Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Vendredi 27 Mai 2016 | Créer un compte | Connexion
Extra

Loi Travail : les syndicats peinent à s'accorder sur un texte commun

La CFDT, la CFE-CGC, la CFTC, l'Unsa et la Fédération des associations générales étudiantes (Fage) exigent le retrait de l'article qui prévoit de plafonner les indemnités prud'homales en cas de licenciement abusif.

Division

Publié le
Loi Travail : les syndicats peinent à s'accorder sur un texte commun

Au terme d'une réunion au siège de la CGT, sept organisations syndicales ont lancé un appel à des grèves et manifestations le 31 mars.  Crédit Reuters

Onze syndicats de salariés, d'étudiants et de lycéens se réunissaient ce jeudi au siège de l'Unsa, en région parisienne, afin de formuler des revendications communes, mais seulement cinq d'entre eux se sont parvenus à s'entendre. Alors que l'opposition à la loi Travail est partagée par l'ensemble des représentants des salariés, les conditions d'une modification du texte ne parviennent pas à être exprimées d'une seule voix. 

La CFDT, la CFE-CGC, la CFTC, l'Unsa et la Fédération des associations générales étudiantes (Fage) exigent le retrait de l'article qui prévoit de plafonner les indemnités prud'homales en cas de licenciement abusif.

Qualifiés de "réformistes", ces organisations syndicales demandent également la réécriture de l'article relatif aux conditions des licenciements économiques et l'abandon de la disposition faisant du territoire national le périmètre d'évaluation de ces conditions.

De leur côté, la CGT et FO rejettent la totalité du texte. Au terme d'une réunion au siège de la CGT, ces sept organisations syndicales ont lancé un appel à des grèves et manifestations le 31 mars. 

>>>> à lire aussi : Pourquoi les signataires de la pétition contre la loi El Khomri ne sont pas si représentatifs des catégories les plus malmenées sur le marché du travail

 
 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par clint - 03/03/2016 - 20:50 - Signaler un abus C'est pas grave ils vont bloquer le pays !

    C'est tout ce qu'ils recherchent : paralyser les transports, réveiller l'extrême-gauche, et continuer à détruire l' emploi !

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Je m'abonne
à partir de 4,90€