Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Jeudi 01 Septembre 2016 | Créer un compte | Connexion
Extra

Loi Travail : De passage à Paris, Alexis Tsipras critique la loi El Khomri

"A chaque fois qu'on a instauré ce genre de politique de flexibilité, les résultats ont été catastrophiques."

Bon voisinage

Publié le
Loi Travail : De passage à Paris, Alexis Tsipras critique la loi El Khomri

La loi El Khomri n'a pas que des amis. Alexis Tsipras, le premier ministre grec, de passage à Paris pour une réunion des dirigeants socialistes européens, en a profité pour critiquer la le projet de loi de réforme du travail. Il s'exprimait lors d'une conférence de presse en marge d'une rencontre avec Pierre Laurent, dirigeant du Parti communiste français, et d'autres élus de la gauche de la gauche.

"A chaque fois qu'on a instauré ce genre de politique de flexibilité, les résultats ont été catastrophiques," a-t-il déclaré. La flexibilité n'améliore pas la compétitivité, sinon "le Bangladesh aurait la meilleure économie du monde", a-t-il ironisé. "Cette logique a été imposée en Grèce [...] et cela a ramené au Moyen-Âge les relations du travail. Tous ceux qui veulent imposer ce genre de réforme doivent réfléchir et peut être étudier le cas grec," a-t-il ajouté. François Hollande, qui porte la loi et qui avait été à l'origine de l'invitation du premier ministre grec, a dû apprécier.

Le projet de loi reste fortement contesté par les députés frondeurs du PS, les partis de la gauche de la gauche, et un certain nombre de syndicats et d'organisations étudiantes. Si François Hollande insiste que la loi passera, il s'est toutefois montré ouvert à des "corrections", et le premier ministre Manuel Valls a dit qu'il ferait des propositions en ce sens lundi.

A LIRE AUSSI : Les dirigeants sociaux-démocrates européens reçus à l’Elysée : mais pourquoi la France a-t-elle zappé cette étape pour foncer direct au social-libéralisme ?

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par Anguerrand - 12/03/2016 - 14:14 - Signaler un abus Ce type a tellement retourné sa veste

    Il a tellement fait la politique de la main tendu et reçu tellement de millards qu'il voudrait maintenant nous faire la leçon. Qu'il s'occupe déjà de son pays qui a coûté tellement cher aux européens et en bon ami, critique la SEULE bonne réforme de Hollande qui l'a tellement soutenu.

  • Par Eolian - 12/03/2016 - 15:28 - Signaler un abus C'est sûr

    que Tsipras et son gouvernement ont tellement bien redressé la Grèce que sa formule marche vraiment bien!

  • Par jmcmedan - 12/03/2016 - 15:35 - Signaler un abus Par JMCMEDAN

    Mr TSIPRAS Commencez par vous occuper sérieusement de votre pays et de vos fesses au lieu de vous occupez du nôtre. Vous allez finir par vous faire booter votre derrière. Il est indispensable que nos dirigeants comprennent que ce Mr est un incapable. Que l'on arrête de dilapider les sous des contribuables européens pour un pays dont les gens sont formidables mais leurs dirigeant complètement nuls

  • Par vangog - 12/03/2016 - 21:28 - Signaler un abus Un conservateur communiste!

    Mais que ce Tsipras semelle de ce qui le regarde! Et qu'il prépare son stock de larmes à destination de la commission européenne pour obtenir de nouvelles annulations de dettes et de l'aide pour organiser l'invasion musulmane, car il n'est bon qu'à cela!

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Je m'abonne
à partir de 4,90€