Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Mardi 14 Août 2018 | Créer un compte | Connexion
Extra

L'Union Européenne et le Japon signent un accord économique historique

Le Japon et l'Union Européenne ont signé aujourd'hui un accord de libre-échange qu'ils qualifient d'historique. Accord qui devrait voir les exportations européennes au Japon considérablement augmenter.

Jackpot !

Publié le
L'Union Européenne et le Japon signent un accord économique historique

 Crédit Koji Sasahara / POOL / AFP

Le Japon et l'Union Européenne viennent de signer un accord historique. Le Jefta (Japan-EU free trade agreement) serait d'après Margaritis Schinas -la porte-parole de la Comission européenne - l'accord de libre-échange "le plus important jamais négocié par l'UE. Un accord qui intervient après le retrait américain du traité transpacifique et la mort du traité transatlantique et qui cherche à prouver que le multilatéralisme est encore possible. Son enjeu n'est donc pas uniquement économique mais aussi symbolique.

D'autant plus que le Jefta revient de loin. Si le projet a été lancé en 2013, sa réalisation était loin d'être acquise. C'est Donald Trump qui sans le vouloir, l'a remis sur pieds, en défendant un protectionnisme américain à toute épreuve. Le retrait américain de nombreux accords économiques a, en effet, accélérer les pourparlers menant ainsi à sa validation en décembre dernier et à sa signature aujourd'hui. 

Son entrée en vigueur, suite au vote du Parlement européen attendu en fin d'année 2018, mettra à bas 99% des barrières tarifaires japonaises rendant ainsi possible l'augmentation des exportations européennes qui devraient passer de 86 milliards d'euros à 106 milliards d'euros. Côté Europe, le grand gagnant devrait être le secteur agroalimentaire (plus de droits de douane pour les vins européens, par exemple), suivent ensuite les produits chimiques et les machines électroniques. Les japonais, quant à eux, se voient garantir un accès totalement libre au marché européen de l'automobile. 

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par J'accuse - 17/07/2018 - 22:53 - Signaler un abus Qui sera gagnant ?

    Quels pays européens vont engranger la plus grande partie des 20 milliards prévus ? Le Japon ne va-t-il pas gagner encore plus en nous vendant ses bagnoles ? Combien d'emplois et combien d'argent pour la France ? Mystère, mais on fait croire que c'est forcément formidable... J'en doute.

  • Par Deneziere - 17/07/2018 - 22:56 - Signaler un abus Ah bin, c’est top balot

    Et ces crétins de brexiteers, Davies en tête, qui nous disaient qu’ils allaient signer des tas de deals commerciaux après leur sortie de l’EU. Ah bin c’est trop tard pour celui là, c’est l’EU qui l’a signé. Heureusement que l’EU, bonne fille, leur permet d’utiliser cet accord après leur sortie (qui a lieu quand, au fait ?). Merci qui ?

  • Par aristide41 - 18/07/2018 - 09:01 - Signaler un abus On dit Merci qui?

    Merci Donald!

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Je m'abonne
à partir de 4,90€