Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Mardi 25 Juillet 2017 | Créer un compte | Connexion
Extra

Loyers impayés : à 94 ans, elle se fait expulser de sa maison de retraite

Une dame âgée de 94 ans a été purement et simplement mis à la porte de sa maison de retraite !

Scandale

Publié le
Loyers impayés : à 94 ans, elle se fait expulser de sa maison de retraite

La pensionnaire devrait 40 000 euros de loyer à l'établissement Crédit Reuters

Une femme de quatre-vingt quatorze ans a été mise à la porte de sa maison de retraite, la résidence médicalisée de Chaville, en raison de loyers impayés, selon une information révélée dimanche par L'Echo Républicain.

La pensionnaire devrait 40 000 euros de loyer à l'établissement. Elle a été placée par ses enfants mais ces derniers n'auraient pratiquement jamais payé les frais d’hébergement. La direction a ainsi appelé une ambulance pour "évacuer" la nonagénaire manu militari, avec toutes ses affaires personnelles. La maison de retraite a payé le prix du transport jusqu' à Brou, commune d’Eure-et-Loir où le fils de sa pensionnaire était domicilié avant de déménager, avec pour consigne au chauffeur de taxi, si la porte était close, d’aller aux urgences de l’hôpital de Châteaudun...

"La situation ne pouvait plus durer", explique Laurent Boughaba, membre de la direction du groupe qui gère la maison de retraite. "Il y a un mois et demi, pour les faire réagir, nous n’avons pas trouvé d’autre solution que de rompre le contrat. Nous avons écrit plusieurs lettres recommandées au fils qui s’occupe administrativement de sa maman pour lui demander de la prendre en charge. Nous lui avons téléphoné une dizaine de fois. Mais il n’a pas réagi. Nous avons alors pris l’initiative de faire reconduire sa mère à son domicile, à Brou."

L’hôpital qui a recueilli la vieille femme a également tenu à s'exprimer : "C’est la première fois que nous sommes confrontés à une telle situation. Nous avons contacté la maison de retraite, mais elle a refusé de reprendre sa pensionnaire... C’est honteux et complètement illégal en pleine trêve hivernale qui interdit les expulsions, y compris des établissements de santé. L’hôpital va d’ailleurs faire un signalement à la gendarmerie."

Parti en vacances dans la sud de la France, le fils de la pensionnaire viendra chercher sa mère ce lundi à l’hôpital de Châteaudun.

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par Lennart - 07/01/2013 - 07:32 - Signaler un abus Les enfants préfèrent prendre des vacances dans le sud de la ...

    ... France. avec 40000 euros de loyers impayés cela ne doit pas être la première fois.

  • Par michounete - 07/01/2013 - 07:34 - Signaler un abus c est honteux

    c est honteux

  • Par Glop Glop - 07/01/2013 - 08:09 - Signaler un abus Le déclin

    Quand la honte s'abat sur la "France apaisée"... Quand ce sont des délinquants, ou des squatters, ou des roms, ou qu'il s'agit des pussy riot, les gauchistes ouvrent en grand leurs gueules et déballent les menaces de tous ordres. Mais quand c'est une vieille Française de presque un siècle, on l'expédie au mouroir sans gants. Quelle déchéance... Un pays qui devient cela ne mérite plus de porter ses couleurs avec pour devise notamment "fraternité". Il est d'où le boughaba? Encore un de ces descendants de colons nord-africains soit-disant français ou de ces profiteurs venus en masse du Liban avec les dettes et emprunts non remborusés qu'ils ont laissé quand ils sont retournés au pays? Il faut que la plainte soit déposée et que la justice fasse ce pour quoi elle est financée. Ca mériterait d'avoir sa tronche placardée en 4 par 3 et de se promener dans les rues avec un écriteau accroché au cou: "fumier de première classe".

  • Par Glop Glop - 07/01/2013 - 08:13 - Signaler un abus Et les acteurs juridques et sociaux dans ce capharnaüm?

    Expulsion sans décision de justice ni aucune présence d'acteurs juridiques et sociaux? Ni même la présence d'un représentant de la loi? Il y a quelque chose qui m'échappe.

  • Par patrick4263 - 07/01/2013 - 08:45 - Signaler un abus l'honteux dans cette histoire

    est avant tout le ou les enfants. Il faudrait engager une action multiple de saisies sur les revenus et éventuellement biens immobiliers des enfants.

  • Par marie - 07/01/2013 - 08:53 - Signaler un abus pour avoir une dette de 40 000 euro il faut n'avaoir jamais payé

    on ne peut prendre la societe pour une banque c'est triste mais les enfants sont aussi tres responsable

  • Par gegemalaga - 07/01/2013 - 09:32 - Signaler un abus egoisme

    ne pas seulement critiquer la France ( Glop Glop ) : les enfants sont en vacances ..dans le Sud ..; d'accord pour dire que c'est un scandale ; mais celui a mettre en prison : c'est le fils !! gegemalaga

  • Par batmanorro - 07/01/2013 - 09:37 - Signaler un abus Illégal

    Le Droit français ne permet plus le placement; le retraité doit prendre l'initiative. Les maisons de retraite médicalisées ont l'obligation de pratiquer la gratuité. Cela résulte des textes franco-français, mais aussi de la convention internationale sur le droit des personnes handicapées de 2006 entrée en vigueur par une loi applicable depuis un décret du 1er avril (authentique) 2010. www.legifrance.gouv.fr/affichTexte.do?cidTexte... Par ailleurs, le tiers bénéficiaire d'un contrat (la personne placée ici ) ne peut pas être évincé de ses droits sans son accord.

  • Par Gilles - 07/01/2013 - 10:56 - Signaler un abus Bizarre

    Ses enfants ont une obligation alimentaire. La maison de retraite pouvait très bien se tourner vers eux. En attendant nous accueillons toute la misère du monde avec l'AME notamment. Des gens qui se fichent pas mal de nous et qui ne sont que des profiteurs.

  • Par Peter6809 - 07/01/2013 - 12:09 - Signaler un abus Il y aurait dû avoir une

    Il y aurait dû avoir une saisie bien avant sur les biens de ce fils indigne. Mais le "justice" s'occupe-t-elle de ces problèmes? Ce n'est pas ça qui fera parler d'un juge et qui fera avancer sa carrière...il est beaucoup plus rentable pour eux de casser du politique (de droite bien entendu, ceux de gauche ne sont jamais inquiétés) que de s'occuper des vrai problèmes. C'est dégueulasse, sans doute, mais si le fils ne paye pas, il faut bien faire quelque-chose, et qu'il se retrouve en face de ses responsabilités légales. Ca représente quand même au moins un an d'arriérés, il aurait dû y avoir action plus tôt. la maison est victime de sa patience, il ne faut pas se tromper de coupable.

  • Par géodith - 07/01/2013 - 12:19 - Signaler un abus En France

    On prefère s'occuper d'acceuillir des racailles plutôt que de s'occuper de nos vieux... Il y a du boulot ! Et je ne vois pas pourquoi on raquetterait les enfants... Arretons l'AME, La CMU, les alloc familles nombreuses les alloc chauffages au senat... et faisons pour que le prix des maisons de retraite soit plus bas.

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Je m'abonne
à partir de 4,90€