Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Samedi 20 Décembre 2014 | Créer un compte | Connexion
Extra

Les Maltais, les plus fainéants du monde : 71,9% d’entre eux bouderaient l’exercice physique

A en croire une étude publiée dans la revue britannique « The Lancet », avec les Saoudiens et les Swazis, les Maltais seraient les plus mollassons de la planète.

Allez !

Publié le

En pleins Jeux olympiques à Londres, le revue britannique The Lancet publie le palmarès des 122 pays les plus paresseux de la planète.

Deux critères ont été retenus : pratiquer la marche rapide cinq fois par semaine pendant au moins trente minutes, ou faire des exercices physiques plus poussés durant vingt minutes, trois jours par semaine. 

Les Maltais remportent la palme d’or des pays les moins sportifs : 71,9% d’entre eux bouderaient l’exercice physique. La médaille d'argent va au Swaziland (69%,), talonnés de près par l’Arabie Saoudite, avec 68,8% d’inactifs.

En revanche, chez les pays les plus sportifs, le Bangladesh l'emporte haut la main : 4,7% d'inactifs, suivi par le Mozambique (7,1%) et la Mongolie (9,4%). 

Comme le rappelle une autre étude, publiée dans cette même revue, ne plus faire de sport est très mauvais pour la santé !

Et pour preuve, l’inactivité physique serait en cause dans un décès sur dix dans le monde...

 

 

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par HM_974 - 03/08/2012 - 17:21 - Signaler un abus Dictature

    La modernité veut que seuls les pratiquants d'un sport quelconque soient l'avenir de l'humanité. La dictature du sport à tout prix s'est installée progressivement partout. Elle ne travaille pas pour le bien-être de tous mais pour les intérêts bien compris et bien partagés (de façon limité) de quelques grands groupes (média, industries, grossistes, détaillants) ayant besoin des gogos pour vivre. Contrairement aux idées reçues, le capitalisme ne répond pas aux besoins mais essaye de les créer en permanence. Le sport comme le bio est un marché porteur actuellement et il faut en tirer profit à tout prix même si cela nuit à la santé et aux intérêts à long terme de l'humanité. Quant à la planète, elle, elle s'en fout !

  • Par AntiDemago - 04/08/2012 - 14:56 - Signaler un abus Belle étude, bravo.

    Les auteurs de cette brillante étude qui fait faire un grand pas à l'humanité n'ont visiblement pas goûté les Maltaises au lit ! Moi si: très actives, 10/10. Quant aux Saoudiennes, ils n'ont qu'à goûter une orientale et verront que leur étude est bidon. Pas obligé d'acheter des pompes sur coussin d'air ni de maillots moule burnes pour faire de l'exercice; à poil au lit ça donne un max en cardio, en calories en étirements etc.... En même temps c'est super de savoir que les Bengladhis sont au top de la forme, sans stade, avec des vélos de 50kg, des tongues, et quasi rien dans le ventre. NUL.

  • Par AntiDemago - 04/08/2012 - 14:56 - Signaler un abus Belle étude, bravo.

    Les auteurs de cette brillante étude qui fait faire un grand pas à l'humanité n'ont visiblement pas goûté les Maltaises au lit ! Moi si: très actives, 10/10. Quant aux Saoudiennes, ils n'ont qu'à goûter une orientale et verront que leur étude est bidon. Pas obligé d'acheter des pompes sur coussin d'air ni de maillots moule burnes pour faire de l'exercice; à poil au lit ça donne un max en cardio, en calories en étirements etc.... En même temps c'est super de savoir que les Bengladhis sont au top de la forme, sans stade, avec des vélos de 50kg, des tongues, et quasi rien dans le ventre. NUL.

  • Par Rosine - 05/08/2012 - 21:34 - Signaler un abus moches

    ils sont tous moches d'ailleurs!

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

En savoir plus
Je m'abonne
à partir de 4,90€