Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Mercredi 20 Juin 2018 | Créer un compte | Connexion
Extra

Malgré la brouille diplomatique, Emmanuel Macron et Giuseppe Conte se verront bien vendredi à Paris

Les deux dirigeants ont eu un entretien téléphonique mercredi soir, et le sort de "L’Aquarius" a notamment été évoqué.

Réchauffement

Publié le
Malgré la brouille diplomatique, Emmanuel Macron et Giuseppe Conte se verront bien vendredi à Paris

 Crédit IAN LANGSDON / POOL / AFP

Crise diplomatique, il y a. Mais les apparences sont visiblement sauves. Le président du Conseil italien Giuseppe Conte a confirmé la tenue de son entretien avec le président Emmanuel Macron vendredi à l'Elysée. D’après la présidence française, les deux dirigeants ont eu un entretien téléphonique mercredi soir, et le sort de l’Aquarius a notamment été évoqué. Le chef de l’Etat français avait dénoncé le "cynisme et l'irresponsabilité" du gouvernement italien sur la question de ce navire. L'ambassadeur de France à Rome avait été convoqué par le ministre italien des Affaires étrangères et Matteo Salvini, ministre de l’Intérieur, a exigé des "excuses" de Paris.

"Le Président de la République a souligné qu’il n’avait tenu aucun propos visant à offenser l’Italie et le peuple italien. Le Président de la République et le Président du Conseil ont confirmé l’engagement de la France et de l’Italie à organiser les secours dans le cadre des règles de protection humanitaire des personnes en danger" a souligné l’Elysée dans un communiqué.

Sur Europe 1, la ministre des Affaires européennes Nathalie Loiseau a précisé que "la conversation a été cordiale". Et d’ajouter : On a besoin de se parler avec l'Italie, c'est un grand partenaire, c'est un grand voisin.

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par J'accuse - 14/06/2018 - 10:48 - Signaler un abus Evoquer = évacuer

    "Évoquer" veut dire faire semblant de s'occuper d'un problème, sans être capable de s'entendre pour trouver une solution. C'est la démonstration d'une impuissance politique ou d'un je-m’en-foutisme qu'on veut occulter.

  • Par vangog - 14/06/2018 - 12:41 - Signaler un abus Cynique et irresponsable, c’est Macrouille!

    le chef d'état européen qui a le plus ouvert la porte européenne à l'invasion islamiste, c’est Macron-Rothschild, pour de vulgaires et maigres profits électoraux (cynisme!) et pour de vulgaires et maigres gains de PIB (irresponsable!)...

  • Par legall - 14/06/2018 - 13:25 - Signaler un abus Faux-cul

    Nuance, Macron n'a pas offensé l’Italie et le peuple italien mais le ramassis de populistes qui, dans son esprit, constitue le nouveau gouvernement. De quoi nous faire bien voir du peuple italien qui jusqu'à preuve du contraire soutient son gouvernement.

  • Par gerint - 14/06/2018 - 13:36 - Signaler un abus J’espère que Conte ne se déballonne pas

    devant le petit con ni devant l’UE mais j’ai les plus grands doutes. Il pourrait nous faire du Tsipras

  • Par ISABLEUE - 14/06/2018 - 16:47 - Signaler un abus FORZA ITALIA !!

    bienheureux italiens !!!

  • Par Danper - 14/06/2018 - 19:21 - Signaler un abus Macron n'insulte pas mais ses sbires le font à sa place

    J'ai vu moi-même à la télé un jeune con dont j'ai oublié le nom, porte-parole d'EN DECONNANT dire que l'Italie est un pays "à vomir". Ce "marcheur" et un peu amnésique lui qui oublie les brutalités policières française à la frontière italienne, sans oublier les incursions dans ce pays. La France, représentée par ces individus, ne respectent personne et surtout pas l'Italie. Il faut dire que les médias français informent de façon très partielle et très partiale. J'en ai eu encore la preuve avec Yves Calvi dans une émission appelée "L'Information du faux vrai". En particulier le chef de l'organisation de passeurs S.O.S Méditerranée et une députée d'EM ont déformé totalement les faits. Le but est de faire croire que la France est le pays des Droits de l'Homme, philosophie qu'elle ne respecte en aucune façon et oubliant les dégats causés par son arrogance en Libye, en Tunisie, en Syrie, Malie et j'en passe. Elle aimé tellement les "réfugiés des pays qu'elle a déstabilisé qu'elle les bloque à la frontière italienne. L'Italie devrait accueillir tout le monde et empêcher ses gens de sortir. Les gouvernements de gauche l'ont fait et était donc "de bon européens", puisqu'ils obéissaient.

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Je m'abonne
à partir de 4,90€