Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Mardi 13 Novembre 2018 | Créer un compte | Connexion
Extra

Génocide arménien : la loi
définitivement adoptée

Le Sénat a ratifié le texte lundi, permettant son adoption définitive. La Turquie promet des représailles permanentes.

Sur les bancs du Parlement

Publié le

[Mise à jour du 24/01/12 à 10h30]

Le porte-parole de l'ambassade de Turquie en France a réagi au lendemain du vote de la loi par le Parlement. Invité par la radio RFI, Solakoglu Engin a fait part de sa "déception". "Les considérations politiques ont primé sur les considérations juridiques", a-t-il déclaré.

Les mesures prises par la Turquie contre la France prendront effet "après la promulgation de la loi". Le gel des relations bilatérales, entammé après le vote de la loi au Parlement, sera permanent "jusqu'à ce que l'on corrige cette erreur historique".

Solakoglu Engin - Porte-parole de l’ambassade de... par rfi

Dominique de Villepin et François Bayrou se sont eux aussi exprimé sur le sujet. Le premier s'est dit "triste de cette dérive parlementaire", le second parle d'une "faute contre ce que doit être la loi dans la République française". Les deux s'accordent à dire que la loi ne doit pas écrire l'histoire.

Les matins - Dominique de villepin par franceculture

François Bayrou, candidat du MoDem à la... par rtl-fr

 

Le texte a été adopté définitivement par le Parlement : la négation des génocides reconnus par la loi française est passible d'un an de prison et de 45 000 euros d'amende. Lundi, les sénateurs ont ratifié le texte par 127 voix contre 86. 

Jusqu'à présent, seule la négation du génocide des juifs pendant la seconde guerre mondiale était punie par la loi. C'est désormais aussi le cas du génocide des Arméniens en Anatolie entre 1915 et 1917.

La Turquie est, depuis le début, opposée à cette loi. Lundi, les réactions n'ont pas tardé : le ministère de la justice turc estime qu'il s'agit d'un "manque total de respect" de la France pour la Turquie. Fin décembre, après l'adoption du texte par l'Assemblée nationale, Ankara avait réagi en gelant sa coopération militaire et politique avec la France. 

Que peut-il se passer désormais ? Le rappel de l'ambassadeur, l'exclusion des Français lors d'appels d'offre, un recours devant la Cour européenne des droits de l'homme. "Penser que la Turquie imposera des sanctions et qu'ensuite elle les révisera, revient à ne pas connaître la Turquie", a prévenu Ahmet Davutoglu, ministre des affaires étrangères.

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par Thomas Bishop-Garnier - 24/01/2012 - 07:56 - Signaler un abus L'hypocrisie de la Turquie !

    Le "code civil turc" penalise toute atteinte à la "dignité de l'identité nationale de la Turquie", le simple fait de parler des massacres et deportations commis sous l'Empire ottoman vis à vis des Arméniens, des Assyro-chaldéens ou encore des Grecs est passible de poursuites penales, ainsi que de menaces d'extremistes turcs. A cela le fait que l'ingérence turque dans les deliberations legislatives françaises n'est pas acceptable et les elus français ont donc raison de voter cette loi. Certains reprochent aux Armeniens leur idée d'indépendance à l'occasion de cette 1ere guerre mondiale et d'avoir obtenu les soutiens russes, français, italiens et britanniques mais ... on ne peut pas reprocher à une nation de vouloir son indépendance. On ne reproche pas aux Irlandais d'avoir combattu les Britanniques, ni aux Polonais, ni à d'autres de lutter pour leurs libertés et ce serait le cas, aujourd'hui avec les Kurdes.

  • Par anticip - 24/01/2012 - 09:06 - Signaler un abus et encore une

    et les genocides que l'on a commis pendant toutes nos guerres coloniales on a encore perdu une occasion de se taire et de s'occuper de ce qui ne fonctionne pas chez nous . bien sur loin de moi l'idée de defendre a turquie et en plus on pretend se meler du nucleaire iranien alors que nous meme on fait parti des nation qui possedent cette arme

  • Par Olivierguy - 24/01/2012 - 09:19 - Signaler un abus Quelle honte

    Ce Sarko va vraiment finir sur le trottoir pour grappiller quelques voix.

  • Par Olivierguy - 24/01/2012 - 09:27 - Signaler un abus @anticip

    Il y a les bonnes démocraties qui ne font que des guerres propres et les méchants. Donc, les guerres coloniales c'était pour les faire évoluer, ils ont même pas voulu et la pour bombe nous on sait sur quel bouton appuyer, on est pas si idiot que ça, autrement on aurait pas élu Sarko. Kadafi c'était son pote, il était vertueux après c'était plus son pote, on mis une vraie démocratie à la place.

  • Par rudolfu - 24/01/2012 - 21:55 - Signaler un abus Non à cette loi inutile, inconstitutionnelle et nocive !

    Si la véracité du génocide arménien ne fait aucun doute, le besoin de légiférer sur la question apparait complètement inapproprié ! Ma chronique personnelle sur ce sujet : http://2doc.net/2s3y9

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Je m'abonne
à partir de 4,90€