Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Jeudi 29 Septembre 2016 | Créer un compte | Connexion
Extra

Marine Le Pen lors de ses vœux face à la presse : "Vous me verrez peu cette année"

"Elle veut prendre le pouls de la société française", avait quant à lui déclaré Florian Philippot dans le journal Le Parisien ce jeudi, en préambule de cette conférence de presse.

Distance

Publié le
Marine Le Pen lors de ses vœux face à la presse : "Vous me verrez peu cette année"

En 2016, Marine Le Pen affirme vouloir "s’enrichir d’un dialogue avec les Français".  Crédit Reuters

La présidente du Front national présentait ce jeudi à Nanterre ses vœux pour l'année 2016 devant les journalistes, lors desquels elle a annoncé vouloir prendre de la distance avec le "buzz" et "la politique politicienne parisienne", afin de se trouver au plus près des Français. "Mesdames, Messieurs, vous me verrez peu cette année", a notamment prévenu Marine Le Pen, dont le souhait sera désormais de faire acte de "proximité" pour "s’enrichir d’un dialogue avec les Français". 

"Ces rencontres vont nourrir mon projet présidentiel", assure-t-elle également. "Elle veut prendre le pouls de la société française", avait déclaré Florian Philippot dans le journal Le Parisien ce jeudi, en préambule de cette conférence de presse. 

Sur l'épineuse question de la déchéance de nationalité, la présidente du Front national a souligné que, selon elle, "tout le monde n’est pas digne aux yeux du peuple d’avoir la nationalité française", souhaitant aux Français "une année plus sûre, plus apaisée et plus sereine".

Quant à sa campagne pour la prochaine élection présidentielle, Marine Le Pen a déclaré : "Je la lancerai début 2017, et pas avant".

 
 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par clint - 07/01/2016 - 19:23 - Signaler un abus Qu'elle en profite pour prendre des cours d'économie !

    Mais, à bien y réfléchir, surtout pas ! Tant qu'elle aura un tel programme proche de celui de Mélanchon (qui apparemment a eu en son temps l'appui de Philippot) elle représentera un repoussoir pour les Français à la présidentielle !)

  • Par Gré - 07/01/2016 - 20:14 - Signaler un abus Et pourtant, les Français

    Et pourtant, les Français auraient intérêt à se soucier moins d'économie et plus de sécurité et d'acquis culturels à l'heure d'aujourd'hui. Vivre moins bien, mais vivre libre. Libre de sortir sans risquer d'être importunés dans la rue. Libre d'aller, sans pincement au ventre, regarder un spectacle. Libre de s'habiller comme on veut. Libre de discuter, d'argumenter quelque texte que ce soit, fût-il sacré aux yeux de quelques-uns, sans se faire traiter d'"islamophobe". Et si, pour cela, il faut se passer de la dernière babiole à la mode, je signe des deux mains !

  • Par clint - 07/01/2016 - 21:18 - Signaler un abus On n'est jamais libre dans une dictature !

    Et le gros problème que ce soit d'extrême-droite ou d'extrême gauche ce n'est qu'après que l'on découvre que l'on a voté pour un régime intrinsèquement totalitaire. Les Allemands ont voté Hitler pour être délivrés et retrouver leur "vraie" culture germanique. Les Russes ont porté Staline comme un dieu car il leur promettait la liberté, la richesse prise au capital, le pouvoir du peuple, etc, etc

  • Par vangog - 08/01/2016 - 00:42 - Signaler un abus Les Francais attendent Marine!

    Et Marine Le Pen en apprendra plus en allant directement écouter les Francais, qu'en écoutant les médias "pensée unique" mis en place par les UMPS pour maintenir leur petit pouvoir alternatif...cette dictature de la pensée unique fait bien plus peur aux Francais, aujourd'hui, que les fantasmes de dictature agités par les faibles d'esprit...et puis, depuis trente ans qu'est agité furieusement cet épouvantail anti-patriotes, il finit par être aussi usé que les promesses de Sarko-le-tricheur et de Flamby-le-menteur...

  • Par Gré - 08/01/2016 - 01:37 - Signaler un abus Allons Clint ! Ne faites pas

    Allons Clint ! Ne faites pas celui qui ne comprend pas ce que je veux dire. Vous trouvez que nous sommes libres à présent ? Alors que le régime actuel conseille à nos filles et nos femmes de s'habiller suivant une mode qui n'offenserait pas la culture des nouveaux arrivants ? La dictature n'a pas besoin d'être d'extrême-droite ou d'extrême-gauche. Elle peut aussi être de toute autre idéologie qui refuse de voir la réalité en face. C'est celle qui prévaut au sein de nos gouvernements et de la commission européenne. Oui, nous vivons dans une dictature du politiquement correct qui nous mène droit au gouffre où vont se fracasser nos libertés.

  • Par langue de pivert - 08/01/2016 - 16:25 - Signaler un abus Comme un coucou d'horloge ! ☺

    On la voit rarement entre 2 élections de toute façon...à part pour taper sur la droite ! Elle essaye de comprendre ce qui vient de lui arriver aux dernières élections ! Une chance au grattage 0 au tirage ! ☺ Pour une fois que je vote FN ! Bon, c'est pas grave. Si elle se servait de son mandat au parlement européen pour fédérer un groupe qui "pèse" elle se rendrait utile pour une fois ! Au lieu d'émarger pour toucher son chèque ! Candidate de l'opposition c'est pas un métier mais ça nourrit quand même !

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Je m'abonne
à partir de 4,90€