Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Mercredi 17 Octobre 2018 | Créer un compte | Connexion
Extra

La livre turque chute, Erdogan accuse les Etats-Unis

Le bras de fer entre Donald Trump et Tayyip Erdogan s'intensifie.

Duel

Publié le
La livre turque chute, Erdogan accuse les Etats-Unis

La livre a perdu une peu plus de 35% contre le dollar cette année, et a il atteint un nouveau creux vendredi,  avec sa plus forte baisse depuis la crise financière de 2001 en Turquie. Le prix des loyers, du carburants et de la nourriture se sont aussi envolés. Par exemple, l'opérateur public du gaz a augmenté le prix du gaz utilisé pour produire l'électricité de 50%. 

Erdogan tente cependant de remobiliser son électorat : "S'ils ont leurs dollars, nous avons notre peuple, notre Dieu" dénonçant la chute de la livre turque comme une attaque rangée contre son pays.

Dans les médias, la crise est clairement dénoncée comme une agression politique de Donald Trump, dans un contexte de tension autour de la détention du pasteur évangélique Andrew Bronson, que le Président américain veut libérer. Ce dernier est accusé par le régime d'avoir participé au putsch de 2016. 

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par kelenborn - 11/08/2018 - 17:44 - Signaler un abus ....

    VIVE TRUMP!

  • Par assougoudrel - 11/08/2018 - 18:14 - Signaler un abus Il faudrait que Macron et ses

    potes de Bruxelles se fassent pousser des couilles pour calmer le turc, mais ils sont mal foutus; ils ont des pis de vache à la place. Trump, lui, il en a.

  • Par vangog - 11/08/2018 - 20:14 - Signaler un abus Couillu le Donald!

    Le dictateur n’a plus qu’à se prosterner devant son maître...et attention par derrière, quand il se penche, car il s’est fait pas mal d’ennemis dans son pays, le néo-fasciste...

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Je m'abonne
à partir de 4,90€