Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Lundi 26 Septembre 2016 | Créer un compte | Connexion
Extra

Loi El-Khomri : 60% des Français n'augmenteraient la durée de leur temps de travail sans augmentation de salaire

Selon un sondage TILDER/LCI/OPINIONWAY publié ce jeudi, 67% des Français ne veulent pas d’un plafond aux indemnités de licenciement prononcées par les conseils de prud’hommes.

Opinion

Publié le
Loi El-Khomri : 60% des Français n'augmenteraient la durée de leur temps de travail sans augmentation de salaire

Selon les résultats d'un sondage TILDER/LCI/OPINIONWAY publié ce jeudi, 60% des salariés interrogés disent ne pas être prêts à augmenter la durée de leur temps de travail sans augmentation de salaire en cas de nécessité. Par ailleurs, 67% des Français interrogés ne veulent pas d’un plafond aux indemnités de licenciement prononcées par les conseils de prud’hommes.

"L’opposition au projet de loi El-Khomri, qui n’a pourtant pas encore été dévoilé officiellement par la ministre du Travail, puisqu’il ne sera présenté au Conseil des Ministres que le 9 mars prochain, est particulièrement étendue et disparate.

Il y a bien entendu les opposants attendus et que l’on peut presque qualifier de 'classiques'", observe Nicolas Boudot, associé chez Tilder

"Il y a également les opposants politiques qui sont devenus des opposants habituels depuis le milieu du quinquennat de François Hollande : la gauche de la gauche et les 'Frondeurs', auxquels se sont associés pour l’occasion quelques intellectuels et la maire de Lille en exprimant publiquement leur mécontentement dans une tribune parue hier dans la presse", analyse-t-il également. 

 
 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par J'accuse - 25/02/2016 - 22:53 - Signaler un abus Oui ou non ?

    Quand on demande aux Français s'ils accepteraient des réformes profondes et difficiles pour redresser le pays, ils disent oui. Mais dès qu'on précise une de ces réformes essentielles, ils disent non. A moins que les sondages ne leur fassent dire n'importe quoi ...

  • Par Benvoyons - 26/02/2016 - 09:22 - Signaler un abus La valeur d'un sondage est égale à la formulation de la question

    et du contexte utilisé (donc de la volonté réelle de celui qui fait le sondage. Du choix et de la sécurité du choix des personnes qu'y répondent. Puis de la qualité de ceux qui dépouillent le dit sondage! Donc un résultat d'un sondage est forcément toujours tendancieux :)::))

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Je m'abonne
à partir de 4,90€