Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Lundi 05 Décembre 2016 | Créer un compte | Connexion
Extra

Loi Travail : les vidéos de brutalité policière contre les jeunes se multiplient

La Fédération des conseils de parents d'élèves (FCPE) du lycée Bergson (19ème) a diffusé de nouvelles images, mettant en cause des policiers.

Tensions

Publié le
Loi Travail : les vidéos de brutalité policière contre les jeunes se multiplient

Le conflit entre les jeunes manifestants et la police parisienne n’est pas sur le point de s’éteindre. La semaine dernière, une vidéo, montrant un adolescent ceinturé et violemment frappé par un policier, avait suscité l’émoi. Des rassemblements avait alors dégénéré en violences et deux commissariats parisiens avaient été pris à partie.

 

La FCPE du lycée Bergson, où se réunissent les opposants au projet de loi Travail, a diffusé un communiqué, ainsi que deux vidéos amateurs, pour s’émouvoir des brutalités policières envers les jeunes. La première montre la rue du lycée. On peut y voir des CRS tentant de maitriser un jeune homme, sur un muret. Ce dernier aurait été placé 48h en garde à vue. ‘’Ce jeune était simplement debout sur un muret, sans danger pour les forces de l'ordre. Rien ne justifie une telle garde à vue et une mise au dépôt.

C'est complètement disproportionné’’, juge l’élue des parents Gwenaël Cau auprès du Figaro. Sur la même vidéo, un autre jeune est trainé par le cou par un policier.

Une seconde vidéo montre un agent, masqué, dispersant une foule calme à coups de matraque. ‘’Cela montre qu'il n'y a pas eu un seul acte de violence isolé, mais plusieurs’’ poursuit Gwenaël Cau. ‘’Cet ensemble de violences, pratiqué sans aucune sommation, alors que les jeunes n'étaient pas menaçants, ne s'est vue nulle part ailleurs.’’

 

Un policier en civil met des coups de matraque... par codedesdebiles

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par vangog - 29/03/2016 - 11:22 - Signaler un abus Les femmes seraient-elles plus facilement manipulables

    que les hommes? Ces réactions de syndicats parentaux et enseignants colonisés par des femmes et de profs gauchistes, aussi colonisés par des femmes, selon la stratégie terra nova, semblent le prouver. Fort heureusement, les femmes patriotes ne se laissent pas manipuler par la gauche, et elles sont de plus en plus nombreuses...bravo à leur résistance contre l'obscurantisme!

  • Par essentimo - 29/03/2016 - 11:29 - Signaler un abus On ne saura sans doute

    jamais ce que le jeune homme a lancé comme insulte aux policiers !

  • Par mymi - 29/03/2016 - 13:51 - Signaler un abus Et toutes les agressions

    Supportées par les policiers (de l'insulte, au meurtre pur et simple en passant par les crachats, les jets de pierre et autres...). Les médias en parlent peu. Pourtant les policiers tentent de faire leur travail et face à eux des petits cons shootés (à minima) à l'adrénaline de la meute et de la violence. Comme d'habitude chez nos médias gauchos, 2 poids 2 mesures : les gentils jeunes gens qui se trouvaient là pour détruire un projet dont ils n'ont pas lu une ligne et d'autre part les méchants flics. Je n'en peux plus de cette france (avec un f minuscule) en voie de sovietisation. Dehors la gauche france (avec un f minuscule)

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Je m'abonne
à partir de 4,90€