Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Samedi 25 Juin 2016 | Créer un compte | Connexion
Extra

Fifa : Michel Platini pourrait éviter la radiation grâce à un document datant de 1998

Un document révélé par le JDD prouve que le salaire de Michel Platini d’un million de francs suisses à la Fifa était connu des dirigeants dès 1998.

Coup de théâtre

Publié le
Fifa : Michel Platini pourrait éviter la radiation grâce à un document datant de 1998

Michel Platini, suspendu jusqu'au 5 janvier par la commission d'éthique de la Fédération internationale (FIFA), est menacé d'une radiation à vie pour le paiement, sans existence d'un contrat, de 1,8 million d'euros en 2011 par Sepp Blatter, alors président de la FIFA. Ce dernier est aussi privé de toutes fonctions et visé dans le même dossier.

Or, les deux hommes pourraient bien sauver leur tête. Car un rapport de 23 pages distribué lors du Comité exécutif de l'UEFA du 12 novembre 1998, dont s'est procuré le Journal du Dimanche, montre que le contrat de Michel Platini, et son salaire, n'avaient rien d'occulte.

Cette note, "qui ressemble à une des notes d'un service de renseignement", détaille le journal, montre qu'il est clair "pour tout le monde à l'époque que Platini, coprésident du comité d'organisation du Mondial 1998, va rentrer à la Fifa dans le sillage de Blatter". "Il y a des rumeurs selon lesquelles Platini souhaite travailler depuis Paris", indique le document, avant d'en venir à sa rémunération : "On entend parler d'un salaire d'un million de francs suisses", dit la note en toutes lettres.

Cette simple ligne corrobore la défense de Michel Platini. "Cette pièce vient démontrer, contrairement à la thèse sur laquelle repose toute l'accusation, que le contrat de Michel Platini avec la FIFA n'avait aucun caractère occulte, et que de nombreuses personnes, y compris à l'UEFA et à la FIFA, en avaient connaissance dès 1998", savoure un des avocats de Michel Platini, dans les colonnes du journal.

 
Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Je m'abonne
à partir de 4,90€