Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Vendredi 20 Octobre 2017 | Créer un compte | Connexion
Extra

Manuel Valls : "Les Français ne veulent pas se laisser imposer un choix"

"Ne brûlez pas les étapes, respectez les étapes et respectez les Français", a lancé l'ancien Premier ministre aux journalistes en marge de sa visite dans un centre d'accueil et d'orientation des migrants.

Un homme en colère

Publié le
Manuel Valls : "Les Français ne veulent pas se laisser imposer un choix"

Lors de son déplacement dans le Puy-de-Dôme mardi 10 janvier Manuel Valls a adressé plusieurs critiques aux journalistes, les appelant notamment à "respecter les Français". 

"Ne brûlez pas les étapes, respectez les étapes et respectez les Français (...) La primaire, c'est une élection directe par les Français, comme l'élection présidentielle, ce n'est pas joué. Les Français ne veulent pas se laisser imposer un choix", a lancé l'ex-Premier ministre, candidat à la primaire de la gauche. 

"Vous ne savez pas faire autre chose. Je ne répondrai plus à ces questions. Vous vous êtes trompés, pas que vous d'ailleurs, sur tous les pronostics passés, sur tous les scrutins qui ont eu lieu un peu partout dans le monde et en Europe (...) et en France aussi. Je n'aurai pas la cruauté de vous ressortir vos analyses et la Une d'un certain nombre de vos journaux concernant la primaire de la droite", a-t-il ajouté, en marge de sa visite dans un centre d'accueil et d'orientation (CAO) des migrants, à Pessat-Villeneuve.

 

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par vangog - 10/01/2017 - 23:27 - Signaler un abus Il a été se faire orienter, l'espagnol?

    Celui qui veut invalider l'élection Présidentielle, si elle est gagnée par Marine Le Pen, ce démocrate plus vaincu que convaincu va perdre... Et ce ne sont pas les sondages bidonnés Elabe et Fourquet qui le proclament, mais moi! Pourquoi? Parce qu'il est mauvais et que son bilan est nul, rachi-nul...

  • Par von straffenberg - 11/01/2017 - 10:30 - Signaler un abus Les 2 langages d'Emmanuel

    Ce sont des propos proches de Fillon , l'ancien premier Ministre se trouve il libéré désormais après avoir eu une attitude contraire (et je rejoins Van gog) pendant un quinquennat ?? Cela arrive bien tard

  • Par ISABLEUE - 11/01/2017 - 11:39 - Signaler un abus t'inquiète Manu

    on ne se laissera rien imposer, surtout pas les socialos.

  • Par Ganesha - 11/01/2017 - 12:34 - Signaler un abus Écraser Valls

    Nous allons aller voter à la primaire de la Gauche, écraser Valls, pour féliciter Hollande d'avoir tenu sa promesse du Bourget ! Soutenons la proposition du Revenu Universel : cela amènera le PS à 5% au premier tour de la présidentielle. Mais au moins, l'idée est lancée !

  • Par langue de pivert - 11/01/2017 - 18:21 - Signaler un abus "Selon que vous soyez de droite ou de gauche" etc etc

    Valls avait fait un détournement d'argent public en utilisant - en dehors de ses fonctions - un Falcon de l'ETEC pour allez voir jouer une équipe de foot étrangère dans un pays étranger avec ses lardons. Pris la main dans le sac il a consenti à rembourser (enfin c'est ce qu'il dit je n'ai pas vu le chèque :-) au prix d'un avion de ligne les billets de ses enfants ! Imaginons un cambrioleur pris en flag' par la BAC dire "je remets tout en place et vous me lâchez les baskets" ☺ C'est pas comme ça que ça marche ! Le remboursement au trésor public aurait dû se faire sur la base de la "facturation" de l'ETEC. Dans n'importe quelle démocratie il aurait dû démissionner. Pour en venir à l'article : Y aura-il un(e) journaliste demain ou un autre jour (voir un candidat adversaire) pour lui rappeler son comportement ? On parie que non ? ☺ L'affaire, si elle avait concerné un candidat de droite, aurait été remise mille fois sur le tapis par les merdias aux ordres !

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Je m'abonne
à partir de 4,90€