Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Lundi 26 Septembre 2016 | Créer un compte | Connexion
Extra

Marine Le Pen entendue comme témoin assisté dans l'enquête sur le financement du FN

Le FN est mis en examen pour recel d'abus de biens sociaux et complicité d'escroquerie.

Suite

Publié le
Marine Le Pen entendue comme témoin assisté dans l'enquête sur le financement du FN

Marine Le Pen dans le viseur de la justice.

En effet, la présidente du Front national a été entendue ce mardi comme témoin assisté dans l'enquête sur des soupçons de fraude dans le financement des campagnes 2012 du parti. Celui-ci est mis en examen dans ce dossier depuis septembre, pour recel d'abus de biens sociaux et complicité d'escroquerie. 

Marine Le Pen avait déjà été convoquée à deux reprises cet automne comme témoin assisté. Dans cette affaire, les juges financiers soupçonnent des dirigeants du parti et d'une société proche du mouvement, Riwal, d'avoir "mis en place un système frauduleux d'enrichissement avec de l'argent public". Des kits de campagne (tracts, affiches, cartes postales) à 16.650 euros, fournis par Riwal à 525 candidats frontistes, via des prêts consentis par un microparti satellite du FN, Jeanne, sont en cause. 

Les intérêts d'emprunt facturés par Jeanne aux candidats, à 6,5%, soit environ 1000 euros par kit, et remboursés partiellement par l'État, se trouvent aussi sous les feux de l'enquête. Au total, plusieurs millions d'euros sont susceptibles d'avoir été détournés, ce que le FN, qui dénonce un complot politique, réfute.

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par vangog - 05/01/2016 - 19:10 - Signaler un abus Les candidats Front National sont modestes

    et n'ont rien de comparable avec la grosse verra des partis politiques UMPS et écolo-cocos qui bénéficient de toute sorte de financements via les syndicats, associations, mutuelles étudiantes de vos enfants, donations de Bettencourt, Wildenstein etc... financement public lié au nombres de députés dans l'A.N...les candidats Front National sont des salariés, des artisans, des commerçants qui travaillent et ne peuvent compter que sur eux-mêmes et ne pourraient pas faire l'avance des frais des affiches, tracts, cartes, soit 16650 Euros pour un candidat aux législatives, 6400 Euros pour un candidat aux Municipales. Ils ont tout liberté pour trouver une banque qui leur avancera cette somme à un taux imbattable: pour les candidats FN, il n'y en a pas! 6,5% d'intérêts sur une période courte ne paraît pas hors de propos quand on sait que les grandes banques qui refusent des crédits aux candidats FN proposent tous les jours aux modestes naïfs des crédits-revolving à 18,5% d'intérêts...

  • Par Gré - 06/01/2016 - 00:48 - Signaler un abus L'acharnement des politiques

    L'acharnement des politiques français à discréditer le FN devient grotesque.

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Je m'abonne
à partir de 4,90€