Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Mardi 21 Novembre 2017 | Créer un compte | Connexion
Extra

Lutte contre le terrorisme et le racisme : Ayrault réitère la "détermination du gouvernement"

Après une réunion avec Manuel Valls et Christiane Taubira, le Premier ministre entend renforcer les mesures contre le terrorisme.

Je ne suis pas un Ayrault

Publié le
Lutte contre le terrorisme et le racisme : Ayrault réitère la "détermination du gouvernement"

Jean-Marc Ayrault a pris un ton solennel pour réaffirmer sa détermination dans la lutte contre le terrorisme Crédit Reuters

Au cas où personne ne l'avait entendu, Jean-Marc Ayrault a réitéré la "détermination" du gouvernement contre le terrorisme tout en ajoutant que l'État ne tolérerait "aucune forme de racisme et d'antisémitisme". Ce mardi, le Premier ministre tenait une réunion en compagnie du ministre de l'Intérieur, Manuel Valls et de la ministre de la Justice, Christiane Taubira. Cet entretien était destiné à "faire le point sur l'opération anti-terroriste déclenchée samedi dernier contre une cellule islamiste présumée.

"Je veux affirmer la détermination du gouvernement à lutter contre le terrorisme, tant à l'intérieur de notre pays qu'à l'extérieur de nos frontières", a notamment déclaré Jean-Marc Ayrault avant d'ajouter que "les services anti-terroristes font preuve d'une vigilance de tous les instants avec pour mission d'anticiper, identifier et démanteler les réseaux susceptibles de porter atteinte à la sécurité". Le chef du gouvernement a également pris le soin d'affirmer que "l'État est le garant de la sécurité de tous les Français et combattra sans faiblesse toutes les menaces d'où qu'elles viennent".

Il s'est dit persuadé d'en avoir "les moyens et la détermination" assurant que "notre démocratie est forte de ses principes et de ses valeurs, le gouvernement les défendra en toutes circonstances et combattra toutes les formes d'extrémisme qui s'attaquent au pacte républicain".
De même, le Premier ministre s'est attaqué au racisme en affirmant savoir "qu'il peut compter sur le soutien des Français" et saluant "l'esprit de responsabilité des représentants des cultes". "La France doit être rassemblée pour venir à bout de tous ceux qui croient pouvoir remettre en cause par la violence l'unité de la nation", a conclu Jean-Marc Ayrault.

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par Equilibre - 09/10/2012 - 13:17 - Signaler un abus Racisme = religion sur ce point

    La novlangue est de sortie

  • Par jmpbea - 09/10/2012 - 13:41 - Signaler un abus le disque...

    commence à être rayé! c'est tout à fait l'administration : un qui bosse et dix qui causent le menton sur la pelle

  • Par HdT - 09/10/2012 - 13:45 - Signaler un abus Les marx(istes) brothers

    Gouvernement incapable de présenter un programme et toujours pas crédible. Dans moins d'un an, la quille, ils seront à la rue.

  • Par troiscentsalheure - 09/10/2012 - 14:12 - Signaler un abus L'Etat UMPS fabrique des islamistes radicaux, détruit la nation

    et ne défend pas la laïcité.

  • Par carredas - 09/10/2012 - 14:20 - Signaler un abus @troiscentsalheure

    Vos slogans électoraux visant à mettre UMP et PS dans le même sac pour mieux vendre votre préférence politique personnelle en faveur du F.N. sont lassants à force d'être répétés en boucle...

  • Par troiscentsalheure - 09/10/2012 - 15:06 - Signaler un abus A carredas

    L'UMP et le le PS ont quasiment le même programme. Vous pourrez le vérifier en fin d'après-midi après le vote des députés du PS et de l'UMP sur le TSCG.

  • Par HdT - 09/10/2012 - 15:45 - Signaler un abus @ Carredas

    Vous pouvez certes répliquez ce que vous voulez à troiscentsalheure "Vos slogans électoraux visant à mettre UMP et PS dans le même sac pour mieux vendre votre préférence politique personnelle en faveur du F.N. sont lassants à force d'être répétés en boucle...", mais force est de constater que les programmes qui d'ailleurs n'ont jamais été présentés ouvertement durant la campagne par absence de programme surtout, puisque les ordres sont pris directement à Brussels par l'UMPS et qu'ils nous ont montré pour ce qui est de l'UMP pendant ces dernières années et pour ce qui est du PS ces cinq derniers mois une complète incapacité à faire et réussir quoi que ce soit, à part, confisquer la démocratie.

  • Par jmpbea - 09/10/2012 - 17:53 - Signaler un abus t'as raison 300 à l'heure....

    à cette vitesse il ne faut pas songer à prendre un virage!

  • Par walküre - 09/10/2012 - 18:16 - Signaler un abus Bizarrement

    nous ne croyons pas du tout Ayrault ni Hollande, qui sont des mous natifs. Par contre Valls pourrait étonner. A lui de faire le ménage.

  • Par stephanoise - 09/10/2012 - 19:02 - Signaler un abus c'est la cata

    cela ne vous semble t-il pas étonnant qu'arrivés en mai, "au boulot"depuis septembre seulement après de belles vacances pour tous, ils puissent prétendre à de tels résultats? Ces arrestations sont la conséquences du travail du précédent gvt, pendant des mois et des mois. Vals a juste pris "les choses en route " et donc s'attribue la paternité de ces arrestations alors qu'il n'y est pour rien ! les problèmes se multiplient, s'amoncellent ,s'aggravent...ce gvt ne sait que brasser de l'air, aucune décision prise ne tient la route, nous sommes en danger de faillite, c 'est grave, très grave...

  • Par laïcité - 09/10/2012 - 21:28 - Signaler un abus paroles paroles !

    les mesures ne sont pas et ne seront pas à la hauteur du péril islamique dans notre pays...C'est la patrie et ses valeurs qui sont en danger !

  • Par troiscentsalheure - 09/10/2012 - 22:26 - Signaler un abus Le Camp des saints (Jean Raspail) 1

    "En Inde, le consul de Belgique, qui a refusé d’augmenter les procédures d’adoption et qui, fidèle à ses convictions, mourra pour l’exemple en s’opposant symboliquement à la prise d’assaut des navires par la marée humaine, déclare à la poignée de manipulateurs occidentaux qui a mis en oeuvre cette immigration sauvage : « La pitié ! La déplorable, l’exécrable pitié, la haïssable pitié ! Vous l’appelez : charité, solidarité, conscience universelle, mais lorsque je vous regarde, je ne distingue en chacun de vous que le mépris de vous-mêmes et de ce que vous représentez. […] En pariant sur la sensibilité, que vous avez dévoyée, des braves gens de chez nous, en leur inculquant je ne sais quel remords pour plier la charité chrétienne à vos étranges volontés, en accablant nos classes moyennes prospères de complexes dégradants […], vous avez créé de toutes pièces au coeur de notre monde blanc un problème racial qui le détruira, et c’est là votre but. »

  • Par troiscentsalheure - 09/10/2012 - 22:30 - Signaler un abus Le Camp des saints (Jean Raspail) 2

    Une autre scène oppose un vieux professeur de français à la retraite, habitant un village de la côte, dans une maison appartenant à sa famille depuis trois siècles, et un jeune pillard européen venu accueillir sa famille d’élection : « Me voilà avec un million de frères, de sœurs, de pères, de mères et de fiancées. Je ferai un enfant à la première qui s’offrira, un enfant sombre, après quoi je ne me reconnaîtrai plus dans personne... »

  • Par troiscentsalheure - 09/10/2012 - 22:31 - Signaler un abus Le Camp des saints (Jean Raspail) 3

    Au professeur qui s’efforce de comprendre ses motivations, il réplique : « Je vous hais. Et c’est chez vous que je conduirai les plus misérables, demain. Ils ne savent rien de ce que vous êtes, de ce que vous représentez. Votre univers n’a aucune signification pour eux. Ils ne chercheront pas à comprendre. […] Chacun de vos objets perdra le sens que vous lui attachiez, le beau ne sera plus le beau, l’utile deviendra dérisoire et l’inutile, absurde. Plus rien n’aura de valeur profonde. Cela va être formidable ! Foutez le camp ! » Le vieil homme rentre chez lui, en ressort avec un fusil et, avant de tirer sur l’intrus, justifie son acte : « Le monde qui est le mien ne vivra peutêtre pas au-delà de demain matin et j’ai l’intention de profiter intensément de ses derniers instants. […] Vous, vous n’êtes pas mon semblable. Vous êtes mon contraire. Je ne veux pas gâcher cette nuit essentielle en compagnie de mon contraire. Je vais donc vous tuer. »

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Je m'abonne
à partir de 4,90€