Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Mardi 18 Septembre 2018 | Créer un compte | Connexion
Extra

Selon Matteo Salvini, l'existence de l'Union européenne serait menacée d’ici un an

Le ministre de l'Intérieur italien Matteo Salvini prédit l’implosion de l’Union européenne d’ici un an dans le cadre d’une interview à der Spiegel.

La réponse de l’Italie à l’Allemagne

Publié le
Selon Matteo Salvini, l'existence de l'Union européenne serait menacée d’ici un an

 Crédit ANDREAS SOLARO / AFP

Matteo Salvini s’est exprimé sur sa vision de l’Union européenne dans le cadre d’un entretien à l’hebdomadaire allemand der Spiegel, qui sera publié ce samedi. Selon lui, l’existence même de l’UE serait menacée. 

"C'est dans l'année à venir que se décidera si l'Europe unifiée va ou non continuer à exister".
 
Les négociations budgétaires européennes et les élections européennes en 2019 vont déterminer "si tout ceci a encore un sens". 
 
Matteo Salvini a précisé une nouvelle fois que l’Italie ne "peut plus prendre en charge le moindre" migrant supplémentaire.
"Au contraire nous voulons en donner quelques-uns". L’Italie souhaite obtenir une meilleure répartition des demandeurs d'asile dans toute l'Union européenne. La nation italienne supporte une grosse partie de la prise en charge des migrants. 
 
Le ministre allemand de l'Intérieur, Horst Seehofer, a également récemment menacé de renvoyer tous les migrants arrivant aux frontières vers le pays dans lequel ils ont été enregistrés en premier,  et donc en priorité vers l'Italie. 
 
Matteo Salvini estime que les difficultés et le bras de fer avec l’Allemagne ne concernent pas uniquement la question migratoire. Rome et Berlin restent divisées sur la politique économique de l’Union européenne ou bien encore la réforme du système bancaire. 
 
 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par J'accuse - 22/06/2018 - 22:49 - Signaler un abus Europe unie ??

    Il n'y a jamais eu d'union: on nous a créé une structure bureaucratique supranationale qui impose des lois dont les peuples ne veulent pas, et on l'a appelée union. C'est une duperie, depuis le début.

  • Par adroitetoutemaintenant - 22/06/2018 - 23:01 - Signaler un abus Avec les boches et la Mergez

    qui a besoin d'autres ennemis ?

  • Par gerint - 23/06/2018 - 10:32 - Signaler un abus Salvini est couillu

    Il doit s’il veut « survivre » avoir des yeux dans le dos

  • Par gerint - 23/06/2018 - 10:43 - Signaler un abus Mais les tenants de l’UE son prêts à tout

    Je crois pour faire perdurer le système qu’ils ont mis en place contre les peuples et pour les intérêts mercantiles

  • Par vangog - 23/06/2018 - 11:48 - Signaler un abus Si l’UE était intelligente...

    elle se réformerait, avant qu’il ne soit trop tard! Pas dans le sens d’une nouvelle augmentation budgétaire, ni d’une nouvelle importation de clandestins, , mais dans le sens préconisé par les patriotes européens, une union de nations libres, et qui saura défendre les frontière communes contre l’invasion du communautarisme . Mais Macrouille et Merkel n’ont aucune vision...c’est mort pour eux, car ces dirigeants archaïques sont les plus menacés par leur impuissance à écouter les peuples....de plus en plus une dérive dictatoriale malsaine!

  • Par cloette - 23/06/2018 - 20:21 - Signaler un abus gerint

    des intérêts personnels également, la vie est belle pour les gras fonctionnaires européens à Bruxelles, c'est tout bon pour eux .l'Europe est elle devenue une ploutocratie, ou oligarchie ou ...(je ne sais quel mot employer ).

  • Par cloette - 23/06/2018 - 20:22 - Signaler un abus Mattéo

    oui, il en a (deux) , et il prévoit peut être bien ce qui va se passer .

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Je m'abonne
à partir de 4,90€