Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Lundi 24 Septembre 2018 | Créer un compte | Connexion
Extra

Marine Le Pen qualifie François Hollande de "vice-chancelier" et Angela Merkel d'"irresponsable" lors du Parlement européen

"Merci Madame Merkel de nous faire le plaisir de venir avec votre vice-chancelier, administrateur de la province France" a lancé la présidente du FN.

Le clash

Publié le
Marine Le Pen qualifie François Hollande de "vice-chancelier" et Angela Merkel d'"irresponsable" lors du Parlement européen

Voilà plusieurs mois déjà que Marine Le Pen clamait haut et fort son désaccord avec Angela Merkel sur la question des migrants et de Schengen. Le 7 octobre dernier, la présidente du Front national s'est exprimée pour la première fois face à François Hollande et à la chancelière allemande lors du Parlement européen et comme promis, le ton fut dur. "Merci Madame Merkel de nous faire le plaisir de venir avec votre vice-chancelier, administrateur de la province France" a-t-elle lancé d'un ton moqueur.

"Monsieur le vice-chancelier, j'aurais aimé pouvoir vous appeler 'Monsieur le président de la République', par respect pour votre fonction, mais pas plus que votre prédécesseur vous n'exercez cette présidence. Un président de la République ne pourrait pas dire 'le souverainisme c'est le déclinisme', comme vous venez de le faire. Parce que le président de la République est garant de la Constitution française dont le titre 1 est 'La souveraineté'", a déclaré Marine Le Pen, jugeant la chancelière allemande "irresponsable" d'accueillir tant de migrants.

A cela, François Hollande a répondu avec engagement et conviction, défendant les valeurs d'une Europe unie. "Si on ne veut pas de l'entre-deux et ce que nous vivons depuis peut-être trop d'années , si nous ne voulons pas du renforcement de l'Europe, alors il n'y a qu'une voie, et elle a été entendue. La seule voie possible pour celles et ceux qui ne sont pas convaincus de l'Europe c'est de sortir de l'Europe (...), de l'euro, de Schengen, et même si vous pouvez, de sortir de la démocratie. Parfois, en vous entendant, je me pose la question: est-ce que vous voulez participer à un espace commun?" a demandé le président à Marine Le Pen, sous les applaudissements de l'assemblée. Et de poursuivre : "Ce que j'appelle ici, ce n'est pas l'abandon de la souveraineté, c'est la souveraineté! Et la souveraineté n'a rien à voir avec le souverainisme. La souveraineté européenne c'est être capable de décider pour nous-mêmes et éviter que ce soit le retour au nationalisme, au populisme, aux extrémismes qui nous imposent aujourd'hui d'aller dans un chemin que nous n'avons pas voulu". 

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par attila - 08/10/2015 - 08:26 - Signaler un abus pépère peut dire

    tout ce qu'il veut, il est bien vice chancelier !!!! je ne veux pas vivre dans la province France, je veux vivre en France !!!

  • Par cloette - 08/10/2015 - 08:30 - Signaler un abus eh bien elle l'a dit !

    Elle en a !

  • Par adroitetoutemaintenant - 08/10/2015 - 08:55 - Signaler un abus Ça leur donnerait de la gueule à ces deux-là,

    une petite moustache genre tonton Adolphe ! Car comme leur modèle ils ont peur d’un referendum de leurs peuples sur la venue des envahisseurs.

  • Par tubixray - 08/10/2015 - 10:42 - Signaler un abus Démocratie européenne

    Pour ces seules paroles prononcées devant le parlement européen, on peut avoir un motif de satisfaction à l'égard du front national. Aller dire en face à ces artisans du déclin de l'occident européen qu'ils ne défendent plus leurs peuples est l'exposition d'un sentiment de plus en plus répandu. Dire que quand j'étais étudiant je considérait l'Europe comme une chance pour la France ..... "j'aurais su j'aurais pas venu" !

  • Par l'enclume - 08/10/2015 - 11:02 - Signaler un abus Vive la marchande de poissons

    J'admire le courage des caciques du F.Haine qui s'expriment suite à la vulgarité du discours de la "Castafiore". Comme toujours, c'est de la faute à l'Europe, les Français sont experts pour refiler à autrui leurs inconstance. Nous sommes un peuple latin qui regarde passer le train allemand, et croyez moi Angela elle s'en tape de ces discours plus foireux les uns que les autres. Si j'étais certain qu'elle n'instaurerait pas une dictature, Ahhhhhh, que j'aimerais que la "Castafiore" prenne les manettes de la France, les gogos qui auraient voté pour elle, s'en mordraient très vite les doigts. Rappelez vous Mitterrand en 1983, après la gabegie, l'austérité et 4 dévaluations qui ont appauvri les "petites gens.

  • Par raslacoiffe - 08/10/2015 - 11:10 - Signaler un abus MLP 1ère de la classe en buzz médiatique

    Si elle consacre le temps dont elle dispose maintenant au Parlement européen à vociférer toujours les mêmes invectives avec les formules choc héritées de Papa. Dommage pour les français et les européens on mérite mieux.

  • Par cloette - 08/10/2015 - 11:22 - Signaler un abus @l'enclume

    vous avez le droit de trouver Mimolette plus distingué et le couple avec Angela Merkel plus chic ! Sans parler de la haute tenue de leur politique dont on constate les bienfaits tant internationaux qu'intérieures !

  • Par ISABLEUE - 08/10/2015 - 11:40 - Signaler un abus Moi je a répondu avec conviction ..

    Hé bé , c'est bien la première fois;.. Il se sent fort avec la merkel à ses côtés... Profitez bien, c'est bientôt la fin..

  • Par FIGAROCB - 08/10/2015 - 11:41 - Signaler un abus CONSTAT !

    Pas besoin d'être grand clerc pour constater simplement que notre "Président" est bien à la traîne des décisions de Mme MERKEL, ce que l'on peut approuver quand celles ci vont dans le bon sens, par contre sur l'aspect des migrants il faut bien reconnaître que Mme LE PEN a totalement raison ! C'est triste à dire mais c'est un simple constat, donc vrai. Soyons vigilants, ne laissons pas le pouvoir socialiste nous envahir par tous ces migrants la plupart musulmans qui vont venir encore grossir ceux déjà en place dans notre Pays pour son plus grand malheur ! Que la FRANCE était heureuse avant cette invasion voulue par tous les politiciens européens et Français !

  • Par vangog - 08/10/2015 - 11:42 - Signaler un abus Le discours de Marine Le Pen fut lucide, précis

    et combatif. Elle seule est capable de dire leurs quatre vérités à ces deux co-chanceliers. La technostructure europeistes tremble face à ces Madoffs de la politique, qui multiplient les postes et les échelons pour leurs valets, et méprisent le peuple qui les a élus. Immigration, Schengen, emploi...devraient faire partie de leurs urgentes préoccupations, mais ils favorisent immigration, chômage et décroissance, avec une constance diabolique, et contre la volonté des peuples européens. Ces peuples grondent et finiront par se révolter contre leurs monarques autistes, dans un élan digne de "l'éveil des Nationalités" de 1848...

  • Par quesako - 08/10/2015 - 13:04 - Signaler un abus La pétroleuse populiste a déshonoré la République Française

    Il y a des choses qui ne se disent pas concernant son pays sur le Président de la République élu démocratiquement. J'en ai eu honte pour mon pays. Néanmoins je remercie cette personne car >>> même si elle avait une politique économique de droite un tel comportement fait que je ne voterai jamais pour elle >>> j'ai beaucoup apprécié le discours posé et improvisé du Président de la République et entre cette personne et lui je voterai sans hésiter pour le candidat de centre/gauche >>> M. Chevènement qui a marqué certains de FN n'aurait jamais eu la bassesse de s'en prendre ainsi au Président de la République.

  • Par adroitetoutemaintenant - 08/10/2015 - 13:42 - Signaler un abus @Clint

    Comme je vous comprends si vous ne parliez pas d’un président qui a dégradé la fonction présidentielle au point d’en devenir illégitime. Ses coups de com se retournent contre lui. En voici en vrac : les putes de l’Elysée, Rue du Cirque, Charlie Hebdo dont il est responsable, la pseudo-unité de l’après Charlie sans y inviter la représentante du premier parti de France en voix aux européennes. Ce dernier coup de com en apparaissant au parlement européen aux cotés de Merckel alors qu’il n’en n’a jamais été élu se retourne contre lui et il se fait traiter de bouffon par Marine. Bravo Marine, il voulait faire la com, c’est elle qui gagne et augmente ses voix aux présidentielles. Je ne serais pas étonné que votre refus grandiloquent de voter pour elle ne cache en fait que vous avez peut-être voté pour lui.

  • Par hibernato - 08/10/2015 - 13:50 - Signaler un abus Le diagnostic est assis sur des faits

    Le revirement allemand à l'égard de l'invasion encours (tbc) a bien été suivi d’un alignement des positions du gouvernement français. A force de constater que ce parti pose les bonnes questions d'aucuns finiront par s'interroger sur la pertinence des réponses qu'il propose

  • Par jurgio - 08/10/2015 - 14:52 - Signaler un abus C'est sûr ! il va la haïr !

    C'est, on en conviendra, tout ce que ce pseudo-président est capable de faire. Mais je me trompe : c'est un animal à sang-froid, un serpent qui attendra patiemment le moment venu de jeter son venin. D'abord, que peut faire la Vérité contre un menteur-né ?

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Je m'abonne
à partir de 4,90€