Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Lundi 25 Juin 2018 | Créer un compte | Connexion
Extra

Madrid rejette la composition de l'exécutif catalan après l'élection de Quim Torra

Le gouvernement espagnol a reconnu ce lundi les pouvoirs du nouveau président de Catalogne, Quim Torra. La validation de la composition de l'exécutif régional a en revanche été refusée. La tutelle de Madrid va donc perdurer.

Bras de fer

Publié le
Madrid rejette la composition de l'exécutif catalan après l'élection de Quim Torra

 Crédit Alberto Estévez / POOL / AFP

La crise politique en Espagne au sujet de la Catalogne connait un nouveau rebondissement. Le gouvernement espagnol a reconnu, ce lundi 21 mai, les pouvoirs du président de Catalogne Quim Torra, élu récemment. Mariano Rajoy a néanmoins refusé de valider la composition de l’exécutif régional.

L'homme fort du combat pour l'indépendance de la Catalogne, Carles Puigdemont avait adoubé la candidature de Quim Torra (après son exil et son arrestation).
 
Quim Torra, élu lundi dernier à la présidence de la région, a annoncé ce samedi la composition de son cabinet. Parmi ces membres, quatre hommes sont actuellement en détention provisoire ou en exil à Bruxelles. Le gouvernement de Mariano Rajoy a fortement critiqué et dénoncé la présence de ces personnalités, jugées "sulfureuses" aux yeux de Madrid. 
 
La Catalogne était placée sous tutelle depuis la proclamation d'indépendance, le 27 octobre dernier. L'administration directe de la région sera levée lorsque l'exécutif local aura été formé et validé.
Mariano Rajoy a indiqué ce lundi qu'il espérait que la Catalogne présenterait rapidement un gouvernement viable et prêt à un dialogue sérieux avec Madrid.
 
La crise politique et institutionnelle en Espagne et en Catalogne vient donc de connaître une nouvelle phase cruciale. Le bras de fer entre Madrid et Barcelone devrait donc se poursuivre dans les semaines et les mois à venir. Les Catalans ont l'intention de mener à bien leur lutte politique pour l'indépendance afin de se défaire définitivement de la tutelle de Madrid. 
 
 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par J'accuse - 21/05/2018 - 15:26 - Signaler un abus La Catalogne, combien de divisions ?

    Une volonté d'indépendance qui amène à une tutelle et à l'emprisonnement ou à l'exil de leaders, c'est pas une réussite. La Catalogne n'a pas les moyens de ses objectifs, et n'a aucun véritable allié. Le peuple catalan a été trompé par ses dirigeants: bienvenue au club.

  • Par Atlante13 - 21/05/2018 - 18:29 - Signaler un abus Le peuple catalan

    s'est toujours distingué par une tendance communiste d'extrême-gauche. Les séquelles de la guerre civile y sont toujours exacerbées. Ils n'ont pas tourné la page, et veulent revivre leur rêve extrêmiste et funeste. Ils n'ont pas eu la chance de vivre sous la coupe d'un régime soviétique. Alors, qu'ils la prennent leur indépendance, les entreprises ont déjà délocalisé, après avoir été rachetées par le régine Poujol pendant des décennies. L'Etat ne paiera plus les fonctionnaires, et nous assisterons vite a des exodes massifs. Bon vent, les radins.

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Je m'abonne
à partir de 4,90€