Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Jeudi 25 Août 2016 | Créer un compte | Connexion
Extra

Lyon : des militants identitaires occupent un futur village d'insertion de Roms

Des militants du groupe Génération Identitaire, qui s'était fait connaître en occupant le toit du chantier de la mosquée de Poitiers, fin 2012, occupent depuis ce matin un futur village pour Roms, près de Lyon.

Action coup de poing

Publié le
Lyon : des militants identitaires occupent un futur village d'insertion de Roms

Une trentaine de militants occupent le toit du bâtiment.

Une trentaine de militants identitaires se sont positionnés, depuis 8h30, sur le toit d'un bâtiment de Saint-Genis-les-Ollières, près de Lyon. Ils y ont déployé une banderole sur laquelle on peut lire "Saint-Genis ne sera pas Calais". Dans le cadre d'un projet de la préfecture, ce bâtiment doit accueillir prochainement 160 roms dans un "village d'insertion".

Ces villages, que le prejet du Rhône Michel Delpuech veut décliner ailleurs sur le territoire, doit permettre la scolarisation sur place des enfants et une formation professionnelle pour les adultes. A Saint-Genis, le projet s'est heurté aux réticences de la population. La municipalité a d'ailleurs voté début octobre une motion pour rejeter le projet d’installer ces familles sur ce site, qui abrite déjà un foyer de demandeurs d’asile de 85 personnes depuis 2012. Pour le maire et ses administrés, les deux projets deviendraient trop lourds pour une ville de 4500 habitants.

Sur Twitter, le porte-parole de Génération identitaire, Damien Rieu, assure que le maire de la ville est venu apporter son soutien à cette opération intitulée "OccupRoms". Des habitants du village ont tenté d'apporter de la nourriture aux occupants, a-t-il dit, mais ont été empêchés par les forces de l'ordre.

Le groupe Génération identitaire, mouvement de jeunes du Bloc Identitaire, s'est fait connaître avec l'occupation du chantier de la Grande mosquée de Poitiers en octobre 2012. Sept militants avaient été mis en examen après cette opération.

 
 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par arcole 34 - 24/10/2015 - 11:54 - Signaler un abus PIRE QUE LE FN , LES IDENTITAIRES

    Ils sont sur les listes de MMLPS en PACA , pauvres provençaux.

  • Par jmpbea - 24/10/2015 - 14:50 - Signaler un abus Les socialo vont peu à peu essayer de

    véroler la France profonde avec leurs instillations de migrants..mais là ça va coincer fort....la campagne n'est pas la ville...les réactions seront vives et parfois brutales...

  • Par clint - 24/10/2015 - 15:27 - Signaler un abus Avec un FN qui vire à l'extrême gauche c'est normal !

    L'extrême droite, la vraie, doit se sentir très isolée avec la dictature Philippot/MLP. Normal qu'il y ait des groupes, des partis qui se forment !

  • Par Malaparte - 24/10/2015 - 15:45 - Signaler un abus A 50 contre 1

    Va y avoir beaucoup plus d'arrestations qu'à Moirans....!

  • Par vangog - 25/10/2015 - 15:35 - Signaler un abus Ces jeunes sont des héros de la résistance!

    Résistance contre la dhimmitude, contre la dilution internationaliste, contre la perte d'identité programmée par les gauchistes collabos! Bravo à eux et honte à tous les comlabos de l'histoire!

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Je m'abonne
à partir de 4,90€