Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Jeudi 18 Octobre 2018 | Créer un compte | Connexion
Extra

Londres : une voiture percute trois personnes devant une mosquée

L’acte pourrait avoir un caractère islamophobe selon les autorités.

Acte islamophobe

Publié le
Londres : une voiture percute trois personnes devant une mosquée

 Crédit JACK TAYLOR / AFP

Dans la nuit du mardi 18 au mercredi 19 septembre, une voiture a percuté trois piétons devant la mosquée Al-Majlis Al-Hussaini dans le quartier de Cricklewood en banlieue de Londres. Un acte qui pourrait revêtir un caractère islamophobe selon Scotland Yard. Deux hommes d’une vingtaine d’années souffrent de blessures légères et une autre a dû être hospitalisée pour «une blessure sérieuse à la jambe». 

«Nous  prenons cet incident très au sérieux. Il n’est pas traité comme étant de nature terroriste, mais l’aspect haineux de cette collision est examiné comme une circonstance aggravante» a assuré dans un communiqué l’officier de police Kelly Schonhage.

Vers minuit, les occupants de la voiture «se comportaient de manière antisociale» sur un parking près de la mosquée et «buvaient et auraient consommé des drogues» selon Scotland Yard. Des agents de sécurité leur ont demandé de quitter les lieux. Toujours selon les autorités, les occupants du véhicule (trois hommes et une femme) se seraient alors approché de la mosquée et s’en serait suivit une confrontation avec «un large groupe de personnes».  Les protagonistes auraient alors «prononcé des commentaires islamophobes» avant de prendre la fuite percutant alors trois personnes. 

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par Yves3531 - 19/09/2018 - 16:56 - Signaler un abus Marrant....

    quant on présume que c'est islamophobe, on emploie tout de suite le qualificatif, par contre quant il s'agit d'un attentat islamiste probable, on parle d'abord de déséquilibré, d'un fou....

  • Par ISABLEUE - 19/09/2018 - 17:22 - Signaler un abus UN déséquilibré

    c'est simple...

  • Par Atlante13 - 19/09/2018 - 19:41 - Signaler un abus @Yves3531 +1

    C'est ce qu'on peut appeler la crétinisation du peuple, ou du bon usage de la sémantique.

  • Par assougoudrel - 19/09/2018 - 22:44 - Signaler un abus Ce n'est pas Charles Pasqua qui

    disait qu'il fallait terroriser les terroristes?!

  • Par J'accuse - 20/09/2018 - 09:34 - Signaler un abus L'islamophobie n'est pas un crime

    Agresser des gens est un crime; ne pas aimer l'islam n'en est pas un. Je "prononce des commentaires islamophobes" tous les jours, et ça ne fait pas de moi un criminel. C'est naturel de haïr l'islam, puisque des hommes tuent tous les jours au nom d'Allah.

  • Par MIMINE 95 - 20/09/2018 - 09:51 - Signaler un abus IS LA MO PHÔöÔ BE

    Oh , my God !!!!!!!!!!!!!!!!!

  • Par MIMINE 95 - 20/09/2018 - 09:56 - Signaler un abus LES UNS

    sont alcoolisés et, ou déséquilibrés ........ les autres sont , fissa, islamophôôôbes .. Mais il est vrai que les uns appartiennent à la R A T P tandis que les autres sont d'affreux mécré.... !

  • Par vangog - 20/09/2018 - 11:12 - Signaler un abus Les médias gauchistes sont beaucoup plus prompts à juger...

    et condamner quand ça va dans un sens plutôt que dans l’autre...en même temps, boire de l’alcool sur un parking n’est pas répréhensible en GB (« antisocial » est en expression gauchiste de répression non légale....), et ce sont les muzz qui ont agressé , comme d’habitude...la guerre communautariste est lancée, et les responsables des massacres futurs sont les imbéciles qui ont provoqué cette immigration contre-nature!

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Je m'abonne
à partir de 4,90€