Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Mardi 13 Novembre 2018 | Créer un compte | Connexion
Extra

Manuel Valls reconnait "l'échec" du quinquennat Hollande

Lors d'une discrète conférence organisée à Rome, l'ancien Premier ministre est revenu sur ses année à Matignon.

Aveu

Publié le
Manuel Valls reconnait "l'échec" du quinquennat Hollande

Prolixe sur de nombreuses questions, Manuel Valls l'était moins sur le bilan du quinquennat auquel il a activement participé. Lors d'une discrète conférence à la Luiss School of Government, une université de Rome, l'ancien Premier ministre s'est pourtant exprimé sans détours, comme le souligne Le Monde, qui a relevé les propos.

Et un message ressort : l'échec. "Quand le président sortant ne peut même pas se présenter, que son premier ministre est battu par un membre de l’aile gauche de son parti, que celui-ci obtient 6 % des voix au premier tour de la présidentielle, que le PS passe de trois cents à trente députés, oui, c’est un échec" explique-t-il devant une cinquantaine de personnes.

Pour expliquer cette défaillance, il estime que "ceux qui arrivent au pouvoir sont en général peu préparés" à l'exercer. "En 2012, moi-même je n’étais pas préparé. J’étais minoritaire dans le parti, et, comme j’étais représentant d’une ligne plus à droite, on m’a confié l’intérieur, la sécurité" rappelle-t-il. Petite confidence, François Hollande ne lui a jamais formellement demandé de devenir Premier ministre. "En réalité, c’est mon prédécesseur Jean-Marc Ayrault qui me l’a dit. Il était comme ça, il avait du mal à dire les choses…" raconte Manuel Valls.

Un des tournants restera pour lui la loi El Khomri. "Il y a eu en 2016 une réforme du marché du travail sans que le président l’ait annoncée. C’est un énorme raté de communication" reconnait-il. "Là, j’ai su que j’allais vraiment devenir impopulaire. Mais quand vous préparez mal une réforme, que vous ne l’expliquez pas bien et que vous la faites passer de force…" Et finalement de tacler François Hollande pour ses confidences. "Je n’ai pas compris son attitude, cet ouvrage avec les deux journalistes du Monde. Pour moi, secret et discrétion font partie des qualités d’un chef d’Etat."

 

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par Deudeuche - 09/02/2018 - 20:02 - Signaler un abus Leur seul succès; le mariage des Licornes

    Et la destruction de quelques régions historiques. Le PS quoi!

  • Par Anouman - 09/02/2018 - 22:22 - Signaler un abus Echec

    Il est clair qu'en plus d'être niais, Hollande n'a pas su s'entourer.

  • Par J'accuse - 09/02/2018 - 22:40 - Signaler un abus Ce n'était pas un échec

    C'était une catastrophe.

  • Par KOUTOUBIA56 - 09/02/2018 - 22:59 - Signaler un abus Hollande un gros benêt digne

    Hollande un gros benêt digne d'être directeur de la Préfecture de Tulle mais pas plus. Faut quand même que les francais soient cons pour élire Monsieur Blagounette

  • Par francoise34 - 10/02/2018 - 00:15 - Signaler un abus Et aussi un gros goujat

    Il ne faut pas oublier la ' répudiation de Valérie Clinton, lui avait demandé pardon à Dieu et à la nation Quelle différence Il aurait dû rester en Corrèze, et n'en jam1is sortir, cet1it son niveau max, selon la principe d'incompétence de Peter

  • Par Deudeuche - 10/02/2018 - 00:18 - Signaler un abus @Koutoubiass

    Non juste bien manipulé à répéter tout sauf Sarko! Ils ont eu “n’importe quoi” Bilan le mariage repère ethnographique n’est plus exclusivement l’union d’un homme et d’une femme et en ce qui me concerne ma région Alsace à été dissoute. Super bilan, mais on se rassure nous avons le grand Paris! C’est pas grave la magie continue!

  • Par vangog - 10/02/2018 - 01:00 - Signaler un abus Réforme du marché du travail??????

    Déjà, le titre était mal barré!...un marché ne se réforme pas, à peine peut-il être régulé! L’inversion du sens des mots a prévalu avec Flamby, qui n’avait pas la maîtrise des mots qu’il prononçait. Un mec qui demande à celui qu’il vient de congédier de proposer sa place au futur premier ministre est un sans-couille de la pire espèce...

  • Par Piwai - 10/02/2018 - 11:00 - Signaler un abus c'est dure a reconnaitre...

    Mais Valls a enfin l'experience pour faire un president mais plus d'appareil politique pour le soutenir, la droite la bete du monde et la gauche la plus bete du monde nous mène au centre mou, la dictature administrative la plus stupide du monde...

  • Par Deudeuche - 10/02/2018 - 12:07 - Signaler un abus @piwai

    Plutôt l’extrême centre! Tout et son contraire car “en même temps”.

  • Par Citoyen-libre - 10/02/2018 - 15:10 - Signaler un abus Une imposture

    J'ai assisté un jour à un débat à la radio. Walls et un spécialiste dont je ne me souviens plus le nom. A chaque vérité mathématique qu"énonçait le spécialiste, on avait droit à une réponse politique de Walls, qui ne répondait à aucun argument. Un vrai marché de dupe. Et c'est là que l'ai compris, que ce pays n'avait plus besoin de ces politiques, spécialistes du bla bla. Ces gens sont des hâbleurs, des bonimenteurs, des manipulateurs, et surtout ils sont incompétents techniquement. Ils ne connaissent que le monde politique.

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Je m'abonne
à partir de 4,90€