Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Samedi 23 Septembre 2017 | Créer un compte | Connexion
Extra

Maroc : interdication de fabrication et de vente de la burqa

Selon la presse locale, cette décision des autorités serait motivée par des raisons sécuritaires.

Changements

Publié le
Maroc : interdication de fabrication et de vente de la burqa

La presse marocaine a indiqué que le ministère de l'Intérieur du Maroc a diffusé une circulaire à ses agents en charge des commerces dans les villes leur demandant de ne plus autoriser la confection et la commercialisation des burqas. Une consigne qui devrait être mise en place dès cette semaine. Cependant, aucune annonce officielle ou communication publique n’a eu lieu à ce sujet.

Le port de la burqa reste pourtant un phénomène extrêmement marginal au Maroc. Toutefois, la consigne est déjà appliquée à Taroudant (sud) où le pacha (haut fonctionnaire administratif) a ordonné à des commerçants qui fabriquent et confectionnent des burqas de liquider leur stock dans les 48 heures, et de stopper toute fabrication et commercialisation de ce vêtement à l'avenir, indique un document qui circule sur les réseaux sociaux, repris par les médias. Le même ordre a été donné dans la ville de Ouislane (centre-nord), où le pacha en fonction a qualifié ce vêtement de "niqab afghan".

Cette décision serait motivée par des raisons sécuritaires, "des malfrats ayant à maintes reprises utilisé ce vêtement pour perpétrer leurs crimes", toujours selon la presse locale.

>>> À lire aussi : Burkini, burqa, hijab, niqab : un bal masqué qui cache bien pire

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par J'accuse - 10/01/2017 - 16:38 - Signaler un abus Et en France ?

    Le Commandeur des croyants interdit la burka, et on n'est pas capable en France de faire respecter la loi sur le port de ces tenues d'esclave, même pas sur les plages.

  • Par ISABLEUE - 10/01/2017 - 17:06 - Signaler un abus Vl'a une bonne idée !!

    Le fils du Roi s'est enfin réveillé.

  • Par ELIED - 10/01/2017 - 17:56 - Signaler un abus Port de la burka

    Si on ne "peut pas" interdire la burka en France c'est parce qu'on ne "veut pas", car cela "pose des problèmes" à une certaine catégorie de population qu'il ne faut surtout pas malmener puisqu'on fait le "maximum pour une intégration réussie". On ne réussira jamais l'intégration car la pensée est totalement différente. Ce n'est pas seulement une question de religion, mais une question de civilisation dans laquelle l'approche de l'humain est fondamentalement différent.

  • Par ikaris - 10/01/2017 - 17:58 - Signaler un abus L'exemple arabe !

    sur le traitement de la criminalité, de l'extremisme et même de l'mmigration il y a quand même des choses à prendre en inspiration au Magreb ;-)

  • Par Piwai - 10/01/2017 - 18:05 - Signaler un abus Interdication de parler francais...

    Merci Atlantico, cela faisait longtemps que je n'avais pas ris autant! Cela ne vous dirait pas de relire au moins les titres? Cela ferait un peu plus serieux tout de même. ?.non?

  • Par Aghir - 10/01/2017 - 21:55 - Signaler un abus Un seul mot :

    BRAVO!

  • Par tubixray - 11/01/2017 - 08:51 - Signaler un abus Sécurité avant tout

    On est loin des courbettes de nos bobo-sociéto-gauchistes devant le terrorisme islamiste .... Dans ce pays là Monsieur, l'exemple nous est montré !

  • Par Anguerrand - 11/01/2017 - 09:57 - Signaler un abus Au Maroc la police passé dans les souks

    La police donne 24 heures pour retirer la totalité du stock des marchands ainsi que la fabrication. Et au Maroc on ne plaisante pas avec la police comme chez nous ou l'on nargue la police. Le Roi sait très bien que la progression de la burqa a un but politique, nous on ne l'a pas encore compris.

  • Par Anguerrand - 11/01/2017 - 11:13 - Signaler un abus Au Maroc

    Quand arrive Noël et les fêtes, les supermarchés type Carrefour, sont décorés comme les nôtres, ( guirlandes, pères Noël, boules sur sapins) .alors quand j'entends les laicards français, nous dire que ça les choque en France , je me dis que la France est devenu la carpette de ces individus laicards intégristes. et de l'islam.

  • Par langue de pivert - 11/01/2017 - 12:05 - Signaler un abus Y'a bon la France...et ses soldes halal !

    Le père de Mohamed VI, le Roi Hassan II, lors de sa dernière visite en France, déconseillait - à juste titre - les mariages mixtes. il avait aussi proposé de reprendre les délinquants marocains en prison en France dans les siennes ! Proposition à laquelle l'exécutif français n'a pas donné suite ! Nous sommes dans une autre époque, ce qu'il faut maintenant c'est revoir la mixité au niveau national : pas de Français au Maroc, pas de Marocains en France ! Je reviens d'une grande surface où on se serait cru au Pakistan ! Ça grouillait ! Des caddies (avec les ridelles !) remplis de fringues et d'électro-ménager made in China pour faire des affaires (et des heureux) cet été au bled ! Comment le commandeur des croyants peut-il accepter que son peuple se pervertisse chez les croisés et se vautre dans la société de consommation ? ☺ En parlant de solde on a une ministre qui sera bientôt libre ! Elle pourrait développer "la théorie des genres" pour pas cher au Maroc non ? Marocain(e)s : l'islam si tu l'aimes, la France tu la quittes ! Le prophète lui même recommandait aux croyants de quitter les pays où leur foi ne pouvait s'exprimer pleinement. Alors la Foi ou "la gamelle ?

  • Par vangog - 11/01/2017 - 12:34 - Signaler un abus Le port de la Burqua est payé 200 euros par mois par

    les dictatures wahabites (port du voile: seulement 100 Euros par mois), via les mosquées, qui servent de caisses d'allocation religieuse. En tant que commandeur des croyants, le Roi du Maroc ne peut décemment pas accuser les mosquées de prosélytisme religieux. Il invoque donc des raisons de sécurité publique. Pas bête du tout, et très efficace...

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Je m'abonne
à partir de 4,90€