Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Mardi 17 Octobre 2017 | Créer un compte | Connexion
Extra

Le milliardaire George Soros investit 500 millions de dollars en faveur des migrants

"Je vais investir dans des startups, des sociétés établies, des initiatives sociales et des activités fondées par les migrants et les réfugiés eux-mêmes", a déclaré l'homme d'affaires.

Beau geste impromptu

Publié le
Le milliardaire George Soros investit 500 millions de dollars en faveur des migrants

L'investisseur américain George Soros a annoncé mardi, dans une contribution au Wall Street Journal, un investissement de 500 millions de dollars en faveur des migrants et des réfugiés. Il espère que d'autres investisseurs suivront son exemple.

"J'ai décidé d'affecter 500 millions de dollars d'investissements aux besoins spécifiques des migrants, des réfugiés et des communautés d'accueil", écrit le milliardaire dans le quotidien économique américain.

"Je vais investir dans des startups, des sociétés établies, des initiatives sociales et des activités fondées par les migrants et les réfugiés eux-mêmes", détaille le président du Soros Fund Management LLC.

L'importance des capitaux privés

L'homme d'affaires philanthrope se dit en quête de "bonnes idées d'investissement" dans une "variété de secteurs, parmi lesquels la technologie digitale émergente. Les avances dans ce secteur peuvent aider les gens à avoir plus efficacement accès aux services du gouvernement, juridiques, financiers et de santé". L'octogénaire a aussi souligné vouloir montrer que les capitaux privés peuvent jouer un rôle important dans l'aide aux migrants.

Lui-même réfugié juif hongrois

Lui-même réfugié juif hongrois à la fin de la Deuxième Guerre mondiale avant de gagner le Royaume-Uni puis les Etats-Unis, George Soros affirme qu'il fera appel à l'Agence de l'Onu pour les réfugiés (HCR) et le Comité international de secours (IRC) pour le guider dans ses investissements. 

 
 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par cloette - 20/09/2016 - 15:19 - Signaler un abus Soros

    n'est ce pas lui qui finance les Fémens, ansi que le lobby LGTB ? On comprend bien quelles sont ses priorités...mais il m'a l'air bien âgé, qui continuera son oeuvre ?

  • Par assougoudrel - 20/09/2016 - 16:39 - Signaler un abus Les chinois disent qu'il

    vaut mieux apprendre à quelqu'un a pécher que de lui donner du poisson. Pourquoi pas? Ça peut marcher, mais parmi ces gens, il y a des infiltrés indésirables qui peuvent être le ver dans la pomme.

  • Par J'accuse - 20/09/2016 - 16:55 - Signaler un abus Argent mal placé

    Les migrants, aujourd'hui clandestins, ont besoin de nourriture, de vêtements et de logements. Avant que certains soient en mesure de créer des sociétés légales et prometteuses, il va s'écouler un certain temps. Comme presque tous n'ont aucune formation, ça ne sera pas dans la high-tech. Si Soros veut investir dans des boucheries hallal, grand bien lui fasse. En attendant, peut-être pense-t-il au "commerce" de cannabis, lui qui est pour sa légalisation : ne doutons pas que les startups seront nombreuses dans ce créneau d'avenir...

  • Par Anouman - 20/09/2016 - 20:20 - Signaler un abus Soros

    Il faut qu'il vienne à Calais. Il va nous transformer la jungle en pépinière d'entreprises...

  • Par Camtom - 20/09/2016 - 20:25 - Signaler un abus Il finance aussi les

    Il finance aussi les associations d'aides aux migrants, les no borders, c'est un idéologue dangereux...

  • Par Cervières - 20/09/2016 - 21:20 - Signaler un abus @anouman

    Certaines s'étaient constituées (coiffeurs, épiceries,..) mais le gouvernement a demandé à ce que tout soit rasé....

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Je m'abonne
à partir de 4,90€