signaler un abus Macron, chef de l'Eta ?

    On en apprend tous les jours !

  • Par J'accuse - 23/10/2017 - 17:11 - Signaler un abus Rira bien qui rira le dernier

    Les Britanniques vont payer une facture, mais la sortie de l'UE leur rapportera bien plus. L'UE va recevoir de l'argent, mais le Brexit va lui coûter bien plus.

  • Par vangog - 23/10/2017 - 17:33 - Signaler un abus Brexit sans accord...parfait!

    et les europeistes l'auront dans le d...rche! Macron se prend pour le roi de l'europe, mais risque d'en être destitué très vite pour incompétence, par ceux qui lui diront, avec raison: "occupe-toi de tes oignons français, avant de rêver del'europe, car tu as du boulot!"

  • Par Stargate53 - 23/10/2017 - 20:46 - Signaler un abus Assez de menaces britanniques SVP

    Le brexit c'est leur demande, il me semble ! Si la grande bretagne n'avait pas anticipé que cela lui couterait le solde en euros de ces obligations vis à vis de l'Europe c'est un comble mais ce n'est pas surprenant ! De plus, il est certain que l'Europe ne va pas accorder les mêmes avantages dedans ou dehors de la communauté européenne, il ne faut pas rêver messieurs les britanniques ! Alors revenez sur terre et cesser de vous prendre pour ceux qui dirigent le monde ! Si vous voulez conserver un peu de crédibilité et respectez votre parole, recherchez vraiment un accord et cessez les effets de manches à vocation interne à la GB !

  • Par tananarive - 24/10/2017 - 08:38 - Signaler un abus La faute.

    Si l'Europe ne laissait pas venir les envahisseurs il n'y aurait pas eu ce rejet dans beaucoup de pays Européens et le Brexit ne serait pas passé. Il est encore temps de prendre des mesures, Angela Merkel qui a sentit le vent du boulet change d'opinion. Mais maintenant que le Brexit est appliqué il faut que les Anglais assument chèrement pour servir d'exemple à ceux qui croient que l'on peut avoir un pied dedans et un dehors selon son avantage.

  • Par philippe de commynes - 24/10/2017 - 10:25 - Signaler un abus Oui mais ...

    Quand on menace quelqu'un il ne faut pas que ce soit avec une arme dont l'on sait par avance qu'elle est chargée à blanc ... Ce qui est le cas de l'UE, complètement ouverte aux importations de partout (comme par exemple de la turquie qui ne paie pas de droits de douanes pour ses exportations vers l'UE, au grand bénéfice d'entreprises comme renault qui y fabrique plus de voitures qu'en france ..., en grande majorité exportées vers l'UE). Alors si pour donner corps aux menaces de représailles si les britanniques ne paient pas leur du , on fait un vrai marché européen, c'est à dire avec des barrières aux frontières, tant mieux, sinon ces messieurs anglais vont beaucoup rire de nous ...

  • Par Alain Proviste - 24/10/2017 - 14:22 - Signaler un abus BIEN UN TRUC D'ANGLAIS

    N'oubliez pas de qui ça vient. Dénigrer les Français leur est toujours délectable. Quels que soient les torts et défauts immenses de l'Union Européenne, les Anglais ont toujours refusé une Europe continentale unie et ça fait 1000 ans que ça dure. S'en tirer au moindre mal et au moindre coût en laissant les autres dans la mouise est tout à fait leur genre, comme en 40 à Dunkerque.

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Je m'abonne
à partir de 4,90€