Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Vendredi 25 Juillet 2014 | Créer un compte | Connexion
Extra

Une marée humaine dit « non » à la rigueur dans les rues de Madrid

La police a tiré des balles de caoutchouc pour disperser des groupes de jeunes.

Manifestation

Publié le

« Non », c’était le mot d’ordre de la manifestation hier à Madrid. Des centaines de milliers de personnes défilaient jeudi dans la capitale espagnole pour dire « non » au nouveau plan de rigueur du gouvernement espagnol censé économiser 65 milliards d’euros, mais aussi « non » à la hausse de la TVA, aux coupes budgétaires frappant les fonctionnaires et les chômeurs.

La manifestation ne s’est pas fait sans heurts. La police antiémeute a en effet dispersé des groupes de jeunes à coup de matraques et en tirant des balles de caoutchouc. Six personnes ont notamment été légèrement blessés.

Les syndicats avaient appelé à manifester dans 80 villes.

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par letroll - 20/07/2012 - 09:45 - Signaler un abus que la police tire sur ces manants !!!

    la misère qui leur est promise n'est que la juste contrepartie des milliards que nous prêtons à leurs banques privées pour que les actionnaires ne perdent pas d'argent !! que la police fasse son travail et mitraille la populace :-))

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

En savoir plus
Je m'abonne
à partir de 4,90€