Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Mardi 25 Septembre 2018 | Créer un compte | Connexion
Extra

Les migrants au coeur du message de Noël du pape François

Dans son homélie, pendant la messe de minuit à la basilique Saint-Pierre de Rome, le pape a dressé un parallèle entre Marie et Joseph et les migrants.

Accueil

Publié le
Les migrants au coeur du message de Noël du pape François

Le pape a adressé une nouvelle fois un appel à l'accueil des migrants en Europe, lors de la messe de minuit célébrée à la basilique Saint-Pierre de Rome. Il n'a pas hésité à comparer le périple de la sainte famille jusqu'à Bethléem avec la situation actuelle de millions de personnes, tentant de trouver une vie meilleure en Europe.

"Dans les pas de Joseph et de Marie, se cachent de nombreux pas,ceux de familles entières qui, aujourd’hui, se voient obligées de partir. Nous voyons les traces de millions de personnes qui ne choisissent pas de s’en aller mais qui sont obligées de se séparer de leurs proches, sont expulsées de leur terre. Pour beaucoup, ce départ n’a qu’un seul nom, la survie", a déclaré le pape dans son homélie. Ces familles veulent, a-t-il dit, "survivre aux Hérode de l’heure qui, pour imposer leur pouvoir et accroître leurs richesses, n’ont aucun problème à verser du sang innocent."

François a invité aussi à partager, célébrer et annoncer la joie de Noël, sans avoir peur et à "reconnaître Dieu présent dans toutes les situations où nous le croyons absent, (…) dans l’hôte indiscret, bien des fois méconnaissable, qui marche par nos villes, dans nos quartiers, voyageant dans nos autobus, frappant à nos portes".

"Petit Enfant de Bethléem, nous te demandons que tes pleurs nous réveillent de notre indifférence, ouvrent nos yeux devant celui qui souffre. Que ta tendresse réveille notre sensibilité et fasse que nous nous sentions invités à te reconnaître dans tous ceux qui arrivent dans nos villes, dans nos histoires, dans nos vies. Que ta tendresse révolutionnaire nous amène à nous sentir invités à prendre en charge l’espérance et la tendresse des nôtres", a conclu le pape dans son homélie très politique.

 
 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par Deudeuche - 25/12/2017 - 11:32 - Signaler un abus Et oui Joseph et Marie etaient

    Des réfugiés, et non des migrants économiques.

  • Par Wortstein - 25/12/2017 - 11:50 - Signaler un abus et frappant nos cous?

    Le déni du pape sur la haine qui sourd du texte saint de la plupart de ces immigrants laisse pantois. Ça fait 14 siècles que nous sommes en guerre contre ces gens qui nous ont décrété textuellement à tuer ou à soumettre dans la quasi totalité de leurs sourates, hadiths, tafsirs. Il n'y a rien à sauver de ce cancer diabolique.

  • Par cloette - 25/12/2017 - 12:20 - Signaler un abus pas respectueux de dire cela

    mais ..ce pape est bien le valet d'instances mondialistes bien connues , relatives à la haute finance et autre groupe de pression d'un milliardaire bien connu aussi . Il faut encore plus d'immigration, plus d'Islam, partout partout . Surtout en Europe, Est ce vraiment par amour des pauvres, ou est il un antipape, ou un faux pape ? Parle-t-il de Dieu ? On tend l'oreille, on n'entend rien .

  • Par vauban - 25/12/2017 - 14:43 - Signaler un abus Va chie..

    Rien a battre de ce que dit ce pape!

  • Par catlaya - 25/12/2017 - 15:04 - Signaler un abus conc le Pape François ... 2 choses m'interrogent :

    a) des l'élection du Pape François , avec sa grande et spectaculaire croix de bois et son Képi "ravi par un petit garçon (comme c'est charmant) la dette de l'Argentine a été effacée. b) Ce Pape avait ramené avec lui, de son voyage en Syrie, 5 familles - largement applaudi par les médias - sauf que aucune de ces familles n'était chrétienne et toutes le 5 , une fois l& com' assurée, n'a été prise en chargea par le Vatican "Grand Donneur de Leçons" ???

  • Par brennus - 25/12/2017 - 15:57 - Signaler un abus un déni incompréhensible

    Que penser d'un chef spirituel qui s'obstine à agir contre sa communauté . Une trahison assumée ?

  • Par cloette - 25/12/2017 - 19:05 - Signaler un abus pas politiquement correct

    Je me suis toujours demandée si des pressions ne s'étaient pas exercées sur les cardinaux ( ambiance pourrie dans ce vatican avec scandales sexuels et financiers ) Mais pas tous les cardinaux car il est contesté par certains ( les réacs ).

  • Par assougoudrel - 25/12/2017 - 22:34 - Signaler un abus Ce n'est pas un pape

    mais un (e) "sous-pape" défectueux; à cause de lui, tout finira par exploser.

  • Par tubixray - 26/12/2017 - 09:04 - Signaler un abus Qu'il s'occupe de des ouailles

    Ou qu'il se convertisse à l'islam.... Ses propos sont inqualifiables du fait que ces immigrés clandestins sont presque tous musulmans, certains islamistes, et mettent en cause l'héritage judéo-chrétien de l'Europe ....

  • Par MIMINE 95 - 26/12/2017 - 09:21 - Signaler un abus Combien de migrants accueillis

    nourris, soignés, vêtus, logés, par l'état du Vatican ?. Que sont devenues les familles ramenées à grand renfort de battage médiatique ? Pour ma part les avis de ce pape qui en bon "jésuite" vide la cervelle des gueux avides de romantisme divin, je m'en bats .......!!!! Les médias, qui pourtant ne ratent jamais une occasion de fustiger l'église catholique et de lui coller sur le dos les pires ignominies, ont tout à coup les yeux de Chimène pour ce pape en lévitation sado-masochiste, vous avez dit bizarre ?

  • Par vauban - 26/12/2017 - 11:16 - Signaler un abus La paupauté vaticane

    Toujours prête à composer avec les fascismes qu'ils soient socialistes ou islamistes!

  • Par Pharamond - 26/12/2017 - 14:44 - Signaler un abus Equité

    "Mon Royaume n'est pas de ce monde" avait dit Jésus.Le Pape, représentant de cet autre Royaume,pouvait-il dire autre chose que ce qu'il a dit à propos des migrants? Le problème est que nous,nous sommes dans notre monde avec tout ce que cela implique de contraintes,ce qui nous fait appréhender le problème à notre échelle de pauvres terriens. Pour être équitable,François aurait du,à mon sens,interpeller publiquement les responsables politiques des pays d'où proviennent ces migrants:"Pourquoi vos ressortissants quittent-ils vos pays? Pourquoi leur créez vous des conditions de vie ressenties comme insupportables? Faute de l'avoir fait,le message du Pape est ressenti comme de l'intimidation.

  • Par vangog - 27/12/2017 - 00:04 - Signaler un abus Qu’il commence par les accueillir au Vatican, ces clandestins...

    Après, on verra s’il veut toujours leur lécher les babouches...allez, quoi! Pape, un bon geste...

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Je m'abonne
à partir de 4,90€