Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Mercredi 20 Juin 2018 | Créer un compte | Connexion
Extra

La Macédoine et la Grèce : un accord a enfin été trouvé après 27 ans de conflits

La Grèce est parvenue à un accord sur le nom de son voisin du nord, la Macédoine, depuis la division de l’ancienne Yougoslavie. Un référendum sera organisé.

Pax Hellenica

Publié le
La Macédoine et la Grèce : un accord a enfin été trouvé après 27 ans de conflits

 Crédit LOUISA GOULIAMAKI / AFP

Après 27 ans de débats et beaucoup de divisions et de protestations, les deux pays se sont mis d’accord sur un nom 

Le premier ministre macédonien Zoran Zaev a dévoilé qu’un accord avait été conclu pour le nouveau nom de son pays. La Macédoine s’appellera dorénavant "République de Macédoine du nord" (Severna Makedonija en Macédonien). D’autres appellations ont été abandonnées comme la Nouvelle Macédoine ou la Macédoine supérieure.  
 
La querelle politico-sémantique durait depuis près de trente ans. Ce changement de nom devra être approuvé par le parlement macédonien et sera soumis à un référendum. 
 
Le nom Macédoine appartenait déjà à une région du nord de la Grèce qui comprend la seconde ville du pays, Thessalonique.
En adoptant la même identité en 1991, la nouvelle nation slave a exaspéré beaucoup de Grecs qui redoutaient que leur voisin du nord dissimule des ambitions territoriales. 
 
La nouvelle nation avait mis de l’huile sur le feu en baptisant l’aéroport de la capitale, Skopke, ainsi qu’une autoroute (entre la Serbie et la frontière grecque) en hommage à Alexandre le Grand.   
 
Le texte historique doit donc être signé ce samedi sur les rives du lac Prespa. Le but serait d’obtenir l’aval du Parlement macédonien pour l’accord avant la réunion des dirigeants européens le 28 juin prochain. Le référendum en Macédoine sur ce nouveau nom devrait être programmé pour le mois de septembre ou d’octobre. En cas de vote favorable, la Constitution devra être modifiée.  
 
 
Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Je m'abonne
à partir de 4,90€