Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Mardi 23 Janvier 2018 | Créer un compte | Connexion
Extra

"Macron a été 'vallsisé' sur les questions d'immigration" lâche Benoît Hamon

"Ce que fait Macron, Sarkozy n'a même pas osé le faire !" a ajouté l’ancien candidat socialiste dans un entretien au Parisien.

C'est dit

Publié le
"Macron a été 'vallsisé' sur les questions d'immigration" lâche Benoît Hamon

L’insulte suprême pour l’ancien candidat socialiste à la présidentielle ? Dans un entretien accordé au Parisien, Benoît Hamon a fustigé la politique migratoire dictée par Emmanuel Macron et accuse le chef de l’Etat de s’être "vallsisé". "Macron a été vallsisé sur les questions d'immigration", tranche le fondateur du mouvement 'Génération.s'. "Il faut reconnaître à Valls une honnêteté que Macron n'a pas. Valls a dénoncé la politique d'hospitalité à l'égard des migrants portée par Merkel. Macron, lui, l'applaudit, et finalement fait du Valls. Macron est malhonnête sur ces questions. Sa politique est malveillante à l'égard de ceux qui sont les plus vulnérables.

Ce que fait Macron, Sarkozy n'a même pas osé le faire !"

A propos de la circulaire Collomb, qui donne pouvoir aux préfectures pour recenser les migrants dans les centres d'hébergement d'urgence, l’ancien ministre de l’Education déclare : Emmanuel Macron, parce que c'est sa décision, pas celle de Gérard Collomb, remet en cause un droit fondamental : celui, pour toute personne en situation de détresse, de pouvoir être hébergée. On ne peut pas, comme le fait Macron, faire de grands discours, évoquer l'héritage des Lumières et parallèlement abattre ce droit fondamental. 

De son côté, Benoit Hamon propose d'autoriser les demandeurs d'asile à travailler au bout de trois mois et d’instaurer une politique au niveau européen de visas humanitaires.

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par vangog - 21/12/2017 - 10:34 - Signaler un abus N’aie pas peur petit fasciste Hamon!

    Car la CEDJH a suivi les préconisations du politburo europeiste, et aboli la notion de pays-tiers d’accueil de la loi « clandestins migrants » de Macron, la vidant ainsi totalement de sa substance. Grâce à cette notion, moins pire que pire, il eût été possible de faire raccompagner les clandestins par trois ou quatre policiers, qui n’ont que ça à foutre, dans le dernier pays de leur « migration » volontaire, pour peu que le « pays de transit » accepte de les récupérer... (et ça, c’aurait été une autre paire de manche pour une UE à la dérive, qui ne sait plus protéger son sol, ni ses frontières, et qui ne sait plus ou elle habite...). Les fascistes rouges et Neo-trotskystes europeistes, alliés aux europeistes à la Rothschild-Goldmann-Sachs ont gagné! et la dilution mondialiste va se poursuivre en URSS europeiste. Si vous voulez que l’UE protège ses frontières, élisez des patriotes européens, cette fois-ci, les moutons!...

  • Par tubixray - 21/12/2017 - 13:42 - Signaler un abus Aucune illusion ...

    ... à avoir sur les conséquences de cette circulaire pour dissuader ou expulser les immigrés clandestins .... Toutefois, cette critique venant d'un islamo gauchiste est tout de même appréciable ! ....Mélenchon n'aurait il rien à ajouter ?

  • Par Plongeur - 22/12/2017 - 08:33 - Signaler un abus Et lui-même ?

    Il a été daeshisé, salafisté, islamistisé, extrêmisé, c'est surtout un traitre prêt à trahir son pays.

  • Par Deudeuche - 22/12/2017 - 10:42 - Signaler un abus Dans ce cas il s’agit d’un compliment

    Pour le chef de l’Etat.

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Je m'abonne
à partir de 4,90€