Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Mercredi 19 Septembre 2018 | Créer un compte | Connexion
Extra

Marc Trévidic : "Les réserves de combattants [de l'EI] sont inépuisables, leur haine ne va pas s'arrêter là"

Dans une interview au Figaro, l'ancien juge antiterroriste estime que les attaques de vendredi portent la signature de djihadistes de retour de Syrie.

Guerre

Publié le
Marc Trévidic : "Les réserves de combattants [de l'EI] sont inépuisables, leur haine ne va pas s'arrêter là"

L'ex juge antiterroriste Marc Trévidic. Crédit Reuters/Charles Platiau

Il avait prévenu. Dans un entretien remarqué à Paris Match, il y a quelques semaines, l'ancien juge antiterroriste Marc Trédividic estimait que "la menace [terroriste] est à un niveau maximal, jamais atteint jusqu'alors". Selon lui, "nous sommes devenus pour l'Etat islamique [EI] l'ennemi numéro un. La France est la cible principale d'une armée de terroristes aux moyens illimités".

Ce matin, dans le Figaro, il confirme : les djihadistes "qui ont accepté de parler nous avouaient que la France était le principal ennemi de Daech et que l'organisation terroriste allait nous punir et nous frapper tous azimuts".

Or, ajoute-t-il, "ses réserves de combattants sont inépuisables.

Leur haine ne va pas s'arrêter là." Selon lui, "il est clair que, depuis un certain temps, l'État Islamique (EI) dispose de tellement d'effectifs qu'il n'hésite pas à les consommer dans des attentats suicides. Cela ne les dérange pas de perdre du monde."

Cette démarche est différente des attaques menées en janvier à Paris, lors desquelles les terroristes étaient cagoulés : à l'époque, cette attaque avait été revendiquée par al-Qaida pour la péninsule arabique (Aqpa), "qui n'a pas les mêmes réserves en hommes pour frapper à l'extérieur. Cette mouvance al-Qaida économise sans doute ses troupes. Les stratégies sont différentes."

Pour l'ancien juge antiterroriste, les assaillants de vendredi soir pourraient bien revenir de Syrie. "Cette maîtrise des armes et des explosifs intrigue forcément. Les ceintures explosives sont un chaîne pyrotechnique délicate. Il faut savoir les fabriquer, en connaître le fonctionnement. Les gens de retour des zones de combat en Syrie et en Irak sont formés pour cela. Il faut pouvoir circuler sans les faire exploser. Ce qui signifie du matériel fiable et beaucoup de moyens."

Dans son interview à Paris Match, Marc Trévidic ne mâchait pas ses mots : "Les jours les plus sombres sont devant nous (...).Devant l'ampleur de la menace [...], notre dispositif de lutte antiterroriste est devenu perméable, faillible." Les djihadistes de l'EI "ont les moyens de nous atteindre beaucoup plus durement en organisant des actions d'ampleur, incomparables à celles menées jusqu'ici", disait-il.

 

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par mymi - 14/11/2015 - 17:10 - Signaler un abus Le gouvernement savait

    Il n'a rien fait au nom sacré du pas amalgame. Il est COUPABLE. Et j'entends au moment où j'écris ce post, les médias qualifier Hollandouille de"chef de guerre"...il s'imagine que ça va le rendre populaire !!!Français ouvrez les yeux

  • Par vangog - 14/11/2015 - 23:24 - Signaler un abus Le pire est l'aveuglement de Valls-la-führer!

    Cet aveugle n'a pas compris que ces attentats coordonnés participent d'une stratégie précise, qui est celle de tous les terroristes: se sachant ultra-minoritaires, et menacés en Syrie, ils ont besoin d'enrôler...en leur déclarent la guerre, sans avoir les moyens de la faire, Valls-la-fuhrer leur a adressé le cadeau qu'ils attendaient! les déclarations martiales et coups de mentons du petit espagnol sont aussi nécessaires pour enrôler les futurs jihadistes en France et en Syrie, qu'ils sont impuissants à les combattre...

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Je m'abonne
à partir de 4,90€