Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Jeudi 23 Mars 2017 | Créer un compte | Connexion
Extra

Logement : Jean-Marc Ayrault lance un "service public de la rénovation"

L'objectif du gouvernement est de permettre la rénovation de 500 000 logements dans les cinq ans.

Infos

Publié le

Jean-Marc Ayrault a dévoilé ce jeudi 19 septembre à Arras les modalités de mise en œuvre du plan de rénovation thermique des logements annoncé le 21 mars dernier par le gouvernement. Le relèvement de son seuil d'éligibilité permettra au dispositif de viser une population plus large que ce qui était prévu il y a six mois. Le plan doit permettre aux Français de passer un premier cap de la transition énergétique en commençant par les économies qu'elle va permettre de réaliser. Il devrait également donner un coup de pouce au secteur du bâtiment en stimulant la demande de travaux grâce aux aides accordées aux ménages.

L'objectif du gouvernement est de permettre la rénovation de 500 000 logements dans les cinq ans. L'opération ne pourra être une réussite que si les ayants droits sont correctement informés. Conditions d’éligibilité, nature et montant des travaux aidés, orientation et accompagnement vers les professionnels : le "service public de la rénovation énergétique" présenté par le Premier ministre s’appuie sur 450 points d’information (Points rénovation info service), un numéro unique de téléphone (0 810 140 240) et un site Internet qui doivent aider les Français à en savoir plus sur le plan qui sera introduit par François Hollande demain, vendredi 20 septembre.

Les foyers les plus modestes pourront ainsi prétendre à une prime de 3 000 euros, complétée par les collectivités locales partenaires. Une aide qui s'ajoutera à celles dispensées par l'Agence national de l'habitat pouvant couvrir jusqu'à 50% des travaux. Les classes moyennes pourront, elles, bénéficier de 1 350 euros. Selon le gouvernement, deux tiers des Français sont ainsi éligibles aux aides qu'il propose. "Le gouvernement a décidé de mettre le paquet, pour aider à l’investissement pour les économies d’énergie", a répété Jean-Marc Ayrault. Pour les ménages, l’aide de l’Etat peut aller jusqu’à 80%".

 

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par la saucisse intello - 19/09/2013 - 14:45 - Signaler un abus Les contribuables...............

    Auraient preféré "la rénovation du service public", mais bon..................

  • Par Benvoyons - 19/09/2013 - 15:10 - Signaler un abus Tu l'as dit saucisse et en plus avec le budget ainsi retrouvé et

    la diminution des impôts qui vont avec, et bien plus besoin de faire des simagrées électoraux " du regarder se que l'on vous donne avec votre argent". Maintenant si Zayrault veut venir avec son Combi pour récupérer les gravas des travaux, pas de problème mais j'ai peur que le travail le laisse sur le Carreau. AH! les fonctionnaires, tout de même 65% des députés et sénateurs et 9.2% de la population qui vivent à nos crochets pour gérer la dictature.

  • Par Beaumanoir - 20/09/2013 - 07:45 - Signaler un abus Le capitaine du Titanic s' inquietait

    parce que les cabines de troisieme classe devaient etre repeintes. Il avait raison, bien sur, mais le bateau coulait...

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Je m'abonne
à partir de 4,90€