Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Mercredi 26 Novembre 2014 | Créer un compte | Connexion
Extra

Mariage homosexuel : des élus opposés au projet veulent que Hollande les reçoive

Outre une lettre exigeant de soumettre le projet de loi à référendum, les manifestants ont demandé à pouvoir s'entretenir avec le président de la République.

Définitivement contre

Publié le

Non, ils l'affirment haut et fort, ils sont contre le mariage homosexuel. Et cela se voit. Quelques dizaines d'élus de l'opposition hostiles au projet de loi ont manifesté mercredi devant l'Elysée. Leur but : être reçu par François Hollande. "Nous attendons la réponse du président de la République pour que les 217 parlementaires de l'Entente pour la famille soient reçus", a indiqué devant des journalistes le député UMP Philippe Gosselin, porte-parole de l'Entente.

Outre une lettre exigeant de soumettre le projet de loi à référendum, les manifestants ont demandé à pouvoir s'entretenir avec François Hollande.

"Cela fait trois mois que nous demandons à être reçus sur un sujet important, un sujet de civilisation" a fait valoir M. Gosselin. L'Entente parlementaire pour la famille rassemble des députés UMP, mais aussi quelques UDI.

Dans leur lettre remise à l'Elysée, les signataires de l'Entente écrivent que François Hollande, en tant que "garant de l'unité de notre pays", ne peut "ignorer les appels lancés par les centaines de milliers de nos compatriotes qui se sont mobilisés" lors de la manifestation du 13 janvier contre le projet de loi. "On ne change pas de civilisation en catimini", affirment encore ces élus. Ceint d'une écharpe tricolore, Philippe Gosselin était entouré de quelques dizaines de députés et d'élus, venus pour certains à pied de l'Assemblée nationale et qui ont manifesté bruyamment devant les portes de l'Elysée, entonnant la Marseillaise ou scandant "ré-fé-ren-dum".

"Nous, parlementaires, nous, élus, nous n'avons pas un mandat pour voter une telle réforme. Seul le peuple peut trancher cette question", a souligné Henri Guaino, député UMP et ancien conseiller spécial de Nicolas Sarkozy. Toute de rose vêtue, la chef de file du collectif d'opposants "La manif pour tous", Frigide Barjot, était également présente.

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par 20dicte - 23/01/2013 - 18:13 - Signaler un abus tous au mariage

    rien ne se perd tout se transforme ...sauf qu ici on va se perdre a vouloir tout transformer.

  • Par anticip - 23/01/2013 - 18:50 - Signaler un abus il est urgent de faire voter le peuple souverain

    en organisant un référendum pour avoir un avis définitif et pour avoir enfin une france apaisée . que risquent t ils puisque les "sondages" leurs promettent la victoire . moi je suis persuadé que les sondages sont a l'image du monde politicobobomedia limité aux beau quartiers de st germain . alors référendum ? chiche dans le cas contraire attention au retour de bâton ,avec les prochaines élections qui servirons de revanche

  • Par kettle - 23/01/2013 - 19:13 - Signaler un abus Rappel: 99% des francais sont contre

    Referendum !

  • Par ヒナゲシ - 23/01/2013 - 20:17 - Signaler un abus Quelle bande d'incapables !

    On dirait que le principe de séparation des pouvoirs, ils n'en ont jamais entendu parler…   Ça fout les jetons !

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Je m'abonne
à partir de 4,90€