Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Mercredi 29 Juin 2016 | Créer un compte | Connexion
Extra

Mario Monti : "Dans quelques années, l'Union européenne ne sera peut-être plus là"

L'ancien commissaire européen et chef du gouvernement italien a peur que l'Union européenne implose.

Europe

Publié le - Mis à jour le 4 Mars 2016
Mario Monti : "Dans quelques années, l'Union européenne ne sera peut-être plus là"

"Dans quelques années, l'Union européenne ne sera peut-être plus là", a déclaré Mario Monti, dans une interview au quotidien suisse Le Temps. L'économiste, ancien commissaire européen et chef du gouvernement italien a peur que l'Union européenne implose. 

Pour Monti, le problème est plus profond que la crainte d'une séparation de pays (un "Brexit" ou un "Grexit").

C'est plutôt une défiance des peuples européens envers leurs élites. Il craint "une implosion, c’est-à-dire une situation où, un peu partout à travers l’Europe, se crée un écart entre les élites qui ont toujours porté le projet européen et une part toujours croissante de la population qui se méfie. [...] Et cela s’accélère."

Il met en jeu notamment le court-termisme de la vie politique. Les leaders européens sont trop orientés vers les sondages pour prendre les décisions qui s'imposent. Et le système médiatique fait qu'il faut s'expliquer en "slogans de 30 secondes", alors que le projet d'intégration européenne est plus complexe que cela. 

A LIRE AUSSI : Conseil européen sur la compétivité : cette étrange obsession pour une doctrine qui n’a pas évité à sa championne, la Finlande, d’avoir une croissance pire que la France

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par Texas - 03/03/2016 - 22:25 - Signaler un abus L' Europe...

    ...en moins de 10 ans s' est vidée de sa substance . Alea Jacta est .

  • Par vangog - 04/03/2016 - 01:10 - Signaler un abus L'UE est en état de décomposition avancée...

    après s'être effondrée sur ses fondations bancales.

  • Par Fran6 - 04/03/2016 - 07:05 - Signaler un abus non

    sur ses fondations banquaires

  • Par Le gorille - 04/03/2016 - 08:31 - Signaler un abus Projet d'intégration européenne

    Tout est dit : c'est non ! Il a fallu 1500 ans pour faire la France, alors pour l'Europe... Il ne faut pas "l'intégration", mais un travail en commun, où l'on discute : une "Organisation des Etats Européens", avec un Secrétaire, et pas un président !

  • Par Benvoyons - 04/03/2016 - 11:10 - Signaler un abus Encore un qui se "croix" :)::)) ! Au lieu de regarder dans

    se sens il ferait mieux de regarder l'avenir avec des solutions positives . Malheureusement à ces grands hommes ils leur manquent toujours la passion le courage de projeter une grande pensée pour l'EU comme le faisaient nos anciens. Car sans l'UE aucun des pays de l'UE avec ou sans l''Euro n'existeront . La Chine , l'Inde, les Pays du Nord Amérique, la Russie seront les maîtres du Monde. Éventuellement les Nations qui se seront regroupées pour former ce que les Européens n'auront pas voulu faire.:)::))

  • Par cloette - 04/03/2016 - 14:34 - Signaler un abus La Suisse Singapour

    sont de tout petits pays qui existent ! L'Europe existait bien davantage dans le passé, ( échanges entre philosophes écrivains mariages des rois et des reines, etc ) et le commerce avec le monde aussi était florissant, curiosité de l'autre était de mise, bien sûr tout a été gâché par les envies de domination des uns et des autres et cela ça continue .

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Je m'abonne
à partir de 4,90€