Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Lundi 11 Décembre 2017 | Créer un compte | Connexion
Extra

Loi santé : entre 19.000 et 40.000 manifestants à Paris

La manifestation organisée par les professionnels de santé pour protester contre la Loi santé de Marisol Touraine a réuni entre 19.000 (selon la police) et 40.000 personnes (selon les organisateurs) cet après-midi à Paris.

10 mg de Manif 3 fois/jour

Publié le

Les professionnels de santé ont défilé à partir de 14h entre la place Denfert-Rochereau (XIVe) et les abords du ministère de la Santé (VIIe), derrière le slogan "Tous unis pour la santé de demain" . Leur objectif était de se "faire entendre" de la ministre de la Santé, Marisol Touraine, qui a reçu une délégation au ministère en fin d'après-midi.

Selon les syndicats de médecins et de paramédicaux, unis pour cette manifestation, 40.000 ont participé à cette marche. Des représentants d'internes ont avancé le chiffre de 50.000 personnes. Didier Legeais, vice-président de l'Union des chirurgiens de France, a parlé de son côté de 46.000 manifestants. La police a pour sa part annoncé 19.000 manifestants. Les organisateurs s'attendaient à réunir "plus de 15.000 personnes" dans ce qui s'annonçait comme la plus grosse manifestation du secteur "depuis 2002".

Les manifestants défilaient contre le projet de Loi santé, qui sera examiné à partir de début avril au Parlement. Ils dénoncent plusieurs de ses mesures : le tiers payant généralisé, la restriction de la liberté d'installation, un risque de bureaucratisation...  "Tiers payant généralisé - médecins enchaînés, patients trompés", "les Marisoldes de la santé", "loi Touraine nuit gravement à la santé", pouvait-on notamment lire dans le cortège, où se côtoyaient blouses blanches et manifestants en tenue de bagnard.

Marisol Touraine a d'ores et déjà lâché du lest lundi sur certains points. Elle a notamment reculé sur la délégation de la vaccination aux pharmaciens, qui fera l'objet d'"expérimentations" au lieu d'être inscrite dans la loi. Mais la ministre a maintenu son objectif d'étendre le tiers payant (dispense d'avance de frais lors des consultations) à tous les Français en 2017. Un tiers payant auxquels les médecins sont farouchement opposés : ils craignent une forte augmentation de leurs tâches administratives.

 
Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Je m'abonne
à partir de 4,90€