Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Lundi 25 Juin 2018 | Créer un compte | Connexion
Extra

Marine Le Pen adoube la politique anti-migrants de la coalition Ligue – M5S en Italie

La présidente du Front national, Marine Le Pen, a jugé aujourd'hui "souhaitable" et "raisonnable" l'idée sur la question migratoire défendue par la coalition au pouvoir en Italie formée par le Mouvement 5 étoiles et la Ligue. Ils ont l'intention d'expulser un demi-million de migrants clandestins.

Italexit

Publié le
Marine Le Pen adoube la politique anti-migrants de la coalition Ligue – M5S en Italie

 Crédit Yann COATSALIOU / AFP

Marine Le Pen a approuvé la politique anti-réfugiés, défendue par la Ligue et le Mouvement 5 étoiles. Cette coalition "anti-système" et hostile à l'Europe est porteuse d'espoir pour le peuple italien. 

Marine Le Pen s'est donc exprimée, auprès de journalistes à l'Assemblée nationale, sur l'une des promesses de la nouvelle coalition en Italie concernant l'expulsion massive de migrants.
 
"C'est souhaitable, le tout c'est qu'ils ne les expulsent pas vers la France. En tout cas que la France ne récupère pas les 500.000 en question. Je pense que c'est raisonnable".
 
L'ancienne candidate du Front National à l'élection présidentielle a jugé une telle perspective tout à fait possible en pratique. La présidente du FN a également pris comme exemple la situation des rapatriés d'Algérie.
 
"Un million de Pieds-noirs ont été renvoyés en France dans notre Histoire. C'est parfaitement envisageable de ramener les gens chez eux et dans des conditions beaucoup plus humaines que celles qui ont été réservées aux Pieds-noirs." 
 
Selon Marine Le Pen, c'est la politique migratoire "menée depuis des années par les pays en Europe" qui est "déraisonnable".
 
Marine Le Pen a indiqué qu'elle considérait les résultats des élections italiennes comme une nouvelle preuve de l'avancée de l'euroscepticisme dans l'esprit des Européens. 
 
"Nous les eurosceptiques, qui voulons arrêter cette course folle de l'Union européenne, nous pouvons être majoritaires".
 
La présidente du Front National, avec ce type de déclarations, prépare d'ores et déjà les élections européennes qui vont se dérouler dans un an, en mai 2019. Selon Marine Le Pen, le résultat des élections italiennes est un "camouflet" pour le président Emmanuel Macron, "qui se considère comme le chef de file de l'Union européenne". 
 
Giuseppe Conte, le choix de la Ligue et du Mouvement 5 étoiles, n'a toujours pas été officiellement adoubé par le président italien Sergio Mattarella
 
 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par vangog - 23/05/2018 - 00:41 - Signaler un abus Ramener ces gens vers leur patrie de façon humaine...

    c’est le devoir de tous les humanistes, alors que des fous et des mafieux, genre Cedric Herrou, les ont manipulés et expatriés pour des raisons bassement mercantiles et électoralistes.... Oui! l’Italie s’ennorgueilira de ramener ces expatriés dans leurs pénates, dans leurs familles, au plus proche de leur culture et de leur religion, aujourd'hui que la guerre est finie en Syrie, en Irak, en Lybie, en Tchétchénie...ces gens doivent rentrer chez eux! Reste le problème des dictatures socialistes, et l’Europe devra être assez forte pour leur imposer de reprendre leurs nationaux, et de tolérer une opposition démocratique, qui, espérons-le, fera évoluer les dictatures socialistes africaines vers des démocraties pluralistes. l’UE devra accepter cette nouvelle donne démocratique, sans lancer ses juges rouges et roses de la CJUE et CEDH, aboyer contre le peuple italien, car il y va de l’unité et de la paix européenne. Même Atlantico a compris que ce mouvement naturel était inéluctable, et commence à tolérer que l’on décrive la réalité d’un peuple qui veut rester libre, et refuse les diktats europeistes...bravo aux Italiens, mais ne les envoyez pas en France, car elle n’est pas leur pays!

  • Par Anguerrand - 24/05/2018 - 10:34 - Signaler un abus MLP parle, parle,

    Mais ne fait rien de tangible comme organiser un référendum ( légal) . Pourquoi parce que si le référendum, à coup sûr donnerai une réponse contre l'immigration. Alors elle n'aurait plus de programme et qu'elle a fait la preuve qu'elle n'avait pas les épaules.

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Je m'abonne
à partir de 4,90€