Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Lundi 29 Août 2016 | Créer un compte | Connexion
Extra

Manuel Valls pistonne l'ex-président de Basse-Normandie à la Cour des comptes

Laurent Beauvais se voit propulsé "conseiller maître en service extraordinaire" sur proposition du premier ministre.

Merci Manu !

Publié le
Manuel Valls pistonne l'ex-président de Basse-Normandie à la Cour des comptes

Manuel Valls est un habitué du fait. Selon La Manche Libre, le Premier ministre a de nouveau réussi à recaser un proche au sein de l'administration. Cette fois, c'est Laurent Beauvais, ex-président de la région Basse-Normandie (région qui a fusionné avec la Haute-Normandie, au mains de la droite désormais) qui profite du coup de pouce princier. Il a, en effet, été nommé "conseiller maître en service extraordinaire" sur proposition du premier ministre, à la Cour des comptes. Une belle promotion qui lui permettra de bénéficier d'un statut et d'un salaire généreux, pendant 5 ans.

"Une voie de garage bien pratique" explique un de ses membres à Marianne. "Traditionnellement, ce poste est fait pour récompenser des préfets ou d'autres gens dont on ne sait plus quoi faire dans l'administration. Mais en général, ce ne sont pas des politiques qui sont recasés."

Et Manuel Valls n'en n'est pas à son coup d'essai en la matière. Le Premier ministre avait déjà nommé le directeur du Service d'information du gouvernement (SIG), Christian Gravel, et son propre chef de cabinet, Sébastien Gros, préfets "hors cadres", l'année dernière. Comme quoi, le réseau est toujours très important...

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par GP13 - 14/01/2016 - 12:47 - Signaler un abus Rien de nouveau

    Valls fait ce que d'autres ont fait avant lui. Il devrait s'abstenir de donner des leçons de morale.

  • Par Vincennes - 14/01/2016 - 12:52 - Signaler un abus Comme il a pistonné 30 à 40% ds Préfets

    et c'est EUX qui font la morale et qui n'ont que le mot VERTU à la bouche ........écoeurant

  • Par genbea75018 - 14/01/2016 - 13:19 - Signaler un abus "Manuel Valls pistonne l'ex-président de Basse-Normandie...

    ... à la Cour des comptes" C'est à cause de tels procédés que les citoyens votent FN !!.

  • Par Jean-Benoist - 14/01/2016 - 16:12 - Signaler un abus La presse

    a beaucoup critiqué Sarko "clivant" mais il a nommé un socialiste 'Migaud) président à la Cour des comptes.. Le plus clivant est Hollande qui s'attaque aux riches, médecins, taxis, notaires, pharmaciens, étudiants (suppression bourses au mérite) etc..

  • Par Vincennes - 15/01/2016 - 00:50 - Signaler un abus @J.Benoist......Hollande s'attaque, également, aux médias

    qui l'encombrent comme VALEURS ACTUELLES, dont les locaux ont été visités ainsi que tous leurs ordinateurs à l'époque où cet hebdomadaire avait révélé le "cabinet noir" de l'Elysée + les "sorties amoureuses" d'Hollande...... Ce journal mis sur écoutes et auquel il fait un procès etc. Rien ne lui étant épargné idem pour Closer qui a osé dénoncer sa romance avec sa nouvelle "fiancée" laquelle prend l'Elysée pour une succursale de sa boite de prod, profitant ds connaissances de son "fiancé" pour la faire fructifier et se balader à NOTRE BONNE SANTE, sans rien donner en échange !!........un culot certain la petite dame bien prétentieuse

  • Par Paul Emiste - 15/01/2016 - 08:18 - Signaler un abus Bah!

    Ils le font tous, mais la grande différence est que quand c´est la droite qui pistonne, tous nos chevaliers blancs de la politique socialos-écolomuniste crient à hue et à dia le doigt accusateur en direction du réac outrancier et se pâââme de dégoût. Une fois aux manettes ils font pire...

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Je m'abonne
à partir de 4,90€